nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Apoptose

94 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

L'apoptose en cancérologie : un phénomène observable par IRM

Caducee.net, le 20 novembre 2001 : Des chercheurs de l'Université de Cambridge ont mis au point un marqueur qui permet par IRM de détecter les cellules en apoptose. Ils estiment que cet outil pourrait être utile en cancérologie car il a été montré que des tumeurs pouvaient répondre au traitement par le déclenchement de l'apoptose. […].

La résistance à l'apoptose des cellules de mélanome semble enfin expliquée

Caducee.net, le 11 janvier 2001 : Des chercheurs ont découvert que l'inactivation d'un gène (Apaf-1) dans les cellules de mélanomes conduit au blocage du processus d'apoptose, ce qui rend ces cellules résistantes à la chimiothérapie. Ce résultat pourrait expliquer la faible fréquence des mutations sur p53 dans ce type de cancer et pourrait permettre de rendre ces cellules sensibles à la chimiothérapie. […].

Une molécule capable d'induire l'apoptose des lymphocytes infectés par le VIH

Caducee.net, le 19 février 2002 : Des chercheurs de l'Université de Stanford viennent de montrer que le motexafin gadolinium, molécule qui favorise le stress oxydatif, pourrait se révéler utile dans le traitement de l'infection par le VIH. En effet, cette molécule induit in vitro l'apoptose de CD4 infectés par le VIH-1 sans avoir d'effet cytotoxique sur les CD4 non infectés. […].

Vanilloïdes, respiration cellulaire et apoptose des cellules cancéreuses

Caducee.net, le 04 septembre 2002 : Un travail réalisé par des chercheurs du centre Anderson sur le cancer (Houston, Texas, EU), semble indiquer que certains composés agissant sur la chaîne respiratoire mitochondriale, les vanilloïdes, retrouvés dans des piments, poussent les cellules tumorales de la peau à entrer en apoptose et à stopper leur prolifération. […].

La sclérose latérale amyotrophique

E.Faure, le 15 octobre 2002 : La Sclérose latérale amyotrophique aussi appelée en France maladie de Charcot du nom de celui qui la décrit pour la première fois en 1865, est une maladie neurodégénérative d'étiologie inconnue touchant les motoneurones de la corne antérieure de la moelle épinière, du tronc cérébral et du cortex. Les localisations anatomiques de la dégénérescence rendent compte de la symptomatologie neurologique uniquement motrice. C'est une affection mortelle et incurable : le décès survient en moyenne dans les deux à cinq ans suivant le diagnostic et est d û, dans la grande majorité des cas, à un trouble respiratoire, aggravé par une surinfection bronchique. […].

Alimentation et mort cellulaire programmée, une liaison digne d'intérêt ?

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Depuis plusieurs années, de nombreuses publications démontrent un lien entre le type d'alimentation et le vieillissement ou la survenue de cancers, révélant ainsi l'effet bénéfique d'une alimentation riche en fruits et légumes.  […].

Visualisation de la mort cellulaire des cardiomyocytes après un infarctus aigu du myocarde

Caducee.net, le 17 juillet 2000 : Il est désormais possible de visualiser par imagerie SPECT (single-photon-emission computed tomography) la mort cellulaire des cardiomyocytes après un infarctus aigu du myocarde. Cette technique fait appel à un marquage des cellules en apoptose par le technetium-99m. Selon des résultats présentés dans le dernier numéro du Lancet, ce protocole pourrait faciliter l'évaluation des procédures destinées à inhiber la mort cellulaire induite par la reperfusion. […].

Une petite molécule capable de restaurer la fonction de protéines p53 mutantes

Caducee.net, le 04 mars 2002 : La fonction normale de p53 est d'inhiber la croissance tumorale en déclenchant l'apoptose. Des formes mutantes de cette protéine sont impliquées dans 50 % des tumeurs humaines. Des chercheurs suédois et russes ont identifié une molécule capable de restaurer l'activité de plusieurs mutants de p53. Cette propriété se traduit in vivo par un effet antitumoral et sans toxicité apparente. Nommée PRIMA-1, cette molécule pourrait servir de modèle pour la création d'agents anticancéreux ciblés sur p53. […].

Cancer du col de l'utérus : une nouvelle piste pour éliminer les cellules infectées par le papillomavirus

Caducee.net, le 30 mai 2000 : Des chercheurs allemands ont réussi à induire l'apoptose de cellules cancéreuses infectées par le papillomavirus HPV16 grâce à la sélection de peptides artificiels "thérapeutiques". Ces expériences ont permis non seulement de préciser le rôle essentiel de la protéine virale E6 mais elles ouvrent également la voie au développement de nouvelles molécules ciblées contre les cellules infectées par ce virus. […].

Des lymphocytes T doivent se suicider pour permettre la prise d’allogreffe

Caducee.net, le 02 novembre 1999 : Deux études parues dans la dernière livraison de Nature Medicine montrent que l’induction d’une tolérance immunologique vis-à-vis d’une allogreffe nécessite que des cellules T alloréactives entrent en apoptose, autrement dit qu’elles se suicident. Ces résultats ouvrent la voie à de nouvelles stratégies innovantes pour manipuler le système immunitaire des transplantés. […].

L'interleukine 12 contre les radiations UVB

Caducee.net, le 26 novembre 2001 : Des chercheurs allemands ont démontré que l'interleukine 12 (IL-12) pouvait inhiber l'apoptose des kératinocytes exposés à des radiations UV. Cet effet est imputable à l'activation de la réparation de l'ADN. Selon les chercheurs, il serait intéressant de savoir si l'IL-12 peut être utilisée localement pour éviter l'apparition des cancers de la peau. […].

p53 a besoin de p63 et p73

Caducee.net, le 04 avril 2002 : Les mutations du gène p53 sont fréquemment en cause dans les cancers humains. De nouveaux travaux montrent que deux gènes de la même famille, p63 et p73, sont indispensables pour que p53 puisse induire l'apoptose en réponse à une altération de l'ADN. Ces données laissent entendre que ces deux protéines pourraient jouer un rôle important dans la réponse à certains traitements anticancéreux. […].

Alcool et grossesse : les risques de mort neuronale chez le foetus

Caducee.net, le 14 février 2000 : Chez le foetus, l'éthanol détruit les neurones du cerveau en déclenchant la mort cellulaire par apoptose. Ce résultat provient d'une étude publiée dans le dernier numéro de Science. Ces travaux pourraient expliquer les désordres neurologiques rencontrés chez les enfants souffrant du syndrome d'alcoolisme foetal. […].

Une nouvelle piste thérapeutique pour traiter la maladie d'Alzheimer

Caducee.net, le 09 février 2009 : Le laboratoire Apoptose, cancer et développement (CNRS/Université Lyon 1/Centre anticancéreux L.Berard) et le Buck Institute for Age research, aux Etats-Unis, ont découvert une molécule capable de se fixer au récepteur membranaire neuronal impliqué dans la maladie d'Alzheimer. Son injection conduit chez la souris atteinte d'Alzheimer à une perte des plaques amyloides, dont la présence dans le cerveau est caractéristique de la maladie, et à un rétablissement des capacités cognitives perdues. Ces travaux, publiés dans la revue Cell death and differentiation, ont fait l'objet d'un brevet CNRS/Buck Institute et une licence a été cédée à une entreprise américaine pour développer un mimétique de la molécule comme médicament contre la maladie d'Alzheimer. […].

Une avancée vers le traitement du mélanome métastatique par thérapie génique

Caducee.net, le 26 octobre 2001 : Des chercheurs viennent de mettre en évidence le rôle clé du gène MDA-7 dans le développement du mélanome métastatique. L'expression de ce gène est indétectable dans les formes avancées de la maladie alors que son expression est normale dans les mélanocytes. L'ensemble des résultats confirme le rôle "suppresseur de tumeur" de la protéine MDA-7. Plus intéressant, un vecteur adénoviral porteur du gène MDA-7 induit l'apoptose des cellules de mélanomes en culture. […].

L'expression des gènes est profondément modifiée par le VIH

Caducee.net, le 14 juin 2001 : Les effets des premières étapes de l'infection par le VIH sont désormais mieux connus. Des chercheurs de l'Université de Californie à San Diego ont étudié l'expression simultanée d'environ 7.000 gènes dans des lymphocytes CD4+ infectés par le VIH. Très rapidement, l'infection entraîne une série d'activations/inactivations de centaines de gènes impliqués dans le maintien de l'intégrité cellulaire, les fonctions mitochondriales, le système de réparation de l'ADN ou encore l'apoptose. […].

Comment débute un cancer: l’histoire de la protéine c-myc

Caducee.net, le 14 mai 2002 : La marge semble étroite entre l’adoption par une cellule d’un phénotype tumoral et son évolution vers un processus de dégradation naturelle comme l’apoptose. Les recherches publiées dans la revue Cell par un groupe américano-britannique racontent l’histoire du proto-oncogène MYC, un facteur de transcription qui, selon qu’il se trouve activé ou inhibé, permet à la cellule d’entrer en apoptose ou bien d’initier une cascade d’évènements moléculaires conduisant au développement d’une carcinogenèse. […].

Debiopharm renforce sa présence en immuno-oncologie par le lancement d'une étude avec le Debio 1143 en combinaison avec le nivolumab

Debiopharm International SA, le 21 mai 2019 : LAUSANNE, Suisse, 21 mai 2019 /PRNewswire/ -- Debiopharm (www.debiopharm.com) annonce aujourd'hui avoir recruté son premier patient pour SMARTPLUS-106, une étude exploratoire portant sur l'innocuité et l'efficacité du Debio 1143, une molécule inhibitrice des IAP (inhibiteurs des protéines de l'apoptose) administrée par voie orale, en association avec le nivolumab, un inhibiteur de point de contrôle immunitaire (ICI). Cette étude se fera chez des patients atteints de certaines tumeurs solides avancées, qui ont progressées pendant ou juste après un traitement anti-PD-1 ou anti-PD-L1. […].

nuance

Les plus