nuance

Un agoniste du récepteur à la sérotonine améliore les complications motrices du traitement de la maladie de Parkinson

Une étude américaine sur un nouveau médicament, le sarizotan, un agoniste du récepteur à la sérotonine (5-HTA1), semble indiquer que celui-ci permet, sur des modèles animaux, de contrer les effets indésirables et handicapants du levodopa, le médicament généralement utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson (MP).

Le levodopa aide à restaurer le niveau cérébral de dopamine qui fait cruellement défaut chez les parkinsoniens. Mais à long terme, le levodopa peut avoir des effets secondaires qui se traduisent par des mouvements involontaires de la face.

Des recherches suggérant que les complications apportées par le levodopa seraient imputables à une augmentation du relargage de sérotonine, Francesco Bibbiani et ses collaborateurs du National Institute of Neurological Disorders and Stroke (Bethesda, Maryland, EU), ont pensé que l’utilisation d’un agoniste du récepteur à la sérotonine, appelé 5-HT1A, devrait aider à palier ces effets secondaires, en bloquant le relargage de la sérotonine.

Les chercheurs ont testé une de ces classes de molécules,le sarizotan, sur des rats et des singes à qui on a induit les symptôme de la MP. Le sarizotan a été administré soit seul soit en association avec le levodopa.

Le levodopa a permis de palier les symptômes de la MD chez le rat, mais au bout de trois semaines, les rats sont devenus moins sensibles au médicament. Lorsqu’ils ont reçu une dose de sarizotan, après 23 jours de levodopa, cette baisse de sensibilité a été inversée.

Les singes ont développé une dyskinésie avec le levodopa. Le sarizotan a réduit celle-ci de plus de 91%.

Ces résultats confirment, selon les chercheurs, ceux d’une étude antérieure sur les effets du buspirone, qui a une action similaire au sarizotan,.

D’après les auteurs, d’après l’efficacité et l’innocuité du sarizotan dans les modèles animaux de MP, des études cliniques «apparaissent recommandées».

Source : Neurology 2001;57:1829-34.

Descripteur MESH : Sérotonine , Maladie , Maladie de Parkinson , Animaux , Modèles animaux , Association , Buspirone , Dopamine , Face , Maryland

nuance

Recherche scientifique: Les +