nuance

L'oxygène hyperbare est inefficace chez les enfants avec une infirmité motrice cérébrale

L'oxygénothérapie hyperbare n'apporte pas de bénéfice particulier aux enfants atteints d'une infirmité motrice cérébrale (IMC). Ceci est la conclusion d'un essai randomisé mené par des chercheurs canadiens et publié dans le Lancet.

Collet et al soulignent dans leur article que cette approche a été largement utilisée aux USA, en Grande-Bretagne ou au Canada et ce malgré l'absence de données définitives sur son efficacité ou sur les effets secondaires associés.

Le Dr Collet et ses confrères ont conduit cet essai randomisé sur un groupe de 111 enfants âgés de 3 à 12 ans et atteints d'une IMC. Les sujets ont reçu un traitement par oxygène hyperbare ou par air ambiant légèrement pressurisé.

Un cycle d'oxygénothérapie hyperbare durait une heure au cours de laquelle les enfants étaient dans une pièce sous oxygène à 100 % et à 1,75 atm. Dans l'autre groupe, les enfants recevaient sous masque de l'air à 1,3 atm. L'étude comprenait 40 cycles sur deux mois.

L'efficacité des deux protocoles a été évaluée par la mesure des fonctions motrices. Cette approche était complétée par les performances dans l'accomplissement des taches quotidiennes, l'attention, la mémoire de travail et l'élocution.

Des améliorations sensibles ont été mesurées dans les deux groupes sans qu'il soit pour autant possible de dégager des différences entre les traitements. Des problèmes d'oreille ont été notés chez 47 % des enfants du bras oxygénothérapie hyperbare et 27 % des enfants du bras air pressurisé.

"Cet essai montre que le traitement par oxygène hyperbare n'a pas d'avantage comparé au traitement avec de l'air légèrement pressurisé chez des enfants avec une infirmité motrice cérébrale", conclut le Dr Jean Paul Collet. "Les améliorations globales observées dans les deux groupes durant l'étude pourraient être liées au contexte de l'intervention et à la sélection de parents très motivés". Il ajoute enfin que cette étude ne permet pas d'écarter définitivement l'effet éventuel d'une augmentation de pression.

Source : Lancet 2001;357:582-86.

Descripteur MESH : Oxygène , Oxygénothérapie , Air , Bras , Accomplissement , Attention , Canada , Mémoire , Oreille , Parents , Pression , Travail

nuance

Recherche scientifique: Les +