Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Actualités pro - Politique de santé

1199 résultats triés par date
affichage des articles n° 361 à 379

Hypnose : les infirmières privées de formation par l'ANDPC

Hypnose : les infirmières privées de formation par l'ANDPC

Caducee.net, le 08 octobre 2018 : L’agence nationale du développement professionnel continue (ANDPC) a précisé au moyen d’une alerte diffusée sur l’extranet des organismes de formation, les règles d’acceptation des formations à l’hypnose notamment celles destinées aux professionnels de santé non médicaux au premier rang desquels on trouve les infirmiers. Au motif qu’elle se refuse à encourager l’exercice illégal de la médecine, l’ANDPC ne validera des formations à l’hypnose des soignants que dans la stricte mesure ou elles sont réalisées en équipes de soins, sous responsabilité médicale et encadrées par un protocole de soins écrit. Abus de pouvoir ou nécessaire précaution ? […].

PLFSS 2019 : péril programmé pour la santé à domicile !

PLFSS 2019 : péril programmé pour la santé à domicile !

Fédération des PSAD, le 05 octobre 2018 : L'enthousiasme généré par la présentation du plan de réforme du système de santé aura été de courte durée. Selon le tableau global des économies attendues en 2019 sur les dépenses d'assurance maladie, dévoilé mardi 2 octobre, 150 millions d'euros d'économies devront être fournis par le secteur de la prestation de santé à domicile, soit une augmentation de 50 % par rapport à 2018. Ces nouvelles mesures d'économies sont insoutenables pour la profession et en totale incohérence avec la volonté des pouvoirs publics de promouvoir la prise en charge à domicile des patients. […].

Homéopathie : le gouvernement fait un pas (de loup) de plus vers le déremboursement

Homéopathie : le gouvernement fait un pas (de loup) de plus vers le déremboursement

Caducee.net, le 27 septembre 2018 : D’après l’AFP qui a pu prendre connaissance du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019, le gouvernement entend définir par décret les modalités selon lesquelles les médicaments homéopathiques seront admis ou exclus du remboursement de l’assurance maladie. […].

Allongement des arrêts maladie en France : un phénomène croissant et peu maîtrisé

Allongement des arrêts maladie en France : un phénomène croissant et peu maîtrisé

GRAS SAVOYE, le 26 septembre 2018 : Dans le contexte de la réflexion gouvernementale sur le transfert aux entreprises de la prise en charge de l’indemnisation des arrêts maladie de courte durée, Gras Savoye Willis Towers Watson, entreprise internationale de conseil, de courtage et de solutions logicielles, publie les résultats de son étude consacrée à l’absentéisme.  […].

Reportage d’« Envoyé spécial » sur les EHPAD : La FNADEPA condamne des situations intolérables

Reportage d’« Envoyé spécial » sur les EHPAD : La FNADEPA condamne des situations intolérables

FNADEPA, le 24 septembre 2018 : Suite au reportage « Maisons de retraite : derrière la façade » d’Envoyé spécial, la Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et de services pour personnes âgées (FNADEPA), appelle à ne pas faire l’amalgame entre des situations inacceptables et l’ensemble des établissements et réclame une loi enfin à la hauteur des enjeux. […].

Plan santé 2022 : zoom sur l’assistant médical

Plan santé 2022 : zoom sur l’assistant médical

Caducee.net, le 24 septembre 2018 : Mesure phare du plan de réforme du système de santé, la création de 4000 postes d’assistants médicaux a pour objectif de libérer du temps de consultation pour les médecins et de répondre ainsi à la crise de la démographie médicale et de l’accès aux soins. Si son rôle précis n’est pas encore gravé dans le marbre, l’assistant médical devrait décharger les médecins de la plupart des tâches administratives, mais aussi des actes techniques les plus simples. Le financement de ces postes sera réservé aux médecins exerçant en groupe sous réserve qu’ils s’engagent sur des objectifs et des résultats. […].

Ma santé 2022, les association dénoncent l'absence des acteurs locaux et des collectivités territoriales

Fabrique Territoires Santé , le 21 septembre 2018 : Après la publication du plan Ma Santé 2022, sept associations nationales oeuvrant dans la santé publique donnent leur avis sur ce plan et en dénoncent les limites, notamment l'absence des acteurs locaux et des collectivités territoriales dans les mesures annoncées et la réduction de la santé au seul soin.   […].

Plan santé 2022 : La colère monte chez les infirmières

Plan santé 2022 : La colère monte chez les infirmières

Caducee.net, le 21 septembre 2018 : Les annonces faites par le chef de l'État sur la réforme du système de santé ont laissé les infirmières sur leur faim. Si les syndicats infirmiers et l'Ordre National des Infirmiers (ONI) approuvent certaines mesures ils dénoncent un plan trop médico centré et pointent particulièrement du doigt le financement de 4000 postes d'assistants médicaux qui est vécu comme une occasion manquée de promouvoir le rôle des infirmières libérales. Les infirmiers attendent une approche globale centrée sur le patient et la coordination entre professionnels de santé. […].

«Ma santé 2022», Emmanuel MACRON dévoile son plan de transformation du système de santé

«Ma santé 2022», Emmanuel MACRON dévoile son plan de transformation du système de santé

Caducee.net, le 18 septembre 2018 : Emmanuel MACRON et Agnès BUZYN présentent ce matin un train de 54 mesures visant à transformer en profondeur le système de santé français. La fin programmée de l'exercice solitaire de la médecine de ville, le salariat immédiat de 400 médecins généralistes dans les déserts médicaux, la suppression du numerus clausus, la création de 4000 postes d'assistants médicaux, l'évolution des modalités de financement des hôpitaux et la réorganisation des hôpitaux de proximité sont les principales mesures destinées à enrayer la crise profonde dans laquelle s'est englué le système de santé français depuis des années. […].

Étude de médecine : la fin du numerus clausus est annoncée pour 2020

Étude de médecine : la fin du numerus clausus est annoncée pour 2020

Caducee.net, le 18 septembre 2018 : La ministre de la Santé, Agnès BUZYN, a confirmé dans un entretien vidéo donné au Parisien, la fin programmée du Numerus Clausus pour la rentrée 2020. Cette décision s'inscrit dans un train de mesures plus large, qui sera dévoilé ce jour et qui est annoncé comme une transformation systémique du secteur de la santé. […].

IVG : le patron du syndicat des gynécos n'est « pas là pour retirer des vies »

IVG : le patron du syndicat des gynécos n'est « pas là pour retirer des vies »

Caducee.net, le 14 septembre 2018 : Dans le cadre d'une interview dans l'émission Quotidien, le président du Syndicat des gynécologues obstétriciens français (Syngof), Bertrand de Rochambeau, a manifesté clairement son hostilité à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) en l'assimilant à un homicide. Il a déclaré refuser d'en pratiquer en faisant jouer sa clause de conscience. Depuis 2 jours, la polémique enfle et les recadrages se multiplient. […].

Les dépenses de santé s’élèvent à 199,3 milliards d’euros en 2017

Les dépenses de santé s’élèvent à 199,3 milliards d’euros en 2017

DREES, le 14 septembre 2018 : La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie « Les dépenses de santé en 2017 ». Ce panorama retrace les comptes de la santé et analyse de façon détaillée la consommation finale de soins de santé en France et les financements correspondants, qu’ils relèvent de l’Assurance maladie, de l’État, des collectivités locales, des organismes complémentaires ou directement des ménages. Les principaux résultats sont replacés dans une perspective internationale. En outre, l’édition 2018 propose un éclairage sur les dépenses de prévention sanitaire en France ainsi qu’un éclairage sur les principaux résultats du Baromètre d’opinion de la DREES sur l’accès aux soins et l’Assurance maladie. […].

AvecMonDoc, la nouvelle offre de MesDocteurs, les patients sont remboursés de leurs téléconsultations

AvecMonDoc, la nouvelle offre de MesDocteurs, les patients sont remboursés de leurs téléconsultations

Mes Docteurs, le 13 septembre 2018 : MesDocteurs, plateforme interactive de téléconseil et de téléconsultation médicale, pionnier de la télémédecine en France, confirme son engagement dans l'accès aux soins pour tous en développant sa nouvelle offre : AvecMonDoc.Les patients pourront, dès le 15 septembre, être remboursés de leurs téléconsultations effectuées par visioconférence avec leur médecin traitant. […].

Non, les brevets ne doivent pas être des cadeaux faits aux labos

Non, les brevets ne doivent pas être des cadeaux faits aux labos

AIDES, le 13 septembre 2018 : Ce jeudi 13 septembre, Médecins sans frontières, AIDES, Médecins du monde et d’autres organisations européennes manifestaient devant l’Office Européen des Brevets (OEB) à Munich. Saisie par nos organisations, l’Office s’apprête à rendre une décision déterminante quant au bien-fondé d’un brevet portant sur l’un des traitements les plus chers du marché : le Sofosbuvir. Ce traitement contre l’hépatite C, commercialisé à prix d’or par le laboratoire Gilead, est devenu le symbole d’une politique européenne des brevets dévoyée de sa vocation originelle.  […].

Polémique : le patron des doyens s'interroge sur les valeurs citoyennes des jeunes médecins

Polémique : le patron des doyens s'interroge sur les valeurs citoyennes des jeunes médecins

Caducee.net, le 10 septembre 2018 : Lors d'un débat sur la démographie médicale aux universités d'été de la FHF, le Pr Jean Sibilia, président de la Conférence des doyens des facultés de médecine a tenu des propos envers les jeunes générations de médecins qui ont immédiatement enflammé la toile et provoqué une levée de boucliers non seulement des syndicats étudiants, mais également du conseil de l'ordre et du CNGE. […].

Médecine générale : Le CSMF 75 se mobilise contre le désert médical parisien

Médecine générale : Le CSMF 75 se mobilise contre le désert médical parisien

Caducee.net, le 03 septembre 2018 : A l’approche des municipales, la CSMF 75 veut faire de la question de l’accès aux soins un thème majeur de l’élection, et interpelle l’ensemble des futurs candidats sur ces propositions qui, si elles ne peuvent être résolues qu’à l’échelon national, mériterait une pression des édiles en faveur de leurs administrés. Sans médecin, et en particulier généraliste, aucune chance de résoudre l’équation du problème de l’accès aux soins. […].

Quand la Ministre de la santé nous enfume !

Quand la Ministre de la santé nous enfume !

Michèle RIVASI, le 03 septembre 2018 : La ministre de la santé, Agnès Buzyn, reçoit lundi 3 septembre le rapport de la « mission information et médicament » mise en place en décembre dernier, listant une série de recommandations pour améliorer les informations liées à l'utilisation des médicaments. Sur la base des conclusions de la mission, Mme Buzyn « s'engage pour une information plus accessible, plus claire et plus réactive sur le médicament », indique lundi le ministère dans un communiqué.Cette mise en place d'une « stratégie » pour « encourager » les remontées d'informations de patients et professionnels de santé, censée tirer les leçons de crises sanitaires récentes, notamment celle du Levothyrox que j'ai suivi de prêt avec l'association française des malades de la thyroïde (AFMT) me laisse perplexe. […].

Des prix de mutuelle santé individuelle très différents selon les profils

Des prix de mutuelle santé individuelle très différents selon les profils

LECOMPARATEURASSURANCE , le 06 août 2018 : Depuis 2016, l’Accord National Interprofessionnel (ANI) oblige toutes les entreprises du secteur privé à mettre en place une mutuelle santé collective pour ses salariés. Malgré cette disposition légale, les Français sont encore nombreux à souscrire une complémentaire santé à titre individuel. LeComparateurAssurance.com s’est intéressé au coût de cette protection pour les ménages. L’étude met en lumière d’importantes disparités en fonction des profils des assurés.   […].

Les plus