nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Glycosylation

18 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Un défaut dans la glycosylation des protéines induit une forme de lupus érythémateux disséminé chez la souris

Caducee.net, le 30 janvier 2001 : Des chercheurs de l'Université de Californie indiquent q'une mutation du gène codant une enzyme impliquée dans la glycosylation des protéines induit chez la souris une maladie auto-immune comparable au lupus érythémateux disséminé (LED). Ce résultat fournit de nouvelles données sur la compréhension des origines possibles des maladies auto-immunes et les auteurs estiment qu'il pourrait fournir des indications pour la recherche des causes du LED. […].

Un défaut de glycosylation à l’origine des dystrophies musculaires héréditaires

Caducee.net, le 25 juillet 2002 : Deux recherches publiées aujourd’hui dans la revue Nature chez des souris mutantes présentant des dystrophies musculaires analogues à certaines dystrophies musculaires héréditaires humaines, montrent que ces maladies ont en commun une mauvaise glycosylation de la protéine α-dystroglycane, un composant extra-membranaire du muscle (et du cerveau) permettant le bon attachement de celui-ci à la matrice extra-cellulaire. […].

Base moléculaire des infections bactériennes dans la mucoviscidose

Caducee.net, le 20 novembre 2001 : Une étude américaine qui paraît dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, explique pour la première fois les processus moléculaires se déroulant dans la cellule qui engendrent la survenue des infections chroniques à Pseudomonas aeruginosa dans la mucoviscidose. Le défaut de glycosylation des cellules épithéliales pulmonaires qui conduit à la colonisation bactérienne serait provoqué par une hyper acidification de l’appareil de Golgi. […].

ISB et ETH Zurich créent une carte du protéome humain

Businesswire, le 20 septembre 2010 : Les groupes indiquent qu’ils ont généré des spectres de spectrométrie de masse de référence « étalon-or » pour chacun des 20 300 gènes annotés actuellement comme encodant les protéines dans le génome humain. Cette carte de référence permettra aux chercheurs de détecter et de quantifier n’importe quelle protéine humaine dans un échantillon biologique quelconque en utilisant des techniques de spectrométrie de masse ciblées telles que le SRM (selected reaction monitoring) et d’analyser plus rapidement et plus fiablement les données générées par les techniques classiques de spectrométrie de masse de découverte. Le professeur agrégé Robert Moritz, Ph. D. (ISB), le professeur Leroy Hood, M.D., Ph. D. (ISB) et le professeur Ruedi Aebersold, Ph. D. (ETH) avec leurs équipes et leurs partenaires, ont créé plus de 150 000 essais SRM, dont un pour chacun d’au moins 5 peptides protéotypiques (spécifiques aux protéines) par protéine. Ils ont également créé des essais SRM pour cibler spécifiquement toutes les protéines de membrane et presque toutes les protéines contenant potentiellement un glucide attaché sur un site de la N-glycosylation. Ils ont également étendu les essais pour cibler la majorité des mutations modifiant les aminoacides émanant de modifications d’une seule lettre dans le code AND de gènes (polymorphismes mononucléotidiques ou SNP) représentés dans la population humaine à des fréquences supérieures à 30 %. Collectivement, ces essais constituent à ce jour la ressource publique la plus étendue pour étudier le protéome humain. […].

Comment les sucres augmentent la résistance à l’insuline

Caducee.net, le 16 avril 2002 : Des chercheurs de l’école de médecine Johns Hopkins à Baltimore (Maryland, EU) viennent de mettre en évidence sur des adipocytes en culture une façon dont les sucres peuvent induire le phénomène de résistance à l’insuline dans le diabète de type 2. La sur-glycosylation d’au moins deux protéines nucléaires serait à l’origine de la cascade d’évènements moléculaires induisant cette résistance. Ce seraient donc le nombre de résidus glucidiques greffés sur des protéines clés du métabolisme d’entrée du glucose qui seraient les signaux déclencheurs d’apparition du diabète, une voie à explorer dans le traitement de cette pathologie… […].

Le déterminant cytotoxique du virus Ebola a été identifié

Caducee.net, le 01 août 2000 : Des chercheurs du National Institute of Health américain (NIH) ont montré que la glycoprotéine GP du virus Ebola est responsable de pathogénicité du virus. Un site de glycosylation de la protéine GP, le "mucin like domain", est un élément essentiel à la cytoxicité. Par le biais de cette région, la protéine GP du virus Ebola contribuerait aux processus hémorragiques chez les personnes infectées. […].

Complications vasculaires du diabète : un mécanisme biologique identifié

Caducee.net, le 09 mai 2000 : Des chercheurs américains viennent de mettre à jour un mécanisme biologique qui pourrait expliquer les complications vasculaires rencontrées par les patients diabétiques. […].

Lancement, aux Etats-Unis et en Allemagne, de l'essai clinique Octapharma pour le traitement des patients atteints d'hémophilie A avec le premier facteur VIII recombinant dérivé d'une lignée cellulaire humaine

Businesswire, le 28 octobre 2010 : L'essai multicentrique prospectif, randomisé, contrôlé activement et ouvert de Phase 2, intitulé "Etude clinique visant à étudier la pharmacocinétique, l'efficacité, l'innocuité et l'immunogénicité du premier facteur rhVIII recombinant dérivé d'une lignée cellulaire humaine, un concentré du facteur VIII recombinant dérivé d'une lignée humaine récemment développé, chez les patients déjà traités, atteints de la forme grave d'hémophilie A", est réalisé dans des centres de recherche aux Etats-Unis et en Allemagne. L'étude a débuté au printemps 2010 et le recrutement des patients a déjà bien progressé. Pour en savoir plus, veuillez consulter www.clinicaltrials.gov. […].

Maladies cardiovasculaires : une nouvelle molécule réduit la rigidité des vaisseaux

Caducee.net, le 30 janvier 2001 : Une nouvelle molécule qui rompt les liaisons au niveau du collagène réduit significativement la rigidité des vaisseaux sanguins chez les primates non humains selon une étude parue dans Proceedings of the National Academy of Sciences. Ces résultats suggèrent que cette molécule puisse être utilisée dans le traitement de l’hypertension artérielle, de l’insuffisance cardiaque et de certaines complications vasculaires du diabète. […].

Possibles effets des OGM sur les globules blancs

Caducee.net, le 15 octobre 1999 : Une protéine codée par un gène utilisé dans les aliments génétiquement modifiés se lie fortement aux globules blancs humains, rapporte une étude à paraître dans l’hebdomadaire britannique The Lancet. […].

Mutation d'un transporteur du glutamate et dégénérescence du motoneurone dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA)

Caducee.net, le 17 octobre 2000 : Des chercheurs américains viennent de démontrer qu'une mutation d'un transporteur du glutamate (GLT1), retrouvée chez des patients atteints de SLA, participe à la dégénérescence du motoneurone. […].

Profil des exposants et participants à BIO-Europe 2008

Businesswire, le 17 novembre 2008 : Business Wire est le fil d’information officiel de BIO-Europe 2008. Les derniers communiqués de presse et photos sont disponibles à l’adresse http://www.tradeshownews.com, la ressource de Business Wire pour le salon professionnel, les conférences et les actualités de la manifestation. […].

GlycoVaxyn AG lève CHF 25 Million d'argent frais Le tour est emmené par Edmond de Rothschild Investment Partners

PR Newswire, le 05 mars 2009 : SCHLIEREN, Switzerland, March 5 /PRNewswire/ -- GlycoVaxyn, entreprise pionnière dans le développement de vaccins glyco-conjugués innovants, annonce aujourd'hui la clôture de sa Série B d'une augmentation de capital de CHF25 million (env. US$22 million, EUR17 million) .La levée de fond a été emmenée par Edmond de Rothschild Investment Partners. Les investisseurs historiques, Index Ventures and Sofinnova Partners, ont confirmé leur soutien à la compagnie par une participation significative dans le tour. […].

Construction d’un pôle de Biologie-Santé hospitalo-universitaire à Limoges

M. Christophe MENAUD, le 13 février 2013 : Le 12 février, la première pierre du bâtiment de Biologie Santé hospitalo- universitaire de Limoges a été posée par Hélène Pauliat, Présidente de l’Université de Limoges et Hamid Siahmed, Directeur général du CHU de Limoges, sur le campus Marcland entre l’Hôpital Dupuytren et les Facultés de Médecine et de Pharmacie. La cérémonie s’est déroulée en présence de Jacques Reiller, Préfet de la Haute-Vienne et du Limousin, Philippe Calmette, Directeur général de l’Agence Régionale de Santé Limousin, Alain Rodet, Député-Maire de Limoges, de Jean-Paul Denanot, Président du Conseil Régional du Limousin. […].

Du nouveau sur la génétique du cancer colorectal

Caducee.net, le 01 mars 2002 : Les mucines sont des protéines qui lubrifient et protègent l'épithélium intestinal. Il a été montré que leur expression était modifiée dans des cancers du colon humain. De nouveaux travaux réalisés sur des souris indiquent qu'une mucine nommée Muc2 a un effet suppresseur sur le risque de cancer colorectal. […].

Une méthode aussi simple qu’efficace pour traiter une maladie métabolique d’origine génétique

Caducee.net, le 14 décembre 1999 : Des chercheurs allemands annoncent avoir découvert un traitement simple, non invasif et efficace pour traiter une maladie génétique responsable d’un déficit immunitaire associé à un retard psychomoteur et mental. La thérapeutique de cette très rare affection, liée à un trouble du métabolisme du fucose, consiste en l’administration d’une solution diluée de ce monosaccharide plusieurs fois par jour. […].

L’incidence des cas de maladie de Creutzfeldt-Jakob en augmentation en Suisse

Caducee.net, le 15 juillet 2002 : Le nombre de nouveaux cas de maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) en Suisse a été multiplié par deux en 2001, indique une étude publiée dans la revue médicale The Lancet. Cette tendance à la hausse tend à se confirmer en 2002 si l’on considère les chiffres disponibles jusqu’à aujourd’hui. La cause de cette augmentation est encore floue mais les cas ne semblent pas dus à la transmission de l’agent de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). […].

Un même médicament pourrait être efficace contre les virus de l’hépatite B et C

Caducee.net, le 20 octobre 1999 : Des chercheurs britanniques et américains rapportent qu’une même molécule, en l'occurrence un inhibiteur d'une enzyme intracellulaire, pourrait bloquer le cycle de vie du virus de l’hépatite B (VHB) et de celui de l’hépatite C (VHC). […].

nuance

Les plus