nuance

De nouvelles preuves provenant du projet de mise à jour continue (CUP) du Réseau mondial du World Cancer Research Fund (WCRF) corroborent les recommandations de prévention du panel d'experts en ce qui concerne la graisse corporelle et l'alcool

COURBEVOIE, France, September 13, 2010 /PRNewswire/ -- Aujourd'hui, lors d'une conférence internationale sur l'alimentation, l'activité physique, le poids et la prévention du cancer, deux importantes études scientifiques sur les causes du cancer de l'intestin seront présentées. Celles-ci soutiendront encore davantage les recommandations existantes pour la prévention du cancer émises par le Réseau mondial du World Research Fund (WCRF) dont le Fonds Mondial de Recherche Contre le Cancer (FMRC) est le membre français.

La première étude a apporté des preuves supplémentaires au fait qu'un excès de graisse autour de la taille était particulièrement nocif. La deuxième étude importante a confirmé que la consommation d'alcool augmentait le risque de cancer de l'intestin - et semble indiquer que le risque est plus grand pour les hommes que pour les femmes.

Les deux études réalisées au nom du réseau mondial du World Cancer Research Fund (WCRF), y compris le FMRC, ont mis a jour les conclusions du rapport décisif de 2007 du WCRF/AICR, qui a découvert des preuves convaincantes sur le fait qu'être en surpoids et consommer de l'alcool peut augmenter le risque de cancer de l'intestin.

Les conclusions de ce rapport - Food, Nutrition, Physical Activity, and the Prevention of Cancer: a Global Perspective - sont mises à jour périodiquement sur une base cancer-par-cancer dans le cadre du projet de mise à jour continue (CUP) du Réseau mondial du World Cancer Research Fund (WCRF). Une mise à jour des preuves concernant le cancer du sein a été publiée l'année dernière.

L'examen concernant la graisse corporelle et le cancer de l'intestin mis à jour avec les recherches récentes sera présenté lors d'une conférence scientifique internationale à Londres aujourd'hui.

Les dernières conclusions ont encore renforcé les preuves qu'être en surpoids est un important facteur de risque pour le cancer. Le FMRC recommande aux individus d'être aussi minces que possible sans pour autant devenir maigres.

Le Professeur Martin Wiseman, Conseiller médical et scientifique du FMRC, a déclaré : "Cette dernière étude corrobore les fortes preuves déjà existantes qu'avoir un excès de graisse corporelle augmente votre risque d'avoir un cancer.

En fait, les scientifiques disent aujourd'hui qu'après s'abstenir de fumer, conserver un poids sain est la chose la plus importante que vous puissiez faire pour la prévention du cancer.

Mais en plus de confirmer le lien entre graisse corporelle et cancer de l'intestin, cette étude a renforcé la preuve que l'endroit où nous avons cette graisse sur notre corps est également important. Ceci signifie que les personnes qui ont un important tour de taille devraient aussi songer à perdre du poids même si elles sont dans la gamme des indices normaux de masse corporelle.

Le Dr. Teresa Norat, Chercheuse en chef pour l'étude, a déclaré : "Cette étude indique que les gens doivent faire attention à l'embonpoint abdominal même s'ils sont dans la gamme normale de poids, et elle confirme qu'être en surpoids augmente le risque de ce type de cancer, qui affecte environ 39.000 personnes en France chaque année.

"Cette étude nous donne une meilleure idée sur la manière dont la graisse corporelle affecte le risque de cancer de l'intestin. D'autres recherches sont nécessaires pour comprendre comment l'embonpoint abdominal peut être évité à la fois par les personnes ayant un poids normal et celles en surpoids."

Ces deux études seront présentées en résumé lors d'une séance de présentation sur affiches à la conférence du WCRF au College of Physicians (Collège de Médecine) de Londres.

Pour de plus amples renseignements, veuillez appeler Lucie Galice au FMRC au :+33-491-036605

©2010 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Réseau , France , Physique , Recherche , Risque , Londres , Affiches , Attention , Femmes , Hommes , Médecine , Personnes , Surpoids , Tour de taille , Tumeurs du sein

nuance

Epidémiologie: Les +