nuance

Un vieillissement réussi : une question de point de vue

Sur quelles bases définir un vieillissement réussi ? C'est à cette question que se sont attachés des chercheurs au travers d'une étude menée au Pays-Bas. Si l'on définit un vieillissement réussi par un état général optimal et un sentiment de bien-être, alors seulement une personne de plus de 85 ans sur dix répond à ce critère. Si l'on estime par contre le vieillissement comme un processus continu d'adaptation, beaucoup plus de personnes ont un vieillissement réussi.

Une équipe menée par Margaret von Farber (Centre Médical de l'Université de Leiden) a analysé les données de 599 personnes de plus de 85 ans afin de clarifier la définition du vieillissement en termes de qualité.

Les investigateurs ont utilisé deux approches différentes. La première peut être définie de classique puisqu'elle consistait à classer (à l'aide d'outils reconnus) la qualité du vieillissement selon l'état physique, les performances cognitives, les rapports sociaux et le sentiment de bien-être. La deuxième approche était qualitative : un entretien poussé avec 27 des participants permettait de mettre en avant les critères qui définissent selon eux un "bon" vieillissement.

En utilisant les premiers critères, seulement 10 % des participants avaient un "bon vieillissement". Néanmoins, 45 % déclaraient être satisfaits de leur état (sentiment de bien-être) mais seulement 13 % avaient un bon état général.

La vision d'un vieillissement réussi était singulièrement différente lorsqu'on interroge les participants. En effet, ces derniers le perçoivent comme une adaptation plutôt qu'un état. Si les différents aspects de la vieillesse sont reconnus par tous, le sentiment de bien-être et les rapports sociaux sont les deux principaux éléments de réussite, avant la forme physique ou les capacités cognitives.

Dans leur commentaire, les auteurs de cette étude parue dans Archives of Internal Medicine soulignent que le point essentiel de ce travail est que les fonctions physiques et cognitives sont perçues comme des moyens d'assurer des contacts sociaux satisfaisants et donc une qualité de vie agréable. "Les chercheurs devraient tenter d'étudier un peu plus que les aspects physiques du vieillissement faciles à mesurer". Les objectifs et désirs personnels prennent donc le devant sur les objectifs médicaux.

Source : Arch Intern Med 2001;161:2694-700.

Descripteur MESH : Vieillissement , Médecine , Personnes , Objectifs , Physique , Commentaire , Éléments , Entretien , Qualité de vie , Travail , Vie

Recherche scientifique: Les +