nuance

Pronostic à court terme d’un accident ischémique transitoire aigu

Les personnes victimes d’un accident ischémique transitoire (AIT) ont un risque important d’accident vasculaire cérébral ou d’autres complications graves 90 jours après le diagnostique d’AIT. C’est le résultat d’une étude épidémiologique conduite par des neurologues de l’Université de Californie à San Francisco et parue dans le JAMA.

La prise en charge des patients victimes d’un accident ischémique transitoire (AIT) aigu varie grandement selon les services hospitaliers. Définir le pronostic à court terme et les facteurs de risque de l’accident vasculaire cérébral suite à un AIT peut permettre d’aider à déterminer quels sont les patients nécessitant une évaluation rapide.

Afin de déterminer le risque à court terme d’un accident vasculaire cérébral (AVC) et autres complications graves après le diagnostic d’un accident ischémique transitoire (AIT) aigu, une étude de cohorte conduite par le Dr S. Johnston et ses collaborateurs a été menée entre mars 1997 et février 1998 dans 16 hôpitaux californiens sur 1.707 patients (âge moyen : 72 ans) victimes d’un AIT diagnostiqué en service d’urgence.

Les critères d’évaluation principaux pris en compte ont été le risque d’un AVC durant les 90 jours après un accident ischémique transitoire, un décès, un AIT récurrent et une hospitalisation pour problème cardiovasculaire.

L’étude montre que 90 jours après un AIT, 180 patients (10,5 %) sont retournés en service d’urgence pour un AVC, dont 91 d’entre-eux dans les 2 jours.

Plusieurs facteurs sont indépendamment associés à un AVC : un âge > 60 ans (odds ratio = 1,8 ; IC 95 % = 1,1-2,7 ; P=0,1), un diabète sucré (odds ratio = 2,0 ; IC 95 % = 1,4-2,9 ; P<0,001), une durée des symptômes > 10min (odds ratio : 2,3 ; IC 95 % = 1,3-4,2 ; P=0,005) et un trouble de la parole (odds ratio = 1,5 ; IC 95 % = 1,1-2,1, P=0,01).

Un AVC ou d’autres complications ont touché 428 patients (25,1 %) dans les 90 jours suivant un accident ischémique transitoire, dont 44 hospitalisations pour problèmes cardiovasculaires (2,6 %), 45 décès (2,6 %) et 216 AIT récurrents.

Le risque à court terme d’un accident vasculaire cérébral et autres complications graves est élevé chez les patients qui se sont présentés en service d’urgence avec un accident ischémique transitoire. Les caractéristiques du patient et de l’AIT peuvent être utiles pour l’identification des patients qui peuvent bénéficier d’une évaluation et d’un traitement rapide.

Source : JAMA 2000 ; 284 : 2901-06

Descripteur MESH : Accident ischémique transitoire , Risque , Californie , Personnes , San Francisco , Accident vasculaire cérébral , Patients , Diabète , Diagnostic , Facteurs de risque , Hôpitaux , Hospitalisation , Mars , Parole , Pronostic , Services hospitaliers

nuance

Recherche scientifique: Les +