Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Neutropénie

116 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Chimiothérapie du cancer bronchique : la neutropénie comme marqueur d'efficacité

Caducee.net, le 01 septembre 2005 : Dans le cancer bronchique non à petites cellules, la neutropénie durant la chimiothérapie est associée à une augmentation de la survie, indique une étude qui fait l'objet d'une publication dans la revue Lancet Oncology. […].

Takeda présentera un portefeuille croissant et diversifié de produits oncologiques lors de prochains congrès scientifiques

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 20 mai 2019 : « Nous sommes impatients de présenter à l'ASCO et à l'AEH des données qui illustrent les progrès continus de notre portefeuille – aussi bien dans le cadre de la recherche clinique qu'en situation réelle – pour les tumeurs solides et les cancers du sang », a déclaré Phil Rowlands, Ph.D., responsable de l’unité thérapeutique Oncologie chez Takeda. « Ces données démontrent notre engagement constant à l'égard de la découverte, du développement et de la distribution de médicaments pour les patients atteints de cancers. » […].

Celegne annonce l’homologation de l’ABRAXANE® par Swissmedic pour le traitement des cancers métastasiques du pancréas et du sein

Celgene, le 24 septembre 2014 : L’homologation de l’ABRAXANE contre le cancer du pancréas est particulièrement significative puisqu’aucun nouveau médicament n’a été approuvé en près de sept ans, et plus de 30 essais cliniques de phase III ont échoué à passer le stade de l’autorisation réglementaire dans l’Union européenne pour le cancer du pancréas avancé ou métastatique. En Suisse, le cancer du pancréas est la quatrième cause de décès par cancer, affectant environ 1000 patients sur l’année à venir.2 L’espérance de vie médiane à l’issue d’un diagnostic de cancer du pancréas est d’uniquement 3 à 6 mois.3,4 […].

Présentation à l’ASH des résultats définitifs d’une étude multicentrique de phase II évaluant la combinaison de VIDAZA® et de REVLIMID® chez les patients...

Businesswire, le 13 décembre 2011 : Celgene International Sàrl, une filiale de Celgene Corporation(NASDAQ : CELG),a publié aujourd’hui les résultats définitifs de la portion de phase II d’une étude multicentrique de phase I/II évaluant le traitement combinant REVLIMID (lénalidomide) et VIDAZA (azacitidine) chez les patients atteints de syndrome myélodysplasique (SMD) présentant un risque élevé et n’ayant pas déjà été traités avec l’un de ces médicaments. Ces résultats ont été présentés à l’occasion du 53ème congrès annuel de l'American Society of Hematology qui s’est tenu à San Diego, en Californie. […].

ALIMTA(R) (pemetrexed pour injection) reçoit l'aval des autorités européennes pour une utilisation en fonction de l'histologie dans le traitement de première intention de la forme la plus courante de cancer bronchique

PR Newswire, le 14 avril 2008 : INDIANAPOLIS, April 14 /PRNewswire/ -- Eli Lilly and Company (NYSE : LLY) a annoncé ce jour que les autorités sanitaires européennes avaient donné leur feu vert à une utilisation d'ALIMTA(R) (pemetrexed pour injection) en fonction de l'histologie pour le traitement de première intention du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avancé, la forme la plus courante de cancer du poumon. Cette approbation - la troisième obtenue par le pemetrexed en Europe - intervient suite à l'avis positif initial émis le 21 février 2008 par le Comité pour les produits médicaux à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne du médicament (European Medicines Agency, EMEA). […].

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® (brentuximab védotine) pour le traitement des patients adultes atteints d'un lymphome hodgkinien en phase IV CD30  non précédemment traité en combinaison avec de l'AVD

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® (brentuximab védotine) pour le traitement des patients adultes atteints d'un lymphome hodgkinien en phase IV CD30 non précédemment traité en combinaison avec de l'AVD

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 15 décembre 2018 : « Pour un grand nombre de patients atteints d'un lymphome hodgkinien non précédemment traité, diagnostiqué en phase IV de la maladie, la progression se produira avec les traitements actuels, ce qui souligne un véritable besoin non satisfait dans cette population », déclare Anna Sureda, D.M., Ph.D., cheffe du service d'hématologie et du programme de greffe hématopoïétique de cellules souches, à l'Institut Català d'Oncologia - hôpital Duran i Reynals. « Dans l'étude clinique ECHELON-1, ADCETRIS en combinaison avec de l'AVD a réduit de 29 pour cent le risque de progression, de décès ou la nécessité d'un traitement anticancer ultérieur chez les patients atteints d'une maladie en phase IV en comparaison avec l'ABVD, une norme de soin actuelle. S'il est approuvé pour cette indication, ADCETRIS pourrait offrir une importante option thérapeutique novatrice pour les patients non précédemment traités atteints d'un lymphome hodgkinien en phase IV en Europe ». […].

Lymphome hodgkinien : des nouvelles données de l'essai clinique AETHERA de phase III portant sur l’utilisation d’ADCETRIS ®

Takeda Pharmaceutical Company, le 09 décembre 2014 : Seattle Genetics et Takeda présentent, à l’occasion du congrès annuel de l’ASH, les données de l'essai clinique AETHERA de phase III portant sur l’utilisation d’ADCETRIS® (brentuximab védotine) chez des patients atteints d’un lymphome hodgkinien après une greffe et présentant un risque de rechute […].

Ipsen annonce la présentation de 16 abstracts relatifs à son portefeuille en oncologie au congrès de l’ESMO

Ipsen, le 04 septembre 2017 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd'hui que l'irinotécan liposomal pour injection (Onivyde®), le cabozantinib (Cabometyx®), le lanréotide (Somatuline® Autogel® / Depot), le télotristat éthyl (Xermelo®) et les tumeurs neuroendocrines vont faire l'objet de 16 présentations lors du congrès de l'European Society of Medical Oncology (ESMO 2017), qui se tiendra du 8 au 12 septembre 2017 à Madrid (Espagne). […].

Les données présentées à l’ASCO 2016 s’appuient sur le fondement d’ABRAXANE® en combinaison avec la gemcitabine comme un traitement de première intention chez les patients atteints d’un cancer du pancréas métastatique

Celgene Corporation, le 05 juin 2016 : « Cette édition annuelle du congrès de l’ASCO continue d’évaluer la thérapie séquentielle par ABRAXANE en combinaison avec la gemcitabine en première intention et comme un produit à combiner avec des agents expérimentaux pour le traitement du cancer du pancréas métastatique », a déclaré Michael Pehl, président, Hématologie et oncologie, Celgene. « ABRAXANE en combinaison avec la gemcitabine joue un rôle essentiel dans la recherche visant à faire progresser les soins dispensés aux patients souffrant de cette maladie réputée complexe. » […].

Ipsen finalise l’acquisition d’ONIVYDE® (irinotécan liposomal pour injection) et de certains actifs en oncologie de Merrimack Pharmaceuticals

Ipsen, le 03 avril 2017 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd’hui avoir finalisé l’acquisition d’actifs en oncologie au niveau mondial de Merrimack Pharmaceuticals (Cambridge, MA, Etats-Unis), dont ONIVYDE® (irinotécan liposomal pour injection), indiqué en association avec le fluorouracile et la leucovorine, dans le traitement de patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas métastatique, dont la maladie a progressé après un traitement comportant la gemcitabine1,2. Ipsen a obtenu les droits exclusifs de commercialisation pour les indications actuelles et futures d’ONIVYDE® aux États-Unis, ainsi que les accords de licence en vigueur avec Shire pour la commercialisation hors États-Unis et avec PharmaEngine à Taïwan. La transaction comprend également l’acquisition de l’infrastructure commerciale et de production de Merrimack, pour Onivyde® ainsi que pour la version générique du chlorhydrate de doxorubicine liposomale pour injection. […].

Plusieurs études de Phase III confirment le bénéfice clinique statistiquement significatif d'un traitement continu avec REVLIMID chez les patients atteints de myélome multiple lors d'un séminaire international sur le myélome

Businesswire, le 09 mai 2011 : Les résultats actualisés provenaient de quatre études de phase III du REVLIMID (lénalidomide), soit en tant que thérapie continue après une dose élevée de melphalan et une thérapie à base de cellules souches autologues, une thérapie continue après l'induction par melphalan, prednisone et lénalidomide chez des patients récemment diagnostiqués comme atteints du myélome multiple, ou en tant que thérapie à base de lénalidomide plus déxaméthasone comme induction suivie par une thérapie continue à base de lénalidomide chez des patients atteints de myélome multiple asymptomatique. Une analyse de sécurité rétrospective de 11 essais cliniques sponsorisés par Celgene, évaluant le lénalidomide plus le déxaméthasone chez les patients atteints de la forme de rechute/réfractaire du myélome multiple, a également été présentée. […].

Ipsen annonce les résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de deuxième ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Businesswire, le 03 août 2022 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine. RESILIENT est une étude de Phase III menée en deux parties. La première partie a confirmé en 2020 la tolérance, le dosage et l’efficacité d’Onivyde. La deuxième partie évalue l’efficacité d’Onivyde par rapport au topotecan. Les résultats détaillés de l’étude RESILIENT seront présentés lors d’une prochaine conférence médicale. […].

Seattle Genetics et Takeda annoncent des données positives provenant de l’essai clinique de Phase 3 AETHERA portant sur l’ADCETRIS® (Brentuximab Vedotin) pour la consolidation des lymphomes hodgkiniens post-transplantation

Seattle Genetics, Inc., le 01 octobre 2014 : L’essai AETHERA a atteint son critère principal avec un traitement avec l’ADCETRIS résultant en une amélioration statistiquement significative de la survie sans progression par rapport au placebo, ainsi qu'évalué par un comité d’examen central indépendant (rapport de risque = 0,57 ; p = 0,001), ce qui équivaut à une amélioration de 75 % de la survie sans progression (SSP). La SSP a été évaluée après un délai minimum de deux ans après l’initiation du traitement pour tous les patients de l’étude. Une analyse intermédiaire pré-spécifiée de la survie globale n’a pas montré de différence statistiquement significative entre les différents groupes de traitement. Les patients des deux bras de l’étude présentant une progression du LH ont reçu différentes thérapies ultérieures. De manière significative, la plupart des patients du bras placebo ont reçu de l’ADCETRIS après la progression. Une analyse complémentaire de la survie globale est prévue en 2016. Le profil de sécurité de l’ADCETRIS dans l’essai AETHERA a été généralement conforme aux renseignements thérapeutiques existants. Un résumé a déjà été soumis pour la présentation des données qui aura lieu à l'occasion de la réunion annuelle de l’American Society of Hematology (ASH), qui se tiendra du 6 au 9 décembre 2014, à San Francisco, en Californie. […].

Le VIDAZA® reçoit une approbation étendue de la FDA pour inclure l’espérance de vie globale pour le SMD à plus haut risque

Businesswire, le 22 août 2008 : « L’amélioration de l’espérance de vie globale décrite dans l’approbation étendue de la FDA pour le VIDAZA est extrêmement importante pour les patients souffrant de SMD à plus haut risque, un groupe de patients pour lequel les options sont limitées et dont l’espérance de vie moyenne est de 15 mois avec les traitements classiques, » a déclaré Pierre Fenaux, M.D., Ph.D., de l’Université de Paris et chercheur principal de l’étude clinique AZA-011. « Le VIDAZA est cependant également efficace pour une large palette de sous-groupes de SMD, y compris les patients AML, selon la classification de l’OMS, le sous-groupe le plus important de notre étude. » […].

Une étude de phase II évalue le bénéfice clinique de REVLIMID® administré en polythérapie chez des patients atteints de cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC)

Businesswire, le 06 juin 2011 : Dans l'étude, les patients souffrant de mCRPC progressive et n'ayant jamais subi de chimiothérapie préalable, ont été traités au docétaxel (75 mg/m2) et au bévacizumab (15 mg/kg) une fois par jour, en association avec la lénalidomide (25 mg) les 14 premiers jours et une dose quotidienne de prednisone (10 mg) et dénoxaparine pendant chaque cycle de 21 jours. […].

Présentation à l'ASH des données cliniques de deux études de phase II évaluant l'administration de REVLIMID® en association avec le rituximab chez des patients atteints de lymphome non hodgkinien indolent

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Dans la première étude, le traitement au lénalidomide et à la dexaméthasone à faible dose associée au rituximab a été évalué sur des patients atteint de lymphome B indolent récurrent ou réfractaire ou de lymphome à cellules du manteau auparavant résistant au rituximab. L'étude de phase II a présenté un taux de réponse globale (ORR) moyen de 58 % (14/24) avec un suivi médian de 13,3 mois (3,1-28,8). Les réponses par sous-type spécifique de cancer se sont étendues de 67 % (2/3) d'ORR chez les patients atteints d'un petit lymphome lymphocytique à 60 % (9/15) d'ORR chez les patients atteints d'un lymphome nodulaire et 60 % (3/5) d'ORR chez les patients atteints d'un lymphome à cellules du manteau. […].

Présentation à l'ASH des données cliniques évaluant l'administration de REVLIMID® par voie orale, en association avec le rituximab ou à la suite d'un traitement contenant du rituximab, chez des patients atteints de leucémie ...

Businesswire, le 06 décembre 2010 : Présentation à l'ASH des données cliniques évaluant l'administration de REVLIMID® par voie orale, en association avec le rituximab ou à la suite d'un traitement contenant du rituximab, chez des patients atteints de leucémie lymphocytaire chronique (LLC) […].

Données de phase I/II évaluant les bénéfices cliniques de REVLIMID® administré en association avec une chimiothérapie standard de type R-CHOP chez des patients atteints d'un lymphome diffus à grandes cellules B non traité

Businesswire, le 16 juin 2011 : Dans une étude expérimentale de phase I/II menée à la Clinique Mayo, 12 patients ont reçu des doses de 15 mg, 20 mg ou 25 mg de REVLIMID, les dix premiers jours de chaque cycle de 21 jours, en association avec une chimiothérapie standard de type R-CHOP, afin de déterminer la dose maximale tolérée (DMT) de REVLIMID. Aucune toxicité limitant la posologie n'a été observée. […].

Les plus