nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Colite

53 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Caractérisation de profils génétiques distincts dans la maladie de Crohn et la recto-colite hémorragique

Caducee.net, le 12 mars 2001 : Des différences dans les profils d'expression de 170 gènes permettent de distinguer la maladie de Crohn et la recto-colite hémorragique, montre une étude publiée dans Human Molecular Genetics. L'utilisation des puces à ADN a permis d'identifier plusieurs gènes qui n'avaient pas précédemment été impliqués dans ces affections. Selon les auteurs, cette approche présente un intérêt diagnostique et facilitera l'identification de facteurs pronostiques. […].

Maladies inflammatoires chroniques intestinales : sur la piste du MIF

Caducee.net, le 30 octobre 2001 : De nouveaux travaux laissent penser qu'une cytokine nommée macrophage-migration inhibitory factor (MIF) a un rôle déterminant dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI). Des chercheurs américains estiment qu'il serait intéressant d'inhiber cette cytokine dans le cadre du traitement de la maladie de Crohn. […].

Janssen fait preuve d'un engagement inébranlable pour faire avancer les connaissances sur la maladie intestinale inflammatoire, avec une importante série de présentations de données lors du 14e congrès de l'ECCO

Janssen, le 28 février 2019 : "Nous présenterons cette année le plus grand volume de données sur notre portefeuille de produits contre la maladie intestinale inflammatoire devant l'ECCO, ce qui témoigne de notre leadership renouvelé et de notre engagement indéfectible pour répondre aux besoins insatisfaits des personnes vivant avec cette maladie", déclare Scott E Plevy, DM, Gastroenterology Disease Area and IL-23 Pathway Leader, Janssen Research & Development, LLC* "Nous sommes ravis de présenter de nouvelles données de l'étude d'entretien de Phase 3 pour le STELARA dans le traitement de la colite ulcéreuse, qui sont la base de nos soumissions réglementaires en instance dans l'Union européenne, aux États-Unis et au Canada." […].

Caspase-1 et colite: perspective de nouvelles approches thérapeutiques

Caducee.net, le 23 octobre 2001 : Des chercheurs de l’université du Colorado (EU) ont mis en évidence chez la souris qu’en inhibant l’action de l’enzyme de conversion de l’interleukine bêta-1, appelée aussi caspase-1, qui active l’interleukine bêta-1 et l’interleukine 18, deux cytokynes pro inflammatoires, ils pouvaient bloquer les symptômes d’une colite provoquée artificiellement. […].

Celltrion Healthcare : Des données démontrent que Remsima™, le premier anticorps monoclonal biosimilaire approuvé par l'EMA, pourrait permettre sur cinq ans de réduire de 336 millions € le coût de traitement de la maladie de Crohn1

Celltrion Healthcare, le 19 février 2015 : Les médicaments biosimilaires ont le potentiel d'offrir des économies de coûts considérables aux services de santé1, en particulier parce qu'ils sont souvent utilisés dans le traitement de maladies chroniques. De même que la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn entraîne des coûts substantiels pour le système de santé et la société.2 Des recherches antérieures ont démontré qu'on pouvait s'attendre à des économies de 1,8 milliard € à 20 milliards € pour la période 2007- 2020 grâce à l'utilisation d'anticorps monoclonaux biosimilaires.3 Le résumé présenté aujourd'hui conclut que l'utilisation du biosimilaire de l’infliximab à titre d'option de traitement pour les patients atteints de la maladie de Crohn pourrait permettre de réaliser des économies de coûts substantielles. […].

Effets bénéfiques d’un analogue de la superoxyde dismutase sur un modèle animal de colite

Caducee.net, le 13 décembre 2001 : Une étude italo-américaine semble montrer que l’utilisation du composé M40403, un analogue de la superoxyde dismutase (SOD), dans le traitement de la colite induite chez le rat, réduit nettement la sévérité et les lésions provoquées par l’inflammation des tissus intestinaux. Cette recherche a été menée conjointement par la société Metaphore Pharmaceuticals (St Louis, Missouri, EU) et par l’université de Messine (Italie). Elle est publiée dans la revue European Journal of Pharmacology […].

Lancement en Inde d’Infimab™, le biosimilaire du Remicade™, par EPIRUS Biopharmaceuticals

EPIRUS Biopharmaceuticals, Inc., le 02 décembre 2014 : Infimab, biosimilaire du Remicade (infliximab) est lancé en collaboration avec le partenaire commercial d’EPIRUS, Ranbaxy Laboratories Limited (Ranbaxy). Infimab sera fabriqué par Reliance Life Sciences dans une usine à Mumbai. Remicade est actuellement commercialisé à l’échelle mondiale pour le traitement des maladies inflammatoires dont la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn, la spondylarthrite ankylosante, la colite ulcéreuse, la polyarthrite psoriasique et le psoriasis. […].

De l'ADN synthétique contre les maladies inflammatoires du colon (MICI)

Caducee.net, le 29 avril 2002 : Dans un modèle de MICI chez la souris, l'administration de séquences d'ADN spécifiques permet de moduler la réponse immunitaire de façon à répondre favorablement à l'apparition d'une colite expérimentale. Les chercheurs à l'origine de cette découverte espèrent pouvoir tester prochainement cette approche chez des patients avec une maladie de Crohn ou une rectocolite hémorragique. […].

Traiter un jour les maladies intestinales inflammatoires avec un lactobacille génétiquement modifié sécréteur d’interleukine-10

Caducee.net, le 25 août 2000 : Une nouvelle méthode d’administration d’une protéine anti-inflammatoire pourrait à terme permettre de mieux traiter les maladies intestinales inflammatoires (MII), qui regroupent des affections comme par exemple la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse. C’est ce qui ressort d’un travail de recherche fondamentale émanant de chercheurs belges et allemands de la Flanders Interuniversity Institute for Biotechnology de Gent et de l’Université de Regensburg. […].

Les résultats d’une nouvelle recherche démontrent une activité anti-tumorale de KEYTRUDA® (pembrolizumab) chez les patients à un stade avancé de carcinome nasopharyngé

MSD, le 27 septembre 2015 : « Le carcinome nasopharyngé avancé est une forme chronique de cancer de la tête et du cou souvent associée à un mauvais pronostic », a déclaré le Dr Hsu. « Les données présentées à l’EEC représentent le potentiel des nouvelles approches de traitement de ce type de cancer, pour lequel il n’existe actuellement que des options de traitement limitées, ainsi que le potentiel de soutenir davantage des recherches supplémentaires sur la façon dont KEYTRUDA peut agir dans certains types de cancer de la tête et du cou. » […].

Santé Canada approuve VisbiomeMC, un probiotique contre le syndrome du côlon irritable

ExeGi Pharma, LLC, le 27 septembre 2017 : Le tractus gastro-intestinal humain héberge une communauté écologique complexe composée de plusieurs milliers de milliards de microorganismes qu’on appelle souvent la « flore intestinale » humaine. On ignore les causes exactes du SCI; cependant, on considère que les déséquilibres de la flore intestinale naturelle constituent un facteur contributif chez de nombreux patients. Le SCI se caractérise par divers symptômes, notamment la diarrhée, les ballonnements, les crampes, la constipation et le fonctionnement intestinal général anormal. Visbiome est un produit probiotique qui fournit des bactéries bénéfiques vivantes pour contribuer à une flore intestinale naturelle en santé. Il contient un mélange probiotique de haute puissance de huit souches appelé la formulation De Simone. […].

Takeda présentera un portefeuille croissant et diversifié de produits oncologiques lors de prochains congrès scientifiques

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 20 mai 2019 : « Nous sommes impatients de présenter à l'ASCO et à l'AEH des données qui illustrent les progrès continus de notre portefeuille – aussi bien dans le cadre de la recherche clinique qu'en situation réelle – pour les tumeurs solides et les cancers du sang », a déclaré Phil Rowlands, Ph.D., responsable de l’unité thérapeutique Oncologie chez Takeda. « Ces données démontrent notre engagement constant à l'égard de la découverte, du développement et de la distribution de médicaments pour les patients atteints de cancers. » […].

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® (brentuximab védotine) pour le traitement des patients adultes atteints d'un lymphome hodgkinien en phase IV CD30  non précédemment traité en combinaison avec de l'AVD

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® (brentuximab védotine) pour le traitement des patients adultes atteints d'un lymphome hodgkinien en phase IV CD30 non précédemment traité en combinaison avec de l'AVD

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 15 décembre 2018 : « Pour un grand nombre de patients atteints d'un lymphome hodgkinien non précédemment traité, diagnostiqué en phase IV de la maladie, la progression se produira avec les traitements actuels, ce qui souligne un véritable besoin non satisfait dans cette population », déclare Anna Sureda, D.M., Ph.D., cheffe du service d'hématologie et du programme de greffe hématopoïétique de cellules souches, à l'Institut Català d'Oncologia - hôpital Duran i Reynals. « Dans l'étude clinique ECHELON-1, ADCETRIS en combinaison avec de l'AVD a réduit de 29 pour cent le risque de progression, de décès ou la nécessité d'un traitement anticancer ultérieur chez les patients atteints d'une maladie en phase IV en comparaison avec l'ABVD, une norme de soin actuelle. S'il est approuvé pour cette indication, ADCETRIS pourrait offrir une importante option thérapeutique novatrice pour les patients non précédemment traités atteints d'un lymphome hodgkinien en phase IV en Europe ». […].

Maladie inflammatoire des intestins et cancer colorectal : pas de lien génétique commun

Caducee.net, le 26 janvier 2001 : Il avait été supposé que ces deux affections pouvaient partager une origine génétique commune. Une étude suédoise a examiné la fréquence des cancers colorectaux chez les parents directs de patients avec une maladie inflammatoire intestinale et a montré que ces parents ne présentaient pas de risque particulier. Ce résultat remet donc en cause l'hypothèse d'un lien commun entre ces deux pathologies. […].

Les nouvelles données montrent une non-infériorité d'efficacité pour la formulation sous-cutanée de CT-P13 (infliximab biosimilaire) par rapport à la formulation intraveineuse de CT-P13 chez les personnes atteintes d'arthrite rhumatoïde

Celltrion Healthcare, le 09 novembre 2019 : Les personnes ayant reçu des doses complètes de CT-P13 IV 3 mg/kg aux semaines 0 et 2 ont été placées aléatoirement dans un groupe recevant soit du CT-P13 SC 120 mg par seringue préremplie deux fois par semaine (de la semaine 6 à la semaine 28), soit du CT-P13 IV 3mg/kg toutes les 8 semaines (de la semaine 6 à la semaine 22). À partir de la semaine 30, toutes les personnes ont reçu du CT-P13 SC 120 mg par seringue préremplie deux fois par semaine jusqu'à la semaine 54.1 […].

Ipsen annonce la présentation de 16 abstracts relatifs à son portefeuille en oncologie au congrès de l’ESMO

Ipsen, le 04 septembre 2017 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd'hui que l'irinotécan liposomal pour injection (Onivyde®), le cabozantinib (Cabometyx®), le lanréotide (Somatuline® Autogel® / Depot), le télotristat éthyl (Xermelo®) et les tumeurs neuroendocrines vont faire l'objet de 16 présentations lors du congrès de l'European Society of Medical Oncology (ESMO 2017), qui se tiendra du 8 au 12 septembre 2017 à Madrid (Espagne). […].

Takeda va présenter un portefeuille élargi de produits oncologiques, via des présentations de données lors des prochaines réunions médicales

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 28 mai 2017 : « La présence de Takeda Oncology à ces prochaines réunions médicales démontre que nous nous efforçons constamment de proposer des innovations aux patients atteints d’un cancer », a déclaré Christophe Bianchi, M.D., président de Takeda Oncology. « Les données que nous présentons soulignent l’intensité et l’ampleur de notre portefeuille récemment élargi, qui inclut dorénavant à la fois les malignités hématologiques et les tumeurs solides, avec la récente homologation d’ALUNBRIG™ (brigatinib) pour le traitement du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) métastatique, et nous rapproche de notre objectif qui est de guérir le cancer. » […].

Phosplatin Therapeutics annonce une collaboration avec Pfizer et Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, visant à évaluer la combinaison du PT-112 et de l'avélumab dans le cadre d'études de phase I/II

Phosplatin Therapeutics LLC, le 09 septembre 2017 : NEW YORK, le 9 septembre 2017 /PRNewswire/ -- Phosplatin Therapeutics LLC, société pharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments oncologiques, a annoncé aujourd'hui avoir conclu un accord de collaboration avec Pfizer et Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, visant à évaluer le PT-112, nouvel inducteur d'apostose à petites molécules dont les propriétés de mort cellulaire immunogène (MCI) en aval ont été prouvées, qui est actuellement en développement de phase I, en combinaison avec de l'avélumab*, anticorps monoclonal humain anti-PDL1 lgG1. […].

nuance

Les plus

123