nuance

Il y aurait plus de cellules souches circulantes qu’on ne le pense

Le nombre de cellules souches hématopoïétiques ou précurseurs dans la circulation sanguine est plus importante que ce qui est aujourd’hui estimé, selon une étude américaine publiée aujourd’hui dans la revue Science. Cette découverte, réalisée d’après des expériences sur des souris parabiotiques, pourrait avoir des implications importantes dans le succès des greffes de moelle osseuse.

Douglas Wright et ses collaborateurs de l’école de médecine de l’université de Stanford en Californie, ont voulu savoir comment des cellules souches de la moelle osseuse provenant d’un donneur, injectées dans le sang d’une personne bénéficiant d’une greffe de moelle osseuse, arrivaient à recoloniser cette dernière en cellules souches précurseurs et hématopoïétiques.

Les chercheurs se sont servis de souris parabiotiques transgéniques différant par un marqueur cellulaire (CD45), avec une circulation commune. Les souris, après 7, 10 ou 22 semaines de séparation, ont subi une analyse par cytométrie de flux, du devenir des cellules de la moelle osseuse de chacune d’entre elles.

Après 7 jours de séparation, 100% des souris étaient vivantes et présentaient une répartition chimérique (mélange cellulaires des deux individus provenant d’un couple de souris parabiotiques) de leurs granulocytes.

Dix ou 22 semaines après la séparation, les souris survivantes (5) ont eu une répartition chimérique des cellules souches précurseurs et hématopoïétiques de la moelle osseuse, dans les mêmes proportions que les granulocytes.

Des expériences pour estimer la proportion de cellules souches précurseurs ou hématopoïétiques dans le sang, ont montré un transfert rapide de ces cellules dans le sang.

La quantité de cellules souches retrouvées dans le sang des souris a été retrouvée stable en matière de fréquence, indiquant que le transfert des cellules souches précurseurs ou des cellules hématopoïétiques est le même dans le sang ou dans les autres tissus.

Ces données suggèrent aux auteurs que les cellules souches de la moelle osseuse migrent rapidement et de manière constitutive dans le sang et y jouent un rôle physiologique, au moins dans la reconstruction cellulaire de la moelle osseuse.

Les auteurs pensent que ces transfert croisés et rapides des cellules souches précurseurs et hématopoïétiques entre la moelle osseuse et le sang jouent un rôle fondamental dans la réussite d’une greffe de moelle osseuse.

Source : Science 30 novembre 2001;294:1933-6.

Descripteur MESH : Cellules , Cellules souches , Moelle osseuse , Cellules souches hématopoïétiques , Circulation sanguine , Sang , Transfert , Granulocytes , Rôle , Californie , Cellules de la moelle osseuse , Médecine , Tissus

nuance

Recherche scientifique: Les +