nuance

Des cardiomyocytes originaires de la moelle osseuse

Pour la première fois, des chercheurs semblent apporter la preuve que la moelle osseuse peut être la source de cellules progénitrices capables de donner naissance à de nouveaux cardiomyocytes chez l’homme.

Cette découverte a été faite à partir de l’examen de quatre patientes qui avaient reçu une transplantation de moelle osseuse à partir de donneurs masculins. Dans un article qui paraîtra prochainement dans la revue Circulation, des médecins et chercheurs de la Mayo Clinic de Rochester expliquent avoir examiné le noyau de 160000 cardiomyocytes chez ces quatre patientes et quatre patientes témoins.

La fluorescence par hybridation in situ a été utilisée afin de rechercher la présence de chromosome Y dans ces noyaux, signature de l’origine masculine des cellules.

D’après les auteurs, 0,23 % des cardiomyocytes possédaient un chromosome Y chez les receveuses de moelle osseuse, comparés à aucun chez les patientes témoins. D’autres analyses ont montré que la présence de ces chromosomes Y n’était pas le résultat d’une fusion de cellules originaires du donneur avec des cardiomyocytes du receveur.

Source : Circulation 2003 Published online before print February 24, 2003

Descripteur MESH : Cellules , Moelle osseuse , Chromosome Y , Chromosomes , Fluorescence , Hybridation in situ , Médecins , Transplantation , Transplantation de moelle osseuse

nuance

Recherche scientifique: Les +