nuance

La période d’incubation du variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (vMCJ) pourrait dépasser 50 ans

Si tel est le cas, on pourrait s’attendre à une augmentation marquée du nombre de cas dans les prochaines décennies, explique un groupe de chercheurs qui vient de réaliser une étude sur une autre maladie humaine à prion, le kuru. Ils publient leurs résultats dans la dernière livraison du Lancet.

Les chiffres actuels indiquent 160 cas de vMCJ identifiés au Royaume Uni et quelques-uns en France, Italie, Irlande et Pays-Bas. De plus, les estimations réalisées laissent penser que le nombre total de cas sera vraisemblablement limité. Néanmoins, la durée de la période d’incubation est mal connue est reste un paramètre clé des modèles prédictifs.

En étudiant 11 patients atteints de Kuru, John Collinge (University College, Londres) et ses collaborateurs ont pu estimer que la période d’incubation était de 39 à 56 ans. De plus, il est apparu qu’un certain profil génétique était associé à un allongement de la période d’incubation et donc à une résistance partielle à cette maladie à prion.

Ainsi, il se pourrait que la période d’incubation de la vMCJ puisse elle aussi dépasser 50 ans et que les cas détectés jusqu’à présents correspondent à une sous population caractérisée par une période d’incubation beaucoup plus courte.

Source : Lancet 2006; 367: 2068–74

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Maladie , Kuru , France , Génétique , Irlande , Italie , Londres , Patients , Population , Reproduction

nuance

Recherche scientifique: Les +