nuance

Le Prix Nobel de médecine attribué au découvreur du système de tri des protéines dans les cellules

Le Prix Nobel de Médecine vient d’être attibué lundi à Günter Blobel, chercheur en biologie cellulaire et moléculaire à l’Université Rockfeller de New York, pour ses travaux sur les régions qui déterminent le destin d’une protéine dans les cellules.

L’Allemand Günter Blobel a découvert au début des années 1970 que les protéines nouvellement synthétisées sont dotées d’un signal propre, baptisé ‘peptide signal' ou 'séquence signal', qui leur permet de se diriger vers la membrane du réticulum endoplasmique et de la traverser.

C’est en effet un signal interne aux protéines qui commande leur transport et leur localisation dans la cellule.

Au cours des années suivantes, Günter Bobel a élucidé les mécanismes moléculaires qui sous-tendent ce complexe processus d’adressage des protéines vers les différents organites de la cellule.

Les mécanismes découverts par ce chercheur se sont avérés universels, car retrouvés chez des levures, des plantes et des animaux.

Diverses maladies congénitales sont dues à un dysfonctionnement de ces signaux et des systèmes de transport intracellulaire.

Ces avancées dans la machinerie intracellulaire de routage des protéines ont permis de rendre plus efficaces l'utilisation des cellules comme ‘usines à protéines’ à des fins thérapeutiques.

Descripteur MESH : Médecine , Prix Nobel , Protéines , Cellules , Biologie , Biologie cellulaire , New York , Animaux , Levures , Organites , Plantes , Réticulum endoplasmique , Signaux

nuance

Recherche scientifique: Les +