nuance

Danemark :Il existe une saison pour la maladie de Crohn

Une étude danoise publiée demain dans la revue British Medical Journal semble indiquer qu’il existerait une relation entre la fréquence de la maladie de Crohn et la période durant laquelle sont nées les personnes atteintes. Contrairement à une étude britannique, les risques se situeraient plutôt durant la seconde partie de l‘année.

Alors que certains facteurs intervenant durant la gestation ou l’enfance semblent jouer un rôle dans l’apparition future de la maladie de Crohn, comme les infections ou les maladies virales telles que la rougeole, les courbes d’incidence de la maladie en fonction du mois de naissance devraient refléter l’apparition saisonnière de ces agents infectieux.

Henrik Sorensen, professeur à l’hôpital d’Aarhus au Danemark et principal auteur de l’étude, a étudié avec ses collaborateurs les variations annuelles par mois de naissance des personnes ayant été diagnostiquées avant leur 20° année pour une maladie de Crohn entre 1977 et 1992 au Danemark.

Les calculs ont été réalisés par une analyse de régression tenant compte des variations des nombres de naissances selon le mois étudié.

Durant la période étudiée, 627 cas de maladie de Crohn ont été répertoriés.

Les courbes obtenues ont été de forme sinusoïdale, caractéristiques d’une incidence saisonnière, avec un pic enregistré au mois d’août et un creux au mois de mars (rapport de 1,3 entre les deux).

Les auteurs s’attendaient à une variation saisonnière calquée sur l’apparition elle aussi saisonnière d’un agent infectieux susceptible d’affecter un fœtus. Aucune corrélation n’a été trouvée.

Les auteurs pensent donc que la variation saisonnière de cas de la maladie de Crohn résulte seulement en partie du contact avec un ou plusieurs agents infectieux in utero ou durant l’enfance.

Le rapport des extrêmes de la courbe sinusoïdale enregistré (1,3) est plus important que celui trouvé en Grande Bretagne (1,14). De plus, l’étude britannique a trouvé une incidence plus élevée durant la première partie de l’année et non durant la seconde.

« Si les facteurs de cause diffèrent entre nos deux pays, cela doit résulter des différences dans nos saisons », ont conclu les auteurs.

Source : BMJ 2001 ;323:907.

Descripteur MESH : Maladie , Maladie de Crohn , Personnes , Danemark , Incidence , Analyse de régression , Auteur , Calculs , Maladies virales , Mars , Rôle , Rougeole , Saisons

nuance

Recherche scientifique: Les +