nuance

Le vaccin d’AstraZeneca est « sûr et efficace », martèle l’EMA

illustrationC’est un avis très attendu que vient de rendre l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le vaccin d’AstraZeneca contre la Covid-19 est « sûr et efficace » et « n’est pas associé » à un risque plus élevé d’événements thromboemboliques ou de caillots sanguins a martelé Emer Cooke, sa directrice lors d’une conférence de presse.

Cet avis est le fruit de 2 jours d’analyse des données scientifiques disponibles par le comité de sécurité de l’EMA. 25 événements inhabituels ont été particulièrement étudiés. 18 cas de thromboses et 7 cas de CIVD se sont en effet produits dans les 7 à 14 jours suivant l’administration de l’une des 20 millions de doses injectés. Si les données se sont avérées insuffisantes « pour conclure avec certitude sur un lien avec la vaccination » l’EMA ne peut néanmoins exclure un lien de causalité entre l’administration du vaccin et des troubles rares de la coagulation.

Des médecins norvégiens établissent un lien direct avec la vaccination

En Norvège, le chef du service d’hématologie de l’hôpital universitaire d’Oslo, le Pr Holme a mené son enquête sur 3 cas de patients de moins de 50 ans qui se sont présentés avec des caillots inhabituellement placés, des douleurs aigües et des saignements. Il a conclu à une thrombose du sinus veineux cérébral qui pour lui serait directement lié à l’administration du vaccin. Les patients auraient ainsi développé une réponse immunitaire disproportionnée produisant des anticorps dirigés contre les plaquettes et provoquant in fine des thrombus.

Si pour l’hématologue norvégien, le lien avec le vaccin ne fait guère de doute, il reste à identifier des facteurs sous-jacents ou des prédispositions chez les patients touchés qui pourraient expliquer les résultats observés. Une équipe de chercheurs allemands mène de son côté une enquête basée sur une hypothèse similaire.

Quoiqu’il en soit l’incidence des cas rapportés, semble en deçà de celle observée en population générale. Pour l’EMA la balance bénéfice risque reste favorable et Emer Cooke a largement insisté sur la grande efficacité du vaccin qui pourrait s’avérer bien meilleure que celle mesurée pendant l’évaluation initiale.

L’EMA recommande aux médecins de communiquer les informations suivantes à leurs patients.

  1. le vaccin AstraZeneca n’est pas associé avec une augmentation à du risque global de troubles de la coagulation sanguine ;
  2. De très rares cas de caillots sanguins inhabituels accompagnés de faibles taux de plaquettes sanguines ont été observés après la vaccination. Les cas rapportés concernaient presque tous des femmes de moins de 55 ans.
  3. les avantages du vaccin en matière de prévention l’emportent sur les risques d’effets secondaires ;
  4. Les patients ayant été vaccinés doivent consulter leur médecin s’ils présentent l’un des symptômes suivants : essoufflement, douleur dans la poitrine ou l’estomac, œdèmes des membres, maux de tête sévères, vision trouble, saignement persistant, taches rougeâtres ou violacées ou des cloques de sang sous la peau.

Reprise de la vaccination AstraZeneca, ce vendredi en France

Jean Castex a annoncé lors d’une conférence de presse que la vaccination reprendrait ce vendredi 19 mars dès la publication de nouvelles recommandations de la HAS qui devrait intervenir dans la matinée. Le Premier ministre a déclaré qu’il se ferait lui-même vacciner avec le vaccin d’AstraZeneca afin de rassurer les Français devenus réticents suite à la suspension.

Considérant « les livraisons qui arrivent », il a également assuré que les objectifs de vaccination fixés par le gouvernement seraient tenus :

  • 10 millions de personnes vaccinées à la mi-avril
  • 20 millions à la mi-mai
  • 30 millions à la mi-juin

Descripteur MESH : Risque , Patients , Vaccination , Plaquettes , Médecins , Norvège , Membres , Sécurité , Causalité , Population , Femmes , Personnes , Gouvernement , Objectifs , Anticorps , Thrombose , Douleur , Fruit , Peau , Sang , Tête

nuance

Médicaments: Les +