nuance

La prescription d'antibiotiques diminue

L'Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé (IRDES) indique une diminution des prescriptions d'antibiotiques par les médecins généralistes en France depuis 1998. Cet institut vient de publier une étude de l'évolution de la prescription des antibiotiques entre 1992 et 2002.

Le principal problème de la surconsommation d'antibiotiques des dernières décennies a été l'apparition de résistances bactériennes. Diverses campagnes destinées à promouvoir une utilisation plus raisonnée des antibiotiques ont été mises en place et un effet positif semble aujourd'hui se dégager.

Ainsi, selon l'étude de l'IRDES, le pourcentage de séances chez les généralistes qui ont conduit à la prescription d'antibiotiques est passé de 27 % en hiver 1996/1997 à 18 % en hiver 2002/2003. Cette baisse des prescriptions est particulièrement marquée dans les cas de la grippe et des syndromes grippaux.

Par ailleurs, les auteurs de cette enquête ont mis en évidence une modification de la nature des antibiotiques prescrits. En effet, ils ont noté une baisse partielle de l'emploi des pénicillines au profit des antibiotiques de la classe des macrolides et des quinolones. Dernier point important, les recommandations apparaissent de mieux en mieux suivies, notamment pour les otites et sinusites.

La synthèse de cette étude réalisée par Nathalie Grandfils, Catherine Sermet et Laurence Auvray peut être téléchargée au format pdf sur le site de l'IRDES www.irdes.fr.

Source : IRDES, http://www.irdes.fr/Publications/Bulletins/QuestEco/pdf/qesnum87.pdf

Descripteur MESH : Documentation , France , Médecins , Médecins généralistes , Recherche , Santé , Emploi , Macrolides , Nature , Pénicillines

nuance

Recherche scientifique: Les +