nuance

Armée et sclérose latérale amyotrophique

Une étude américaine qui portait sur 400000 hommes a trouvé que ceux qui avaient servi dans l'armée présentaient une mortalité par sclérose latérale amyotrophique plus élevée.

Cette étude a été initiée dans le cadre de deux récentes enquêtes qui suggéraient que le risque de sclérose latérale amyotrophique (SLA) est plus élevé chez les vétérans de la guerre du Golfe. Le but était ici de savoir si c'était aussi le cas pour des militaires qui n'avaient pas été engagés dans la guerre du Golfe.

Weisskopf et collaborateurs publient leurs résultats dans la dernière édition de la revue Neurology. Ces auteurs ont évalué de façon prospective la relation entre le taux de décès par SLA et le service actif dans les armées chez des participants de Cancer Prevention Study II de l'American Cancer Society. Les vétérans présents dans cette cohorte avaient servi au cours de la deuxième guerre mondiale, de la guerre de Corée, du Vietnam mais pas du Golfe.

Il ressort des résultats que "les hommes qui ont servi dans l'armée avaient un taux de décès par SLA augmenté (Risque Relatif = 1.53; 95% CI: 1.12 to 2.09; p = 0.007) comparés à ceux qui n'y avaient pas servi", écrivent les auteurs. Cette augmentation est visible dans les différents corps d'armée américains excepté la Marine, où l'effectif était cependant limité, notent les auteurs.

Un éditorial accompagne cet article et note que deux autres études épidémiologiques ont en effet montré une multiplication par deux de l'incidence de la SLA chez les vétérans de la guerre du Golfe. Au vu de cette dernière étude, des facteurs spécifiques à la guerre du Golfe ne semblent pas en jeu puisque cette augmentation est retrouvée chez les vétérans de différents conflits. Les militaires pourraient avoir été exposés à différents agents toxiques, à une activité physique intense et plusieurs autres facteurs de risques discutés par les auteurs de l'éditorial. Ils ajoutent qu'aujourd'hui une très vaste étude européenne pourrait à son terme fournir des informations sur les facteurs de risque environnementaux de la SLA.

Source : Neurology 2005;64: 6-7,32-37

Descripteur MESH : Sclérose , Sclérose latérale amyotrophique , Hommes , Mortalité , Guerre , Guerre du Golfe , Risque , Éditorial , Vietnam , Corée , Toxiques , Physique , Incidence , Guerre de Corée , Facteurs de risque , Études épidémiologiques , Édition

nuance

Recherche scientifique: Les +