nuance

Le SNIIL milite pour que le rôle des IDEL dans la campagne de vaccination soit élargi et mis en lumière

illustrationAprès s’être ému d’avoir été mis devant le fait accompli par le gouvernement de l’élargissement des professionnels de santé habilités à vacciner contre la Covid-19, le Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux (SNIIL) propose que les IDEL aient accès à des doses du vaccin Moderna et que la profession soit clairement identifiée comme prescripteur et vaccinateur sur le site sante.fr.

Un manque de concertation et de considération de la profession d’infirmière libérale

Si le SNIIL salue la volonté du ministère d’accélérer la campagne de vaccination contre la covid-19, elle « dénonce les manquements répétés dans la stratégie vaccinale ainsi que le manque de considération de la profession d’infirmière libérale. »

En effet, le 11 mai le gouvernement a publié un décret élargissant la liste des professionnels de santé à même d’administrer les vaccins contre la covid-19.

Depuis lors, les kinésithérapeutes, les aides-soignants, les ambulanciers, les auxiliaires de puériculture, les secouristes et même les étudiants en premier cycle de maïeutique peuvent être enrôlés par les centres de vaccination contre la covid-19 pour injecter les doses aux volontaires.

Cette mesure n’a pas été du gout du SNIIL qui regrette l’absence de concertation préalable et juge cet élargissement « inadapté au contexte ». Pour le syndicat infirmier, la vaccination ne se résume pas à une simple injection.

« Les infirmiers, aux côtés des médecins, contribuent à sécuriser la vaccination : questionner le patient, l’éclairer sur les bénéfices, identifier certains risques, surveiller, signaler et agir face à d’éventuels effets indésirables »


Sur ce sujet, le SNIIL déplore une communication gouvernementale en trompe-l’œil qui fait mine d’imputer les retards pris dans la vaccination au manque d’effectif alors que le cœur du problème se situe au niveau de l’approvisionnement en dose de vaccins.

Reconnaitre le rôle des 130 000 IDEL dans la campagne de vaccination

Pour le SNIIL, il est évident que les infirmiers libéraux sont des acteurs clés de la vaccination dont le maillage territorial et l’organisation des cabinets permettent de répondre aux besoins de vaccination de la population, notamment dans les zones rurales ou sous dotées en offre de soins.

Le syndicat milite pour que :

  • Les infirmières puissent accéder aux commandes des vaccins y compris à ARN Messager (Moderna) pour répondre à la demande croissante de la population. D’autant plus que les IDELS rencontrent encore et toujours des difficultés d’approvisionnement notamment avec le vaccin Janssen, pourtant utile et indispensable dans la stratégie de « l’aller-vers ».
  • La profession soit identifiée comme prescripteur et vaccinateur sur le site Santé. fr. La population malgré la campagne publicitaire ne peut en effet pas les identifier comme professionnels impliqués dans cette campagne de vaccination.

Nota Bene : Il semblerait que le SNIIL ait obtenu gain de cause concernant la mise en avant des IDEL sur sante.fr

Descripteur MESH : Vaccination , Rôle , Santé , Infirmiers , Gouvernement , Infirmières et infirmiers , Population , Vaccins , Soins , Communication , Étudiants , Mine , Kinésithérapeutes , ARN messager , Médecins , ARN , Face

nuance

Pratique médicale: Les +