nuance

Le radon serait responsable de 9 % des décès par cancer du poumon en Europe

Les effets du radon, gaz d'origine naturelle et radioactif, seraient en cause dans 9 % des décès enregistrés en Europe et liés au cancer du poumon, avance une étude publiée aujourd'hui sur le site du British Medical Journal. Ce gaz est présent partout à la surface de la planète et provient surtout des sous-sols granitiques et volcaniques.

Les émissions naturelles de radon sont la principale cause d'exposition naturelle à la radioactivité pour l'homme. Ce gaz est notamment susceptible de s'accumuler dans les habitations mal aérées où il est respiré et immédiatement expiré. Cependant, une fraction peut être retenue dans les poumons qui deviennent alors exposés à ses radiations.

Les chercheurs à l'origine de cette étude ont examiné 7418 cas de cancer du poumon et 14208 cas contrôles en Europe. L'objectif était de mettre ces chiffres en relation avec les concentrations de radon retrouvées dans les habitations des sujets étudiés.

Ils ont montré que le radon était impliqué dans environ 20.000 décès par cancer du poumon en Europe chaque année, chiffre qui représente 9 % des décès par cancer du poumon et 2 % du total de décès par cancer. Le risque augmente avec la concentration de radon, ajoutent les auteurs. Par ailleurs, les fumeurs apparaissent encore plus sensibles aux effets du radon que les non fumeurs puisque ce gaz semble multiplier les effets du tabagisme.

Les auteurs précisent aussi que les concentrations de radon retrouvées étaient très variables. Des dispositifs adaptés de ventilation peuvent réduire ces concentrations et des barrières étanches au radon installées au niveau du sol peuvent être envisagées dans les nouvelles constructions.

Source : www.bmj.com

Descripteur MESH : Radon , Poumon , Gaz , Europe , Radioactivité , Risque , Sol , Tabagisme , Ventilation

nuance

Recherche scientifique: Les +