nuance

Le meilleur article biomédical de l’année selon le Lancet

L’équipe éditoriale de la revue médicale The Lancet vient de décerner le prix de l’article de recherche biomédicale le plus important de l’année passée. Le prix a été décerné à Rosenberg et collaborateurs pour leur travail sur la structure génétique des populations humaines. L’article original a été publié dans Science.

Selon le comité éditorial du Lancet, l’article de Rosenberg et al est remarquable pour deux raisons principales. La première est qu’il démontre que les variations génétiques chez l’homme existent entre individus et non entre différents groupes ethniques. En d’autres termes, il n’existe pas de différence génétique absolue entre des groupes ethniques différents. Ce travail a aussi été récompensé pour la méthodologie mise en œuvre dans l’étude de la structure génétique des populations humaines.

Parmi les autres articles qui ont particulièrement retenus l’attention du comité de lecture, on peut citer le papier sur l’identification du virus du SRAS (Lancet), un essai vaccinal contre le papillomavirus humain (New England Journal of Medicine) ou encore la Million Women Study qui montrait une augmentation du risque de cancer du sein avec certains traitements hormonaux de la ménopause combinés (Lancet).

Avec ce prix ouvert à tous les articles quelle que soit leur origine, le comité du Lancet veut mettre en avant des résultats réellement innovants sur le plan fondamental ou pratique et qui n’auraient pas forcément été reconnus à leur juste valeur par « l’establishment actuel de la science », précise le rédacteur en chef du Lancet Richard Horton.

Source : Lancet 2003; 362: 2101–03

Descripteur MESH : Génétique , Génétique des populations , Travail , Recherche , Recherche biomédicale , Groupes ethniques , Éditorial , Lecture , Ménopause , Papier , Risque , Science , Tumeurs du sein , Virus , Virus du SRAS

nuance

Recherche scientifique: Les +