nuance

Un gène de différenciation des neurones gouverne également celle des cellules intestinales murines exocrines

Cette recherche, menée par Huda Zoghbi du Howard Hughes Medical Institute à Houston au Texas (EU), a permis de montrer que Math1, un gène codant pour un activateur de transcription, montré comme étant un élément de la différenciation des neurones, se trouve également impliqué dans la différenciation de trois types cellulaires de l’intestin chez la souris.

Zoghbi et ses collaborateurs avaient, dans des travaux antérieurs, montré le rôle de Math1 dans la différenciation neuronale, notamment des cellules sensorielles de l’audition. Au cours de ces recherches, Zoghbi avait remarqué que Math1 s’exprimait également au niveau intestinal.

Afin d’étudier le rôle de Math1 dans l’intestin, les chercheurs ont observé son activité chez des souris pour lesquelles Math1 a été collé à un gène rapporteur permettant par colorimétrie d’observé son expression dans les embryons de souris.

Math1, à la grande surprise des chercheurs, n’a pas été détecté dans le système nerveux intestinal, mais dans son épithélium. Les études ont révélé que trois sortes de cellules épithéliales exprimaient Math1 : les cellules caliciformes (produisent le mucus), les cellules entéroendocrines (produisent des peptides de régulation) et les cellules de Paneth (produisent des peptides anti-bactériens).

Les chercheurs n’ont en revanche pas trouvé d’expression de Math1 dans les entérocytes, qui jouent le rôle d’absorption des nutriments.

«Cela a été une surprise pour nous de trouver Math1 exprimé dans les cellules intestinales», a commenté Zoghbi. «On savait qu’il existait différents types de cellules intestinales qui provenaient de cellules souches, maintenant nous connaissons un facteur qui devrait différencier les cellules sécrétrices des cellules qui absorbent».

Une telle découverte, selon le chercheur, aura des implications cliniques importantes une fois les mécanismes de l’absorption et du développement intestinaux bien compris.

Les chercheurs pensent au cancer du colon mais également à la colite mais également à des thérapies qui pourraient permettre de réparer des tissus intestinaux endommagés. De plus, ces recherches fondamentales aideront probablement, selon les chercheurs, à comprendre les mécanismes moléculaires impliqués dans la différenciation d’autres cellules souches dans d’autres régions de l’organisme.

Source : Science 7 décembre 2001;294:2155-8.

Descripteur MESH : Cellules , Neurones , Texas , Recherche , Rôle , Cellules souches , Peptides , Épithélium , Tissus , Système nerveux , Mucus , Entérocytes , Colorimétrie , Colite , Cellules épithéliales , Cellules entéroendocrines , Cellules de Paneth , Cellules caliciformes

nuance

Recherche scientifique: Les +