nuance

VIH, antirétroviraux et risque de cancer

Les antirétroviraux pourraient limiter le risque de certains cancers chez les personnes porteuses du VIH, indique une étude parue dans l'édition du 16 mars du Journal of the National Cancer Institut. Ces traitements pourraient éviter la plupart des cas excédentaires de sarcome de Kaposi et de lymphome non-Hodgkinien.

Gary Clifford (Agence Internationale de Recherche sur le Cancer, Lyon) et ses confrères ont analysé des données suisses reposant sur le suivi de 7300 personnes infectées parle VIH. Leurs résultats indiquent que les personnes sous combinaison d'antirétroviraux avaient un risque plus faible de développer un sarcome de Kaposi ou un lymphome non-Hodgkinien que ceux qui ne recevaient pas ce type de traitement, bien que même sous antirétroviraux, ces tumeurs soient encore 20 fois plus fréquentes que dans la population générale non porteuse du VIH. La diminution du risque n'a pas été retrouvée avec d'autres cancers, ajoutent les auteurs.

Source : J Natl Cancer Inst 2005;97:425–32.

Descripteur MESH : Antirétroviraux , Risque , Personnes , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Lymphomes , Sarcome de Kaposi , Édition , Mars , Population , Recherche , Tumeurs

nuance

Recherche scientifique: Les +