nuance

Des antioxydants et du zinc contre la DMLA

A l’échelle d’une population, un complément alimentaire à base d’antioxydants et de zinc aurait un effet très marqué sur la réduction des formes avancées de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), indique une étude parue dans les Archives of Ophtalmology.

L’essai AREDS (Age-Related Eye Disease Study) a montré en 2001 qu’il était possible de réduire le risque de DMLA avancée et de perte d’acuité visuelle avec la prise d’une complémentation avec de fortes doses d’antioxydants (vitamine C, E et beta-carotène) et d’oxyde de zinc.

Une nouvelle étude réalisée par le groupe AREDS a estimé les bénéfices qu’apporterait cette approche si tous les américains concernés et répondant aux critères d’inclusion prenaient ce complément.

Selon leurs résultats, 8 millions de personnes de plus 55 ans forment un groupe où le risque de DMLA avancée est élevé. En l’absence de traitement, 1,3 millions développeront une forme avancée de la maladie. Si toutes les personnes à risque prenaient le complément antioxydants/zinc, environ 300.000 éviteraient au cours des cinq années suivantes l’instauration d’une forme avancée de DMLA et la cécité associée.

Source : Arch Ophthalmol. 2003; 121:1621-1624.

Descripteur MESH : Zinc , Antioxydants , Archives , Dégénérescence maculaire , Population , Risque , Personnes , Cécité , Maladie

nuance

Recherche scientifique: Les +