nuance

De nouveaux candidats thérapeutiques à base de VNAR potentiellement efficaces contre la COVID-19

illustrationDe nouveaux produits biologiques à base de VNAR - un domaine variable dix fois plus petit que celui des anticorps traditionnels - pourraient être utilisés à la fois pour traiter et protéger contre les infections par la SARS-CoV-2 

 

ABERDEEN, Écosse, 25 janvier 2021 /PRNewswire/ -- Elasmogen Ltd, l'entreprise biopharmaceutique qui dirige la mise au point de produits biologiques de type VNAR et soloMER™, a annoncé aujourd'hui une percée significative dans l'identification de médicaments à base de protéines de nouvelle génération potentiellement efficaces contre les infections du COVID-19. Cette approche novatrice a été rendue possible par un partenariat avec l'Université du Minnesota (États-Unis), et fournit un excellent exemple du nouvel esprit de collaboration entre chercheurs qui a permis d'accélérer la lutte mondiale contre le COVID-19.  Le financement initial de ces travaux a été assuré par le Bureau du scientifique en chef du gouvernement écossais et coordonné par l'Université d'Aberdeen.

La protéine VNAR anti-COVID-19 récemment identifiée bloque l'infection du virus (dans des tests réalisés avec virus vivant) à des doses aussi faibles que 200 pM. Il s'agit d'une performance équivalente à celle des meilleurs anticorps étudiés et nettement supérieure à beaucoup. Cependant, le panel de médicaments d'Elasmogen se distingue surtout par la taille des anticorps (seulement un 10ème de celle des anticorps humains, grands et complexes (à fabriquer). Il pourrait donc être administré aux patients par d'autres voies, y compris directement dans le nez et la gorge, plutôt que par injection. 

L'un des principaux avantages de la plateforme VNAR d'Elasmogen est sa capacité à se lier à sa cible à des endroits qui sont inaccessibles aux anticorps humains, ce qui se traduit, dans de nombreux cas, par une puissance et une spécificité accrues contre la maladie. En cristallisant le VNAR principal alors qu'il se liait au domaine de liaison du récepteur de la protéine Spike du COVID-19, l'équipe a été en mesure de prouver que les VNAR liaient l'interface virus/récepteur dans une région distincte des anticorps connus, bloquant efficacement l'infection. La modélisation informatique a révélé que cette interaction ne serait pas affaiblie si l'on utilisait le VNAR pour bloquer les infections provenant des souches apparues dans le Kent ou en Afrique du Sud, bien que cela n'ait pas encore été démontré de manière expérimentale.

Comme l'explique le docteur Caroline Barelle (PDG et directrice de la stratégie d'Elasmogen Ltd) : « Ces petites protéines robustes ont leur origine dans les systèmes immunitaires des requins et plus de 400 millions d'années d'évolution ont permis que l'on puisse reconnaître des poches et des rainures dans les protéines contribuant au système de défense de ces animaux contre les infections.  Chez Elasmogen, nous avons pu recueillir, à l'aide des dernières techniques de génie protéique et génétique, le système immunitaire de l'équivalent de 10 000 requins dans un tube à essai.  Nous avons ensuite sélectionné les agents de liaison VNAR qui bloquent l'infection virale, et nous sommes ravis des résultats. »

Le professeur Aaron LeBeau (faculté de médecine de l'Université du Minnesota, département de pharmacologie) a déclaré : « Déterminer la structure des complexes protéiniques par cristallographie aux rayons X peut souvent être un processus complexe et il faut parfois des mois voire des années pour arriver à une structure. Il était particulièrement satisfaisant de pouvoir obtenir une structure cristalline à haute résolution en si peu de temps, principalement en raison de la haute solubilité du VNAR. Notre structure nous a beaucoup aidé à démontrer que le VNAR se liait au domaine de liaison du récepteur via un nouveau mode qui neutralisait l'infection par le virus. Il était clair que le VNAR atteignait des endroits inaccessibles pour les grands anticorps humains et même pour les petits anticorps à domaine unique des camélidés. »

Le professeur Andy Porter (directeur de la technologie chez Elasmogen Ltd) a déclaré : « Par le passé, nous avons utilisé notre plateforme de découverte de médicaments pour sélectionner des médicaments efficaces contre le cancer. Cependant, nous sommes extrêmement reconnaissants envers le gouvernement écossais d'avoir financé Elasmogen Ltd pour voir si la puissance de notre plateforme pourrait être réorientée afin de s'attaquer potentiellement aux infections par le COVID-19. Alors que le monde commence à entrevoir une issue à la pandémie, il convient de se rappeler qu'un sous-groupe de patients, petit mais significatif, ne répondra pas de manière satisfaisante aux vaccins en raison de problèmes de santé sous-jacents. Il est donc crucial que nous continuions à adopter des approches de découverte de médicaments parallèlement au déploiement de la stratégie de vaccination mise en place à l'échelle mondiale. »

À propos d'Elasmogen:
Issue de l'université d'Aberdeen, en Écosse, en 2016, la société Elasmogen met au point des soloMER™ ; produits thérapeutiques à chaîne unique de nouvelle génération, entièrement humanisés (ou non immunisés) pour les maladies auto-inflammatoires et l'oncologie, les soloMER™ sont des candidats cliniques brevetés et humanisés exclusifs dérivés des nouveaux récepteurs variables d'antigènes (VNAR) qui existent naturellement dans le système immunitaire des requins comme des domaines de liaison à grande affinité, semblables à des anticorps. Avec une origine ancestrale différente de celle des anticorps, cet exemple d'évolution convergente datant de 400 millions d'années place les VNAR en dehors du paysage complexe des brevets qui décrivent et protègent la découverte de médicaments à base d'anticorps et a produit les domaines de liaison naturels les plus petits (9 % de la taille d'un anticorps) et les plus robustes du règne animal.  Elasmogen est unique dans sa capacité à isoler et à développer des soloMER, avec une position IP multicouche couvrant la plate-forme, les formats, les produits et les processus, dont 25 brevets délivrés aux États-Unis, en Europe et sur d'autres territoires.

L'entreprise utilise son expertise pour le développement préclinique aux stades précoce et avancé afin de faire progresser rapidement une série de nouveaux produits protéiques livrés localement contre les maladies auto-inflammatoires.  En outre, Elasmogen collabore avec un certain nombre de partenaires biopharmaceutiques et d'universitaires de haute qualité afin de tirer parti au maximum des possibilités thérapeutiques offertes par sa technologie. Ces collaborations se concentrent sur l'administration ciblée de chimio-toxines par soloMER™ directement dans les cellules, créant ainsi de nouveaux médicaments pour les cancers à tumeur solide difficiles à traiter. 

www.elasmogen.com 

 

Descripteur MESH : Anticorps , Infection , Requins , Virus , Protéines , Écosse , Gouvernement , Technologie , Patients , Brevets , Système immunitaire , Santé , Afrique , Informatique , Lutte , Expertise , Rayons X , Médecine , Pharmacologie , Génétique , Solubilité , Temps , Nez , Cristallographie aux rayons X , Cristallographie , Vaccination , Antigènes , Vaccins , Anticorps à domaine unique , Maladie , Animaux , Cellules

nuance

Recherche scientifique: Les +