Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Pronostic

514 résultats triés par date
affichage des articles n° 73 à 91

Un nouveau marqueur pronostique du cancer de la prostate

Caducee.net, le 10 octobre 2002 : Un groupe de recherche vient de montrer que la protéine EZH2 est surexprimée dans les cancers de la prostate métastatiques et hormonorésistants. Ces travaux indiquent que cette surexpression est associée à un mauvais pronostic. […].

Des cliniciens américains affirment que la myocardite fulminante est une entité distincte

Caducee.net, le 10 mars 2000 : Au terme d’une vaste étude sur 147 patients présentant une myocardite à la biopsie endomyocardique du septum du ventricule droit et selon les critères histologiques de Dallas, des chercheurs américains du Johns Hopkins Hospital de Baltimore (Maryland, USA) révèlent dans le dernier numéro du New England Journal of Medicine (NEJM) que la myocardite fulminante est une entité clinique distincte ayant un excellent pronostic à long terme. Le Dr Robert McCarthy et ses collègues indiquent par ailleurs qu’un soutien hémodynamique intensif est nécessaire chez les patients atteints d’une myocardite fulminante. […].

L'association de deux anticorps monoclonaux efficace dans le traitement du cancer du pancréas

INSERM, le 05 juin 2007 : Le cancer du pancréas est un cancer digestif rare, mais dont le pronostic est généralement très sombre, d'autant plus qu'il est hautement résistant aux thérapies habituelles. Au Centre de Recherche en Cancérologie de Montpellier (CRCM), l'équipe d'André Pèlegrin, Directeur de l'Unité Inserm 860 « Immunociblage et radiobiologie en oncologie », vient de démontrer l'efficacité de l'association d'anticorps monoclonaux dirigés contre des récepteurs membranaires dans le traitement des cancers du pancréas. Cette thérapie innovante permet d'inhiber la prolifération des tumeurs et d'induire une rémission complète. Ces anticorps monoclonaux sont actuellement utilisés dans le traitement de différents cancers. Ces résultats prometteurs devraient donc permettre de les associer rapidement dans le cadre d'une étude clinique sur des patients atteints de carcinome pancréatique. Ces travaux sont disponibles en ligne sur le site de la revue Clinical Cancer Research. […].

Cancer : le profilage génétique, la clé vers un meilleur traitement ?

Caducee.net, le 07 novembre 2005 : Deux articles publiés ces jours-ci dans les colonnes de la revue Nature soulignent une fois de plus le potentiel de l’étude de certains profils génétiques afin d’optimiser pronostic et traitement du cancer. […].

Hyperglycémie et accident vasculaire cérébral : une mortalité et des coûts hospitaliers plus élevés

Caducee.net, le 10 juillet 2002 : L’hyperglycémie à la phase aiguë de l’accident vasculaire cérébral (AVC) a déjà été associée à un plus mauvais pronostic. Des médecins de l’Ecole de médecine de l’Université d’Indianapolis montrent que 40 % des victimes d’AVC ischémique pourraient être concernés par cette hyperglycémie. Leurs résultats confirment un risque accru de décès et un excès des coûts d’hospitalisation. […].

Cancer du Pancréas : de nouveaux espoirs avec la vectorisation thérapeutique

Cancer du Pancréas : de nouveaux espoirs avec la vectorisation thérapeutique

Caducee.net, le 27 octobre 2019 : La société Seekyo, co-fondée par le Pr Sébastien Papot, chercheur à l’Institut de chimie des milieux et matériaux de l’université de Poitiers, développe des chimiothérapies vectorisées qui permettent de délivrer de façon intelligente des agents anticancéreux au sein même de la tumeur sans affecter les tissus sains environnants. Elle vient d’obtenir des résultats précliniques prometteurs dans le traitement du cancer du pancréas, qui demeure un des cancers au pronostic le plus sombre. […].

La greffe de moelle osseuse n’apporte pas de bénéfice dans la leucémie aiguë lymphoblastique (LLA) infantile la plus courante

Caducee.net, le 03 juin 2002 : Les enfants atteints de la forme de LLA associée à des réarrangements chromosomiques aux loci 11q23, n’ont pas de meilleur pronostic vital s’ils bénéficient d’une greffe de moelle osseuse, selon une étude publiée dans le Lancet. La chimiothérapie semble de loin préférable, surtout si l’on considère les effets secondaires associés à la transplantation de moelle. […].

Pierre Fabre reçoit un avis positif du CHMP pour le BRAFTOVI® (encorafenib) MEKTOVI® (binimetinib) pour les patients adultes atteints d'un mélanome à mutation BRAF au stade avancé

Pierre Fabre, le 27 juillet 2018 : "Nous sommes très heureux de ce pas en avant qui nous rapproche de notre objectif: offrir le BRAFTOVI et le MEKTOVI aux patients européens atteints d'un mélanome à mutation BRAF au stade avancé," a déclaré Frédéric Duchesne, président et CEO de la division pharmaceutique de Pierre Fabre. "Si la Commission européenne approuve le BRAFTOVI et le MEKTOVI, ces patients, dont le pronostic actuel est peu favorable, disposeront d'une nouvelle option de traitement." […].

Les résultats d’une nouvelle recherche démontrent une activité anti-tumorale de KEYTRUDA® (pembrolizumab) chez les patients à un stade avancé de carcinome nasopharyngé

MSD, le 27 septembre 2015 : « Le carcinome nasopharyngé avancé est une forme chronique de cancer de la tête et du cou souvent associée à un mauvais pronostic », a déclaré le Dr Hsu. « Les données présentées à l’EEC représentent le potentiel des nouvelles approches de traitement de ce type de cancer, pour lequel il n’existe actuellement que des options de traitement limitées, ainsi que le potentiel de soutenir davantage des recherches supplémentaires sur la façon dont KEYTRUDA peut agir dans certains types de cancer de la tête et du cou. » […].

Marillion Pharmaceuticals et Bracco Imaging S.p.A. annoncent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation d'un traitement anticancéreux innovant

Businesswire, le 11 novembre 2008 : Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les cancers de la prostate et du sein affectent plus de 4 millions de patient(e)s nouvellement diagnostiqué(e)s chaque année. Le cancer de la prostate est une maladie chronique qui survient chez les hommes âgés de 50 ans ou plus. Le cancer évolue en deux phases. Initialement, la plupart des cancers de la prostate se développent sous l'influence des hormones mâles, et des traitements anti-hormonaux peuvent dans une première phase s'avérer efficaces dans la stabilisation du cancer. Toutefois, la tumeur reprend inévitablement sa progression malgré le traitement anti-hormonal. Le pronostic pour ces patients atteints du cancer de la prostate hormono-réfractaire est défavorable. Leur seule option de traitement à l'heure actuelle est limitée à la chimiothérapie, la norme de soins acceptée. L'espérance moyenne de survie pour ces patients ne dépasse pas 19 mois. […].

La troponine en tant que facteur isolé de risque cardiovasculaire

Caducee.net, le 14 novembre 2001 : Des cardiologues de l’université du centre médical de l’université de Duke (EU) ont croisé trois études sur les taux sanguins de troponine dans l’évaluation des risques cardio-vasculaires et ont constaté que la présence de cette molécule à elle seule, sans autre facteur de risque, constituait un marqueur pronostic sensible de haut risque d’accident cardiovasculaire. […].

L’UE suit les États-Unis et approuve l’inhibiteur de l’ALK « Alecensa® » de Chugai, en tant que traitement de première ligne pour le cancer bronchique non à petites cellules ALK-positif

Chugai Pharmaceutical Co., Ltd., le 22 décembre 2017 : « Suite à l’approbation du traitement de première ligne aux États-Unis en novembre 2017, c’est avec un grand plaisir que Chugai annonce l’approbation de l’Alecensa pour un traitement primaire dans l’UE. Une amélioration du pronostic est attendue chez les patients atteints de CBNPC avancé ALK-positif, qui reçoivent un traitement par l’Alecensa à un stade précoce », a déclaré le Dr Yasushi Ito, premier vice-président de Chugai, directeur de l’unité de gestion projet et cycle de vie. « Outre l’étude J-ALEX (JapicCTI-132316) menée au Japon, les résultats de l’étude ALEX (NCT02075840) menée à l’étranger ont également montré que ces nouvelles sont excellentes pour les patients. Nous sommes convaincus que l’Alecensa peut contribuer au traitement de nombreux patients dans le monde. » […].

Mucoviscidose : un bilan des progrès et de la prise en charge

Caducee.net, le 19 juillet 2000 : La précocité du diagnostic et le maintien d’un statut nutritionnel le plus proche possible de la normale sont des facteurs qui apparaissent essentiels à un meilleur pronostic pour les patients atteints de mucoviscidose, indique une étude réalisée par le Pr Jean-François Duhamel du CHU de Caen et récemment présentée à l’Académie nationale de médecine. […].

Pronostic d’un cancer associé à un thromboembolisme veineux

Caducee.net, le 21 décembre 2000 : Une étude danoise parue dans le New England Journal of Medicine montre qu’un cancer diagnostiqué en même temps ou dans l’intervalle d’une année après un épisode thromboembolique veineux est associé à un stade de cancer avancé et à un mauvais pronostic. […].

La protéine RCP utilisée comme marqueur dans le cancer du sein

Caducee.net, le 28 septembre 2001 : Selon une étude parue dans la revue International Journal of Cancer, le taux sanguin de la ‘Riboflavin Carrier Protein’ (RCP) ainsi que sa répartition tissulaire pourraient être utilisés en tant que marqueurs dans le diagnostic et le pronostic des cancers du sein. […].

Epilepsie : le nombre des premières crises est prédictif du pronostic

Caducee.net, le 27 décembre 2000 : Une étude anglaise parue dans Annals of Neurology montre que le nombre de crises épileptiques survenant au cours des six premiers mois suivant le diagnostic est prédictif de la rémission de la maladie. Plus ce nombre est faible, plus le pronostic est favorable. […].

Lutte contre la mucoviscidose : le projet européen NEUPROCF présente ses résultats à l'occasion de sa conférence finale

Caducee.net, le 08 décembre 2008 : NEUPROCF est un projet de recherche européen dédié au développement de méthodologies afin d'analyser des biomarqueurs pour améliorer le pronostic de la mucoviscidose. Coordonné par l'Inserm (coordonnateur scientifique : M. Aleksander Edelman, Directeur de recherche CNRS, directeur d'équipe, au sein de l'Unité Inserm 845, Hôpital Necker), ce projet regroupe les équipes de recherche et les services cliniques de 7 pays européens (1).Au terme de son financement dans le cadre du 6e PCRDT, les scientifiques du projet viennent de dresser le bilan de leurs 3 années de travail. […].

La sertraline paraît sûre dans le traitement de la dépression après un IDM ou un angor instable

Caducee.net, le 14 août 2002 : La dépression concerne environ 20 % des patients hospitalisés pour un syndrome coronarien aigu et est associée à un plus mauvais pronostic. Un essai conduit sur plus de 360 patients montre que la sertraline (inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine) présente un profil de sécurité acceptable et qu’elle est efficace chez les patients avec des antécédents dépressifs. […].

Les plus