nuance

Diagnostic de la maladie d'Alzheimer : un premier pas vers la détection des plaques séniles in vivo

Des chercheurs de l'Université de Philadelphie ont testé un marqueur des plaques séniles qui présente apparemment les propriétés requises pour l'identification des dépôts de peptide β-amyloïde chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer. A terme, cette sonde nommée BSB pourrait être radiomarquée et permettre la visualisation des plaques séniles par SPECT (tomographie d'émission monophotonique) ou TEP (tomographie par émission de positon). Un radio-traceur de ce type serait particulièrement utile pour l'évaluation in vivo de traitements destinés à limiter la formation des plaques séniles.

Ce travail a été réalisé par l'équipe de V. Lee de l'Ecole de Médecine de l'Université de Pennsylvanie (Philadelphie) et a été publié dans le dernier numéro de Proceedings of the National Academy of Sciences.

Plusieurs résultats indiquent que le traceur BSB est un bon candidat pour la détection des plaques séniles.

L'examen de coupes cérébrales de patients atteints de la maladie d'Alzheimer a montré que le BSB se fixe spécifiquement sur les plaques séniles formées par l'accumulation de peptide β-amyloïde.

De plus, cette molécule est capable de traverser la membrane plasmique de fibroblastes en culture, ce qui laissait suggérer qu'elle pouvait également franchir la barrière hémato-encéphalique. Dans le cas d'une culture de fibroblastes en présence de peptide β-amyloïde, le BSB se fixe spécifiquement sur les agrégats intracellulaires.

Restait à vérifier que le BSB pouvait se fixer in vivo sur les plaques séniles. Ceci a été vérifié en utilisant des souris transgéniques qui expriment le peptide β-amyloïde et constituent à ce titre un modèle de la maladie d'Alzheimer. Le BSB a été injecté directement dans l'hippocampe des souris et a marqué rapidement les plaques composées de peptide β-amyloïde. Le marquage a été mis en évidence par l'examen post-mortem des souris.

Enfin, les scientifiques ont montré que le BSB injecté en IV franchissait la barrière hémato-encéphalique et marquait les dépôts de peptide β-amyloïde dans le cerveau de souris transgéniques.

"A notre connaissance, c'est la première démonstration de la fixation spécifique in vivo d'un marqueur sur les plaques amyloïdes, et nous avons trouvé que le BSB marque ces plaques avec un plus grande spécificité que dans des coupes de cerveau de malades", précisent les auteurs.

"Bien que de futures recherches soient nécessaires pour tester la toxicité, la stabilité, et la biodisponibilité du BSB, nos données suggèrent que le BSB pourrait servir au développement de sondes diagnostiques chez des patients atteints de la maladie d'Alzheimer", concluent les membres de l'équipe de V. Lee.

Source : PNAS 2000;97(13):7609-7614

Descripteur MESH : Maladie , Maladie d'Alzheimer , Tomographie , Amyloïde , Patients , Philadelphie , Radio , Cerveau , Fibroblastes , Souris transgéniques , Médecine , Travail , Pennsylvanie , Membres , Hippocampe , Connaissance , Biodisponibilité

nuance

Recherche scientifique: Les +