nuance

Le VIH ne provient pas d'un vaccin oral contre la poliomyélite

Quatre articles scientifiques publiés cette semaine dans les revues Nature et Science semblent écarter de façon définitive la théorie VIH/polio. Cette théorie proposait que des cellules de chimpanzés utilisées pour la préparation d'un vaccin oral contre la poliomyélite avaient pu être contaminées par l'ancêtre du VIH et ainsi initier l'épidémie. Les derniers travaux scientifiques montrent qu'il n'en est rien.

L'hypothèse VIH/polio repose sur la présence de l'ancêtre du VIH-1 dans ces vaccins oraux, ce qui revient à dire que ces stocks devaient contenir une souche très proche du SIV (simian immunodeficiency virus), l'ancêtre du VIH. En d'autres termes, des cellules capables d'héberger ces virus avaient du être employées dans la préparation des vaccins oraux. Des cellules épithéliales de reins de singes non apparentés aux chimpanzés avaient été utilisées selon les fabricants du vaccin. En sachant que le SIV n'infecte que des cellules de chimpanzés, l'utilisation de ces cellules restait à démontrer.

Divers échantillons des vaccins suspects et congelés ont été analysés afin de rechercher la présence de séquence d'ADN du VIH et SIV mais aussi pour identifier le type de cellules utilisées (chimpanzés ou non).

Publiés dans la dernière édition de Nature, les tests réalisés par Blancou et al. et Berry et al. sur ces stocks de vaccins montrent que des cellules de macaques rhésus ont été utilisées et pas de chimpanzés. Ces résultats sont confirmés par les travaux de Poinar et al qui paraîtront le 27 avril dans Science.

Par ailleurs, aucune séquence nucléique proche du VIH ou du SIV n'a été retrouvée dans les échantillons examinés.

Dans un autre article paru dans Nature, les analyses phylogénétiques de Rambaut et al. reviennent sur l'ancêtre commun des virus VIH-1 du groupe M, à l'origine des souches pandémiques. Selon leurs résultats, ce dernier ancêtre commun était présent chez un hôte humain avant que les vaccinations incriminées n'aient débuté.

Source : Nature 2001;410:1045-6,1046-7,1047-8. Science 2001;292:743-4.

Descripteur MESH : VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Génétique , Cellules , Poliomyélite , Vaccins , Virus , ADN , Cellules épithéliales , Édition

nuance

Recherche scientifique: Les +