nuance

Cas répétés de mort subite du nourrisson et causes naturelles

Une large étude sur les cas répétés de mort subite du nourrisson dans une même famille est publiée cette semaine dans la revue médicale anglaise The Lancet. Les auteurs de cette enquête estiment que des causes naturelles peuvent souvent expliquer les décès dans un deuxième ou troisième cas de mort subite du nourrisson dans une même famille.

Robert Carpenter ((London School of Hygiene and Tropical Medicine, Londres) et collaborateurs expliquent qu'on a supposé que des cas successifs de mort subite du nourrisson au sein d'une même famille étaient plus vraisemblablement dus à des causes non naturelles que naturelles. Leur étude apporte quelques éclaircissements à ce sujet. Ces auteurs ont étudié la proportion de morts naturelles et non naturelles relatives à des cas de mort subite du nourrisson.

Les données étudiées étaient extraites de familles qui participaient à un programme de soutien après un cas de mort subite du nourrisson. Au total, 6373 nourrissons de ces familles ont été suivis. Parmi eux, 57 sont décédés. Neuf décès étaient inévitables et 48 étaient inattendus. D'après les auteurs, 40 décès étaient naturels. Il apparaît que 18 familles ont été touchées par deux cas de mort subite du nourrisson.

Selon le professeur Carpenter, "Nos données suggèrent qu'un second cas de mort subite du nourrisson n'est pas rare et qu'il est d'origine naturelle dans la majorité des cas - 80-90% -". Au final, le risque d'un deuxième cas de mort subite du nourrisson serait de 6 pour 1000.

Source : Lancet 2005; 365: 29–35

Descripteur MESH : Mort , Mort subite , Mort subite du nourrisson , Nourrisson , Famille , Londres , Risque

nuance

Recherche scientifique: Les +