nuance

Grippe : le zanamivir permet de réduire les complications respiratoires et la prescription d'antibiotiques

Le zanamivir (Relenza®, GlaxoWellcome) permet de réduire l'utilisation des antibiotiques pour les complications de la grippe. Une méta-analyse a comparé la prescription d'antibiotiques chez des personnes avec des symptômes grippaux et traitées par zanamivir ou placebo. Les complications de l'infection ont nécessité la prescription d'antibiotiques chez 17 % des patients sous placebo, alors qu'ils n'étaient que 11 % dans les groupes sous zanamivir.

Le zanamivir est un antigrippal qui inhibe la neuraminidase des souches A et B du virus de la grippe. Le Dr Laurent Kaiser de l'Hôpital Universitaire de Genève et ses collaborateurs ont procédé à une méta-analyse de sept essais randomisés, en double aveugle et avec contrôle placebo. Leurs résultats sont publiés dans le numéro d'Archives of Internal Medicine du 27 novembre.

Ces essais portaient sur un total de 3.815 patients, âgés en moyenne de 34 ans, et qui présentaient des symptômes grippaux depuis moins de deux jours. Ces personnes ont reçu du zanamivir par voie nasale ou inhalée ou un placebo. Les auteurs soulignent que 12 % des patients étaient classés à risque.

L'incidence des complications respiratoires ayant nécessité la prescription d'antibiotiques a été déterminée dans chacun des groupes.

L'infection par le virus de la grippe a été confirmée chez 66 % des sujets, la souche A et la souche B étant respectivement responsables de 88 % et 12 % des infections.

Dans le groupe sous placebo, 17 % des individus ont développé des complications respiratoires (bronchites et sinusites aiguës) qui ont nécessité la prescription d'antibiotiques. Ils n'étaient que 11 % dans le groupe traité par zanamivir. Les auteurs indiquent que le risque relatif est de 0,69 (IC 95 % = 0,57-0,84) pour le groupe zanamivir. Le zanamivir par voie inhalée a permis de réduire significativement le nombre de complications des voies aériennes supérieures (risque relatif = 0,60); pour les voies aériennes inférieures, la réduction n'était pas significative.

Selon Kaiser et al, cette méta-analyse montre qu'un traitement de la grippe par zanamivir, initié rapidement, permet de réduire le nombre de prescriptions d'antibiotiques pour traiter les complications respiratoires.

Source : Arch Intern Med 2000;160:3234-40.

Descripteur MESH : Zanamivir , Pneumologie , Virologie , Placebo , Patients , Infection , Personnes , Risque , Essais , Virus , Incidence , Virus de la grippe A

nuance

Recherche scientifique: Les +