Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Asthénie

75 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

L'encéphalomyélite myalgique ou Syndrome de Fatigue Chronique

F.Campagne, le 15 novembre 2000 : Le Syndrome de Fatigue Chronique (SFC) ou Encéphalomyélite Myalgique est une maladie peu connue, mais qui est reconnue par les CDC (Centres de Contrôle et de Prévention des maladies) aux Etats-Unis, ainsi que par l'OMS comme une maladie neurologique grave. Le SFC est un syndrome qui existe probablement depuis longtemps, des conditions similaires, appelées de divers noms, ayant été décrites depuis le XVIIIe siècle. On y fait parfois référence comme étant la maladie aux mille noms : Encéphalomyélite myalgique, Syndrome de fatigue chronique, Dysfonction immunitaire, Maladie chronique du virus d'Epstein-Barr, Syndrome du lac Tahoe, Fatigue postvirale, Maladie des hôpitaux, Maladie des yuppies, Neurasthénie, Etc... […].

La mononucléose infectieuse

F.Campagne, le 15 novembre 2000 : Définition […].

Maladie à virus Ebola ou fièvre hémorragique africaine

F.Campagne, C.Perbet, le 15 novembre 2001 : Jusqu' ce jour, le virus de l'ébola a été la source d'une demi-douzaine de violentes épidémies surtout en Afrique de l'Ouest. - Le virus Ebola a été identifié pour la première fois en 1976 Nzara au Soudan ainsi qu Yambuku au nord du Zaïre. De juin novembre 1976, le virus Ebola a infecté 284 personnes au Soudan faisant 117 morts. Au Zaïre, il y eut 318 cas dont 280 décès de septembre octobre. Un cas isolé s'est déclaré Tandala au Zaïre en 1977 et une seconde flambée a éclaté au Soudan en 1979. […].

Intoxication volontaire aiguë par ingestion d’une dose excessive unique d’un opacié de synthèse

Caducee.net, le 10 mars 2000 : Le Dr N. Sembach et ses collègues du service des urgences médicales de l’Hôpital Pitié-Salpétrière (Paris) rapportent, dans la revue ‘La Presse Médicale’, l’observation d’un homme de 22 ans, aux antécédents psychiatriques, ayant présenté dans la salle d’attente des urgences, alors qu’il était venu consulté de lui-même pour asthénie, une dépression respiratoire prolongée avec myosis punctiforme à la suite d’une intoxication médicamenteuse volontaire par quatre pots de méthadone (opacié de synthèse agoniste puissant des récepteurs µ) obtenue de façon illicite et ingérée dans un but suicidaire. Selon les auteurs, cette observation pose le problème de l’utilisation de la méthadone par des sujets, toxicomanes ou non, qui peuvent se procurer de la méthadone de manière illicite, une situation qui peut se présenter de plus en plus fréquemment là où les traitements de substitution par la méthadone sont largement utilisés. […].

Celegne annonce l’homologation de l’ABRAXANE® par Swissmedic pour le traitement des cancers métastasiques du pancréas et du sein

Celgene, le 24 septembre 2014 : L’homologation de l’ABRAXANE contre le cancer du pancréas est particulièrement significative puisqu’aucun nouveau médicament n’a été approuvé en près de sept ans, et plus de 30 essais cliniques de phase III ont échoué à passer le stade de l’autorisation réglementaire dans l’Union européenne pour le cancer du pancréas avancé ou métastatique. En Suisse, le cancer du pancréas est la quatrième cause de décès par cancer, affectant environ 1000 patients sur l’année à venir.2 L’espérance de vie médiane à l’issue d’un diagnostic de cancer du pancréas est d’uniquement 3 à 6 mois.3,4 […].

L'étude de phase III évaluant le traitement au REVLIMID® chez des patients présentant des risques élevés de myélome multiple couvant a indiqué une réduction statistiquement significative du risque de progression de la maladie

Businesswire, le 06 décembre 2010 : L'étude de phase III multicentrique, randomisée, ouverte a évalué si un traitement précoce au REVLIMID et à la dexaméthasone chez des patients présentant des risques élevés de myélome multiple couvant asymptomatique retardait l'évolution en maladie symptomatique par rapport à des patients observés, n'ayant pas suivi ce traitement. […].

Cancer du sein : nouveau traitement disponible en Italie

PR Newswire, le 25 février 2012 : HATFIELD, Royaume-Uni, January 26, 2012 /PRNewswire/ -- Halaven(R) (éribuline) prolonge l'espérance de vie des femmes atteintes du cancer du sein localement évolué ou métastatique […].

Lilly soumet un dossier pour une approbation européenne d'ALIMTA(R) (pemetrexed pour perfusion) pour un traitement de première intention du cancer du poumon non à petites cellules

PR Newswire, le 22 septembre 2007 : INDIANAPOLIS, September 22 /PRNewswire/ -- Eli Lilly and Company (NYSE : LLY) a annoncé aujourd'hui qu'elle a soumis une demande auprès de l'Agence européenne des médicaments (EMEA) pour un examen centralisé d'ALIMTA(R) (pemetrexed par injection) en association avec le cisplatine, pour un traitement de première intention du cancer avancé du poumon non à petites cellules (NSCLC/CPNPC). […].

HUMIRA(R) d'Abbott reçoit un avis positif de l'EMEA pour le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère

PR Newswire, le 16 novembre 2007 : ABBOTT PARK, Illinois, November 17 /PRNewswire/ -- Le Comité des produits médicinaux à usage humain (CPMUH), le comité scientifique de l'Agence européenne du Médicament (EMEA), a accordé à Abbott (NYSE : ABT) un avis positif par lequel il recommande l'approbation d'HUMIRA(R) (adalimumab) pour le traitement du psoriasis en plaques d'intensité modérée à sévère. Le psoriasis constituera la cinquième indication pour laquelle HUMIRA est approuvé. […].

HUMIRA(R) d'Abbott est autorisé dans l'Union Européenne pour le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère

PR Newswire, le 21 décembre 2007 : ABBOTT PARK, Illinois, December 21 /PRNewswire/ -- Abbott (NYSE: ABT) a obtenu de la Commission européenne l'autorisation de commercialisation pour l'utilisation d'HUMIRA(R)(adalimumab) en guise de traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère. HUMIRA est le premier produit biologique totalement humain auto-injectable pour le traitement du psoriasis. Dans un essai clinique, plus de 80 % des patients sous HUMIRA ont présenté une amélioration de la peau d'au moins 75 %, tandis que dans un autre essai, près des trois quarts des patients ont obtenu une amélioration de 75 %. Dans les deux essais, près de la moitié des patients sous HUMIRA ont présenté une amélioration de la peau de 90 % après seulement 16 semaines de traitement. Le psoriasis est la cinquième indication d'HUMIRA dans l'Union Européenne. Une autorisation réglementaire d'HUMIRA pour le traitement du psoriasis est aussi examinée par la Food and Drug Administration des Etats-Unis. […].

La présentation orale à l'ASCO d'une étude intergroupe de phase III (CALGB 100104) évalue le traitement ininterrompu au REVLIMID® de patients atteints de myélome multiple et ayant subi au préalable une autotransplantation de cellules souches

Businesswire, le 07 juin 2010 : Les résultats de l'étude clinique de phase III, randomisée, contrôlée, en double aveugle, multicentrique portant sur des patients nouvellement diagnostiqués comme atteints du myélome multiple, à la suite d'une autotransplantation de cellules souches (ASCT) (CALGB 100104), ont indiqué que 13,8 % des patients (29 sur 210) recevant un traitement quotidien ininterrompu de 10 à 15 mg de lénalidomide (REVLIMID) ont constaté une progression de la maladie au suivi médian de 12 mois, contre 27,9 % de ceux (58 sur 208) (p […].

Évaluation de REVLIMID®chez les patients atteints du lymphome diffus à grandes cellules B de phénotype GCB ou non-GCB

Businesswire, le 07 juin 2010 : Les chercheurs ont analysé rétrospectivement des données communes de patients en provenance de nos centres universitaires du monde entier, à la recherche de résultats cliniques différents parmi les patients atteints de lymphome à grandes cellules B de phénotype centre germinatif (GCB) ou non centre germinatif (non-GCB), suivant une thérapie de sauvetage à base de lénalidomide. La série de données initiales comprenait 40 patients atteints de LDGCB en rechute ou réfractaire, 23 d'entre eux étant atteints de lymphome de phénotype centre germinatif (GCB) et 17, de lymphome de phénotype non centre germinatif (non-GCB). […].

Présentation à l'ASCO des résultats d'une étude randomisée de phase III comparant REVLIMID® administré en association au melphalan et à la prednisone (MPR) à l'autotransplantation de cellules souches

Businesswire, le 07 juin 2010 : Dans le cadre de l'étude, 402 patients ont reçu un traitement inductif de Rd pendant quatre cycles de 28 jours. Les patients ont ensuite été randomisés pour recevoir un traitement de MPR pendant six cycles de 28 jours, ou une autotransplantation de cellules souches en tandem (MEL200). Une fois ce schéma posologique terminé, les patients ont été randomisés pour recevoir soit de la lénalidomide en continu, soit aucun traitement continu jusqu'à la rechute. […].

REVLIMID® reçoit l'homologation pour le traitement des syndromes myélodisplasiques à délétion 5q au Japon

Businesswire, le 20 août 2010 : Cette homologation de REVLIMID est basée sur les résultats de sécurité et d'efficacité de plusieurs essais internationaux menés sur des patients atteints de SMD à délétion 5q, qui ont servi de base à l'homologation réglementaire du produit dans 19 pays au monde. […].

illustration

Covid-19 et lésions cutanées : Point d’étape 2 de l’enquête COVIDSKIN

SFD, le 28 avril 2020 : L’enquête COVIDSKIN a été lancée sous l’égide de la Société Française de Dermatologie, sous la forme d’appel à cas national permettant de recueillir et de documenter des manifestations cutanées pouvant être associées au COVID-19, afin de confirmer ou non ces associations et de préciser les liens éventuels. […].

Migraine : une molécule différente des triptans montre son efficacité en essai clinique

Caducee.net, le 12 octobre 2001 : Dans le dernier Lancet, des chercheurs des laboratoires Lilly et de centres universitaires décrivent l'efficacité du LY334370, un agoniste sélectif du récepteur 1F de la sérotonine. Leur essai randomisé indique que ce composé, qui agit par une inhibition neuronale sélective du système trijéminovasculaire, est efficace pour le traitement des migraines aiguës. […].

VIH/SIDA : Des bénéfices de l'interleukine 2 en association avec les antirétroviraux

Caducee.net, le 10 juillet 2000 : L'interleukine 2 en combinaison avec un traitement antirétroviral permet d'augmenter le nombre de CD4 chez les patients infectés par le VIH. De plus, ce traitement entraîne une réduction significative de la charge virale par rapport aux thérapies antirétrovirales classiques. […].

Etude clinique de phase I avec l’oligonucléotide antisens Bcl-2 chez des patients présentant un lymphome non-hodgkinien

Caducee.net, le 05 mai 2000 : L’équipe du Dr David Cunningham du Royal Marsden Hospital (Sutton, Surrey, Grande-Bretagne) montre dans la dernière livraison du mensuel Journal of Clinical Oncology qu’une thérapie par un antisens Bcl-2 est faisable et possède une activite antitumorale potentielle dans le lymphome non-hodgkinien (LNH). Selon les auteurs, la ‘downregulation’ de la protéine Bcl-2 observée suggère un mécanisme spécifique antisens. […].

Les plus