nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Neurones

237 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

De nouveaux neurones sont créés après un accident vasculaire cérébral

Caducee.net, le 05 août 2002 : Des travaux récents viennent de démontrer que le cerveau adulte est capable d’utiliser des cellules précurseurs endogènes pour remplacer les cellules endommagées après un accident vasculaire cérébral (AVC). La stimulation de ce processus pourrait être une voie de recherche dans le traitement des AVC chez l’homme. […].

Ce que l'humain voit, l'humain fait; les neurones miroirs du comportement mimétique du cerveau acheteur

PR Newswire, le 16 août 2010 : BERKELEY, Californie, August 17, 2010 /PRNewswire/ -- La découverte a commencé par une glace durant une chaude journée d'été. […].

Premier essai de transplantation de neurones humains en culture chez des victimes d'accident vasculaire cérébral

Caducee.net, le 22 août 2000 : Une nouvelle technique de transplantation de cellules neuronales chez des patients victimes d'accident vasculaire cérébral (AVC) a été réalisée par des médecins de l'Université de Pittsburgh. Cette technique paraît sans danger d'après l'examen des sujets un an après l'intervention. Il a été noté chez quelques patients une légère amélioration des fonctions neurologiques. Les résultats de cet essai restreint sont publiés dans le dernier numéro du journal Neurology. […].

Une enzyme cruciale pour les neurones enfin démasquée

Une enzyme cruciale pour les neurones enfin démasquée

CEA, le 20 novembre 2017 : Après 40 ans de recherche, des chercheurs du CEA, du CNRS, de l’Université Grenoble Alpes, de l’Université de Montpellier et de l’Inserm ont enfin démasqué l’enzyme responsable de la détyrosination de la tubuline. Surprise : ce n’est pas une enzyme mais deux qui ont été découvertes capables de modifier ce composant essentiel du squelette de la cellule. Ces travaux ouvrent de nouvelles pistes pour mieux comprendre le rôle de la tubuline dont les altérations accompagnent cancers, maladies cardiaques et défauts neuronaux. Ces résultats sont publiés le 16 novembre 2017 dans la revue Science. […].

La neuroglobine protège les neurones de l’hypoxie

Caducee.net, le 11 décembre 2001 : Une étude américaine publiée dans les compte-rendus de l’académie des sciences américaine, décrit une fonction probable de la neuroglobine, une globine à très haute affinité pour l’oxygène retrouvée dans le cerveau. Aussi bien in vitro sur des cellules nerveuses en culture qu’in vivo dans le cerveau de souris, une hypoxie induit une augmentation du taux de neuroglobine. De plus, il a été constaté une corrélation entre la baisse de neuroglobine dans les cellules et la gravité des dommages provoqués dans les cellules par un manque d’oxygène. […].

Colloque Médecine et Recherche de la Fondation Ipsen de la série Neurosciences : "Macro-rôles pour microARNs dans la vie et la mort des neurones"

Businesswire, le 23 avril 2009 : La découverte de micro ARN, déjà saluée par le Prix Nobel de médecine remis à Andrew Z. Fire et Craig C. Mello en 2006, a dévoilé une facette spectaculaire des mécanismes réglant l'expression des gènes. Bien que les micro-ARN s’expriment abondamment dans le cerveau, leurs multiples fonctions dans le système nerveux sont peu connues. Mais plusieurs découvertes surprenantes montrent leur rôle régulateur du phénotype neuronal ou sur la formation et la plasticité des synapses. Il semble également que leur dysfonctionnement puisse contribuer de façon significative à la pathogenèse de troubles neurodégénératifs comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson. Ce domaine de recherche offre des perspectives prometteuses pour une meilleure compréhension des processus de développement normal et du fonctionnement du système nerveux. Il devrait fournir de nouveaux éclairages sur les mécanismes moléculaires à l’œuvre dans la pathologie cérébrale et, notamment, permettre de mieux comprendre les formes sporadiques d’affections comme la maladie d’Alzheimer et ouvrir la voie à de nouveaux diagnostics et thérapies. Une meilleure compréhension de cette nouvelle branche de la biologie moléculaire est cruciale pour l’ensemble des neurosciences, sur le plan fondamental et clinique. […].

Daval International a obtenu la désignation de médicament orphelin pour son traitement contre la maladie des neurones moteurs

PR Newswire, le 09 novembre 2009 : LONDRES, November 9 /PRNewswire/ -- À la suite à la soumission de données cliniques et scientifiques auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, la société privée britannique Daval International Limited (http://www.davalinternational.com) a été informée qu'AIMSPRO(R), son agent anti-inflammatoire novateur, avait obtenu la désignation de médicament orphelin pour le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA). […].

Les cellules souches sont source de neurones et de cellules endothéliales après un accident ischémique

Caducee.net, le 03 mai 2002 : Des chercheurs de Géorgie aux Etats Unis, ont montré chez la souris qu’après un accident ischémique cérébral provoqué expérimentalement, des cellules souches de la moelle osseuse viennent coloniser la zone endommagée pour se différencier en cellules endothéliales et en cellules exprimant le marquer neuronal NeuN. […].

Des fruits et des légumes pour protéger les neurones

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : La population vieillissant, les maladies neuro-dégénératives comme l'Alzheimer ou la maladie de Parkinson sont de plus en plus fréquentes. Ces pathologies, et le vieillissement en général, s'associent à des troubles comportementaux qui entravent sévèrement la qualité de la vie. Le cerveau étant particulièrement sensible au stress oxydatif, les radicaux libres sont en grande partie responsables de ces altérations neurologiques. […].

Maladies neurodégénératives : découverte d'un cercle vicieux

INSERM, le 01 janvier 2006 : Comprendre pourquoi et comment les neurones meurent dans les maladies neurodégénératives représente un défi majeur pour la recherche. Défi auquel se sont attaqués des chercheurs autour de Georg Haase (équipe Avenir Inserm à l'INMED Marseille). Ils ont étudié une maladie dégénérative des neurones moteurs, la sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot. Chez des souris modèles ces chercheurs ont découvert une nouvelle voie de signalisation qui implique des protéines de la membrane plasmique et du noyau cellulaire ainsi qu'une production d'oxyde nitrique. Cette voie de signalisation s'amplifie en boucle et provoque une mort sélective des neurones moteurs. L'étude est publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS): http://www.pnas.org/cgi/content/abstract/0508774103v1. […].

Maladie de Parkinson : la Bumétanide atténue la sévérité du syndrome

Maladie de Parkinson : la Bumétanide atténue la sévérité du syndrome

B&A Therapeutics, le 12 avril 2018 : Une nouvelle étude dirigée les Professeurs Yehezkel Ben-Ari et Constance Hammond (Neurochlore et B&A Therapeutics, Marseille, France) démontre que la bumétanide, un antagoniste de NKCC1 (récepteur membranaire qui importe les ions chlore à l'intérieur des neurones) normalise l'activité des neurones du striatum et améliore les problèmes moteurs de souris modèles de la maladie de Parkinson. Ces observations confortent les résultats d'une étude clinique pilote menée dans le cadre d'une collaboration avec le Professeur Philippe Damier (CHU Nantes, France) et ouvrent la voie à une étude clinique de phase 2 dans cette indication. Ce travail est publié dans le journal Nature Communications en date du 12 avril, 2018. […].

Un facteur de croissance pour stimuler la formation de nouveaux neurones

Caducee.net, le 03 septembre 2001 : Des équipes américaines rapportent avoir réussi à induire la formation de nouveaux neurones en exposant le cerveau à un facteur de croissance. Bien que réalisée sur des cerveaux de rats, cette approche pourrait à terme s'appliquer au remplacement des neurones endommagés suite à une maladie ou a une blessure. […].

Mémoire : l’organisation fonctionnelle de l’hippocampe dévoilée

Caducee.net, le 09 décembre 1999 : Des chercheurs américains rapportent dans la revue Nature des données permettant pour la première fois de comprendre comment la disposition anatomique des neurones de l’hippocampe permet de rendre compte du fonctionnement de cette région du cerveau impliquée dans la mémoire à court terme. […].

Un traitement prometteur pour la maladie de Huntington bientôt testé dans un essai clinique

CNRS, le 01 février 2006 : A l'Institut Curie, des chercheurs du CNRS et de l'Inserm viennent de montrer comment la cystéamine, une molécule déjà utilisée pour traiter une maladie rare, contrecarre la mort des neurones dans la maladie de Huntington. Cette maladie neurodégénérative, comme les maladies d'Alzheimer ou de Parkinson, se caractérise en effet par la mort anormale d'une partie des neurones. […].

Le cholestérol est nécessaire à la synaptogénèse dans le système nerveux central

Caducee.net, le 09 novembre 2001 : C’est tout du moins les conclusions d’une étude franco-allemande qui paraît dans la revue Science aujourd’hui. Selon les chercheurs, ce serait le cholestérol produit par les cellules gliales du cerveau qui en se fixant sur le récepteur de l’apolipoprotéine E des neurones, permettrait de limiter le développement des synapses fonctionnelles entre les neurones. […].

Le 27ème Colloque Médecine et Recherche de la Fondation Ipsen de la série Alzheimer : « Propagation protéinopathique et maladies neurodégénératives»

Businesswire, le 28 février 2012 : Les prions sont des protéines de type Janus synthétisées par les neurones : dans leur conformation globulaire normale, ils participent aux fonctions cellulaires, mais dans certaines circonstances, ils adoptent une configuration en feuillets β plissés, qui forme des agrégats fibreux insolubles perturbant la fonction cellulaire. Cette forme agrégée se retrouve dans les neurones dans un groupe de maladies neurodégénératives connues sous le terme d’encéphalopathies spongiformes transmissibles, qui comprennent le Kuru et la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) chez l’homme, l’ESB des bovins et la tremblante du mouton (ou scrapie). Toutes ces maladies peuvent être transmises par le contact avec des matières cérébrales d’individus affectés – ce qui a provoqué une grande inquiétude à la fin des années 1980 et au début des années 1990, quand des individus ont développé une forme de MCJ après avoir ingéré des aliments provenant de vaches atteintes d’ESB. […].

L'excès de fer dans les cellules nerveuses impliqué dans la maladie de Parkinson

Caducee.net, le 12 novembre 2008 : Limiter l'excès de fer dans les neurones dopaminergiques (1) pourrait protéger contre la maladie de Parkinson. Cette conclusion est issue des travaux conduits par Etienne Hirsch, directeur de recherche au CNRS et son équipe de chercheurs de l'unité mixte 67 "Neurologie et Thérapeutique Expérimentale" Inserm-UPMC/Université Pierre et Marie Curie et parus dans la revue PNAS. Ils ont montré que les rongeurs malades sur-expriment le transporteur DMT1 chargé d'importer le fer dans les cellules nerveuses. Cela provoque l'accumulation de fer et la mort des neurones. Les chercheurs ont donc inhibé l'activité de ce transporteur pour en évaluer les conséquences sur la maladie. Les souris mutées sont deux fois moins atteintes par la maladie que les autres. […].

L’hormone de croissance pour contrer les effets des opiacés ?

Caducee.net, le 27 mai 2008 : De travaux menés sur des neurones en culture montrent que l’hormone de croissance humaine pourrait permettre d’éviter et même de réparer les dommages causés par la morphine aux neurones de l’hippocampe. Ces résultats préliminaires restent encore éloignés de toute application thérapeutique. […].

nuance

Les plus