nuance

Vaccin contre Staphylococcus aureus : les résultats préliminaires d'un essai de phase III

Le laboratoire bio-pharmaceutique Nabi (Boca Raton, Floride) vient de présenter les premiers résultats de l'essai de phase III du StaphVAX™, un vaccin conjugué contre S. aureus. Cet essai a été conduit chez des patients avec une pathologie rénale en stade terminal et sous hémodialyse. Chez les sujets vaccinés, les données indiquent une réduction importante des bactériémies durant les premiers mois de l'essai. Néanmoins, la réduction des bactériémies n'est pas significative à un an.

Cet essai a été conduit par le Kaiser Permanente Vaccine Study Center d'Oakland. Les médecins S. Black et H. Shinefield ont présenté les résultats de l'essai StaphVAX™ lors de la 40° Interscience Conference on Antimicrobial Agents and Chemotherapy (ICAAC) qui s'est déroulée à Toronto.

Le StaphVAX™ est un vaccin conjugué basé sur deux polysaccharides issus des sérotypes de S. aureus les plus courants (type 5 et type 8). Chaque polysaccharide est couplé à une protéine porteuse.

Ce vaccin a été évalué par un essai en double-aveugle avec contrôle placebo. Au total, 1.804 patients avec une pathologie rénale terminale et sous hémodialyse ont été randomisés pour recevoir une injection intramusculaire unique de vaccin ou un placebo.

Après 6 mois de suivi, 17 bactériémies à S. aureus ont été enregistrées dans le groupe placebo contre 7 dans le groupe vacciné, soit une réduction de 58 % (p = 0,0438).

A 10 mois, la réduction était de 57 % dans le groupe vacciné : 26 bactériémies à S. aureus dans le groupe placebo et 11 dans le groupe vacciné(p = 0.015).

La réduction du nombre de bactériémies dans le groupe StaphVAX™ était moins marquée (- 26 % par rapport au placebo, p = 0,228) à 1 an, avec 37 cas dans le groupe placebo et 27 cas dans le groupe vacciné.

Les titres moyens en anticorps induits par le vaccin 6 mois après la vaccination étaient environ égaux à 50 % des titres maximum, mesurés 42 jours après la vaccination. A un an, les titres représentaient 33 % du titre maximum.

En se référant aux résultats prometteurs obtenus à 6 mois, le président de Nabi, David J. Gury, s'est déclaré confient quant à la faisabilité d'un vaccin polysaccharidique conjugué contre S. aureus. "Nous allons discuter de ces données avec la Food and Drug Administration (FDA) avant de fixer les prochaines étapes du développement de StaphVAX", a-t-il ajouté.

Source : Nabi

Descripteur MESH : Patients , Floride , Placebo , Vaccination , Anticorps , Médecins , Vaccine

nuance

Recherche scientifique: Les +