nuance

Le CHU de Limoges pilote d’un projet de recherche sur les lymphomes

Afin de mieux coordonner la recherche sur les lymphomes (cancer des organes lymphoïdes secondaires) et d’améliorer la compréhension des circonstances associées au développement de ces pathologies, l'INCa (Institut National du Cancer) a lancé en février 2008 un Programme d'Action Intégrée de Recherche sur les Lymphomes (PAIR lymphome), pour lequel le projet du CHU de Limoges a été classé 5ème.

Au total, ce sont 33 projets qui ont été soumis et évalués par un comité, composé d'experts internationaux. Sept projets ont été retenus, parmi lesquels, celui du laboratoire d’hématologie du CHU de Limoges, qui a été classé 5ème, et obtient ainsi un financement de 785 000 euros. Ce projet intitulé « Mémoire immunitaire B et lymphomes B indolents dérivés de la zone marginale », porte sur les lymphomes de la zone marginale, une catégorie de lymphomes rares (5 % des lymphomes), dont le mécanisme reste mal connu, et pour lesquels il n’existe pas encore de thérapeutique. Sur le plan clinique, le problème posé par ces lymphomes de la zone marginale est l’hétérogénéité des patients entre eux, dû à l’absence de consensus et marqueurs spécifiques. L’objectif du projet est donc de pouvoir déterminer des moyens de diagnostic de ces lymphomes par l’identification de marqueurs diagnostiques phénotypiques et génétiques originaux et spécifiques. Une identification, qui permettrait de s'ouvrir vers de nouvelles stratégies thérapeutiques pour les patients atteints de ces lymphomes incurables.Ce projet d’envergure, est piloté par le laboratoire d’hématologie du CHU Limoges, fait suite à un Projet Hospitalier de Recherche Clinique obtenu en 2004, un Projet d’«Action Concertée Incitative en 2007, et implique également les villes de Bordeaux, Montpellier, Nice, Lyon, Paris en Nantes. Un consortium multidisciplinaire, de 6 équipes expertes de 4 centres et 3 plates-formes a été mis en place et permet d’associer la recherche fondamentale et la recherche clinique.Ce projet permet de mettre en évidence dans la continuité le rôle important que jouent les équipes de recherche du CHU de Limoges dans le Cancéropôle Grand Sud-Ouest et au plan national en Hématologie et en Immunologie.A propos du CHU de LIMOGESLe CHU de Limoges présente une capacité totale d’accueil de plus de 2000 lits et places, répartis sur 5 établissements : l’hôpital Dupuytren, l’hôpital Jean Rebeyrol, l’hôpital Dr Chastaingt, l’hôpital du Cluzeau et l’hôpital de la mère et de l’enfant. L’ensemble des spécialités médicales et chirurgicales courantes et spécialisées sont regroupées en 14 pôles d’activité. Le CHU de Limoges c’est 7000 personnels qui accueillent près de 1600 patients par jour. Son activité hospitalière s’enrichit d’une mission d’enseignement qui lie le CHU à la faculté de médecine dont il est « l’hôpital d’application ». Le CHU forme aussi chaque année 700 professionnels de santé dans ses 7 instituts de formation paramédicales. Nombre des praticiens du CHU de Limoges sont aussi enseignants et chercheurs, et quatre de ses équipes ont été labellisées Inserm fin 2006, 2007et début 2008. En 2007, ses dépenses de fonctionnement s’élevaient à  411,5 M €.

Descripteur MESH : Recherche , Lymphomes , Compréhension , Patients , Consensus , Diagnostic , Hématologie , Lits , Médecine , Mémoire , Paris , Rôle , Santé , Thérapeutique , Villes

nuance

Hôpital: Les +