nuance

La vitamine D réduirait les risques d’apparition du diabète de type 1 chez l’enfant

Des chercheurs finlandais ont réalisé une étude sur le lien entre l’apparition de diabète de type 1 chez les enfants durant leur première année et l’apport en vitamine D. Les résultats ont montré que les enfants prenant les doses recommandées de vitamine D avaient 80% de risques en moins de développer un diabète de type 1 que ceux ayant consommé moins de vitamine D que les doses recommandées.

Cette étude sera publiée demain dans la revue The Lancet et se base sur le suivi de 10821 enfants durant leur première année.

On ne sait pas trop pourquoi le diabète de type 1 qui apparaît tôt dans la vie se développe. Il a été suggéré un lien avec une carence en vitamine D car des résultats sur l’animal ont montré qu’un régime supplémenté en vitamine D réduisait les risques d’apparition de ce type de diabète.

Elina Hyppönen et ses collaborateurs ont cherché à savoir si la carence ou bien l’apport en vitamine D pouvait avoir un effet sur la fréquence d’apparition du diabète de type 1.

Une cohorte d’enfants susceptibles de naître en 1996 a été suivie jusqu’à la fin de l’année 1997 (n= 10821). Les données collectées ont concerné les fréquences et les doses de prise de vitamine D ainsi que les signes de rachitisme. Les diagnostics de diabète de type 1 ont été réalisés en décembre 1997.

Sur les 10366 enfants inclus dans l’étude, 81 ont développé un diabète de type 1. Un apport supplémentaire en vitamine D a été trouvée associé à une diminution de la fréquence de diabète. Les enfants ayant pris régulièrement la dose de vitamine D recommandée (2000 UI journalières) ont eu près de 80% d’apparition de diabète de type 1 en moins comparés aux enfants ayant absorbé moins que la ration de vitamine D recommandée.

Les enfants suspectés de rachitisme ont eu trois fois plus d’apparitions de diabète que ceux sans signes de rachitisme.

Les auteurs de cette étude pensent donc que le supplément de vitamine D apporté au régime alimentaire est associé à une diminution du risque d’apparition de diabète de type 1 chez l’enfant. Selon eux, «les acteurs de la santé devraient s’assurer que les enfants reçoivent au moins la quantité de vitamine D recommandée».

En commentaire de cette étude, Jill Norris, de l’université du Colorado, tient cependant à préciser que des études plus poussées doivent être réalisées afin d’ajuster les moments et les doses de prescriptions de vitamine D.

Source : The Lancet 2001;358(9292):1500-3 et 1476.

Descripteur MESH : Vitamine D , Diabète , Diabète de type 1 , Rachitisme , Carence en vitamine D , Colorado , Commentaire , Régime alimentaire , Risque , Santé , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +