nuance

Mortalité après une revascularisation coronarienne chez les personnes souffrant d’insuffisance rénale chronique

Les investigateurs du groupe d’étude Bypass Angioplasty Revascularization Investigation (BARI) fournissent des résultats montrant que l’insuffisance rénale chronique est associée à un risque augmenté significatif de la mortalité à 7 ans chez les personnes ayant bénéficié d’une revascularisation coronarienne. Les résultats sont présentés dans la revue Circulation.

On sait que l’insuffisance rénale chronique (IRC) sévère est un facteur de risque de mortalité parmi les personnes coronariennes, mais l’impact des IRC moyennes sur les risques de morbidité et de mortalité de ces patients étaient, selon les auteurs, mal défini.

C’est pourquoi Lynda Szczech (Duke University medical Center, Durham, Caroline du Nord, EU) et ses confrères ont évalué ces derniers paramètres parmi une cohorte de 3608 patients de l’étude BARI chez qui il a été recherché une IRC définie par un taux de créatinine plasmatique supérieur à 1,5mg/dL. Le suivi des 76 patients trouvés avec une IRC a duré 7 années.

Parmi les patients insuffisant rénaux, ceux qui ont bénéficié d'une angioplastie ont montré des fréquences de décès et de chocs cardiogéniques significativement supérieures aux contrôles (P<0,05 et 0,01 respectivement), de même concernant la fréquence des angors à cinq ans (P=0,079).

Les patients avec une IRC ont eu plus d’admissions à l’hôpital pour des raisons cardiaques, qu’ils aient bénéficié d’une angioplastie (P=0,003) ou d’un pontage coronarien (P<0,0001).

Globalement, l’IRC a été associée à un risque de décès à 7 ans, toutes causes confondues (Risque Relatif=2,2, P<0,001) et également pour les causes d’origine cardiaque (RR=2,8, P<0,001).

Source : Circulation 22 avril 2002; publication en ligne avancée, DOI:10.1161/01.CIR0000016051.33225.33

PI

Descripteur MESH : Personnes , Risque , Mortalité , Patients , Angioplastie , Caroline du Nord , Créatinine , Morbidité

nuance

Recherche scientifique: Les +