nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Protéinurie

34 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

Le peptide natriurétique C est produit en grande quantité par le rein dans le syndrome néphrotique

Caducee.net, le 16 juillet 2002 : Une recherche américano-italienne montre que lors du syndrome néphrotique (SN), le métabolisme du peptide natriurétique C (CNP) est modifié : celui-ci est produit abondamment par les cellules endothéliales rénales mais sa production peut être jugulée par un régime appauvri en protéines. […].

Human Genome Sciences et GlaxoSmithKline annoncent des résultats positifs pour la seconde des deux phases III des essais de BENLYSTA™ dans le lupus érythémateux disséminé

Businesswire, le 03 novembre 2009 : « Les résultats de BLISS-76 confirment notre opinion que le BENLYSTA a le potentiel de devenir le premier nouveau médicament autorisé à être offert depuis des dizaines d’années aux personnes atteintes de lupus disséminé », déclare H. Thomas Watkins, président-directeur général, HGS. « Nous sommes très fiers de l’innovation et de la rigueur scientifiques qui ont permis de mener le BENLYSTA à ce stade. Nous projetons de soumettre les demandes de commercialisation dans la première moitié de 2010, à l’issue de discussions avec les organismes réglementaires des États-Unis, d’Europe et d’autres régions. Nous continuerons à collaborer avec GSK pour faire avancer ce médicament sur le marché où il pourra bénéficier aux patients dont les besoins sont significatifs. » […].

Une dose plus élevée du médicament Cozaar® (comprimés de losartan potassium) de Merck réduit sensiblement les décès et les hospitalisations dus à une insuffisance cardiaque lors d'une étude de recherche

Businesswire, le 17 novembre 2009 : L'utilisation du Cozaar n’est pas approuvée, peu importe l’indication, au dosage de 150 mg employé dans l’étude HEAAL. Le produit est un antagoniste de l’angiotensine II (AAII), un médicament cardiovasculaire approuvé dans de nombreux pays de l’Union européenne pour le traitement des affections suivantes : […].

Un marqueur de résistance à l’insuline lié au risque de pré-éclampsie

Caducee.net, le 04 avril 2002 : La protéine SHBG (sex hormone binding globulin), un marqueur de résistance à l’insuline chez les individus (lorsque son taux baisse), serait également un facteur prédictif du risque de pré-éclampsie chez la femme enceinte. A chaque hausse du niveau de SHBG plasmatique de 100 nmol/L durant le premier trimestre de la grossesse, serait associée une réduction du risque de pré-éclampsie de 55%, selon cette étude publiée dans le numéro d’avril de la revue The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism. […].

La Fondation pour la Recherche sur l'Ostéoporose et les Maladies Osseuses (FROMO) décerne sa bourse de recherche 2009 en physiologie et physiolopathologie rénale

PR Newswire, le 29 juin 2009 : GENÈVE, June 30 /PRNewswire/ -- La Fondation pour la Recherche sur l'Ostéoporose et les Maladies Osseuses (FROMO) a annoncé les noms des récipiendaires de la Bourse 2009 pour l'étude et la recherche en physiologie et physiolopathologie rénale : Andreas Kistler, MD, PhD, boursier clinique au Service Néphrologie de l'Hôpital universitaire de Zurich, en Suisse et Sara Damiano, PhD étudiante en sciences néphrologiques à la seconde Université de Naples, en Italie. La société de biotechnologie Amgen a offert ces bourses de relève académique à FROMO, une fondation située à Genève et qui a pour mission de soutenir la recherche et l'enseignement dans le domaine des maladies osseuses, dont l'ostéodystrophie rénale qui affecte les patients aux prises avec une insuffisance rénale grave. […].

De nouvelles conclusions de l'essai Advance montrent comment la combinaison du contrôle intensif de la glycémie et de la réduction de la pression artérielle peuvent procurer des avantages supplémentaires aux diabétiques de type 2

PR Newswire, le 08 septembre 2008 : ROME, September 8 /PRNewswire/ -- Selon des nouvelles données présentées aujourd'hui à l'occasion du congrès de l'Association européenne pour l'étude du diabète (European Association for the Study of Diabetes - EASD), la combinaison du contrôle intensif de la glycémie par le gliclazide à libération modifiée (Diamicron MR(R)) et de la réduction intensive de la pression artérielle par une association à dose fixe de perindopril et d'indapamide (Preterax(R)) peut réduire de près d'un quart (24 %) le risque de décès dû à une maladie cardiaque et d'un tiers (33 %) le risque de complications rénales chez les patients atteints du diabète de type 2. […].

Kowa annonce que les analyses des sous-groupes de l’essai phase II/III de la pérétinoïne (NIK-333) chez les patients post-traitement curatif pour hépatocarcinome (HCC) indiquent les populations qui ont le plus à bénéficier…

Businesswire, le 24 janvier 2011 : Kowa annonce que les analyses des sous-groupes de l’essai phase II/III de la pérétinoïne (NIK-333) chez les patients post-traitement curatif pour hépatocarcinome (HCC) indiquent les populations qui ont le plus à bénéficier de la thérapie à la pérétinoïne […].

Le schéma thérapeutique à comprimé unique « Quad » de Gilead pour le traitement du VIH maintient une suppression virale élevée pendant 48 semaines dans une étude de Phase II

Businesswire, le 16 septembre 2010 : Les données de 48 semaines de cette étude de Phase II (Étude 236-0104) étendent les résultats positifs de 24 semaines annoncés en février 2010 lors de la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI). Les taux d’innocuité, de tolérabilité et d’abandon étaient similaires entre les deux bras de l’étude, mais les événements indésirables du système nerveux central (SNC), y compris les rêves anormaux/cauchemars, les étourdissements et l’anxiété, étaient moins nombreux chez les patients recevant le Quad que chez ceux recevant l’Atripla. […].

L'étude sur le diabète la plus importante à ce jour montre que le contrôle intensif de la glycémie en réduit les complications graves

PR Newswire, le 06 juin 2008 : SAN FRANCISCO, États-Unis, June 6 /PRNewswire/ -- De nouveaux résultats de l'étude mondiale la plus importante sur les traitements du diabète montrent que le contrôle strict de la glycémie (sucre) par le gliclazide à libération modifiée, associé si besoin à d'autres médicaments, protège les patients contre les complications graves de la maladie. En particulier, un traitement intensif réduit le risque de maladie rénale de 21 %. Présentés aujourd'hui même à l'American Diabetes Association et publiés dans le New England Journal of Medicine, les résultats de l'étude ADVANCE (Action contre le diabète et les maladies vasculaires) montrent que cette stratégie thérapeutique intensive présente un bénéfice potentiel pour des millions de patients diabétiques dans le monde entier. […].

Lilly soumet un dossier pour une approbation européenne d'ALIMTA(R) (pemetrexed pour perfusion) pour un traitement de première intention du cancer du poumon non à petites cellules

PR Newswire, le 22 septembre 2007 : INDIANAPOLIS, September 22 /PRNewswire/ -- Eli Lilly and Company (NYSE : LLY) a annoncé aujourd'hui qu'elle a soumis une demande auprès de l'Agence européenne des médicaments (EMEA) pour un examen centralisé d'ALIMTA(R) (pemetrexed par injection) en association avec le cisplatine, pour un traitement de première intention du cancer avancé du poumon non à petites cellules (NSCLC/CPNPC). […].

ALIMTA(R) (pemetrexed pour injection) reçoit l'aval des autorités européennes pour une utilisation en fonction de l'histologie dans le traitement de première intention de la forme la plus courante de cancer bronchique

PR Newswire, le 14 avril 2008 : INDIANAPOLIS, April 14 /PRNewswire/ -- Eli Lilly and Company (NYSE : LLY) a annoncé ce jour que les autorités sanitaires européennes avaient donné leur feu vert à une utilisation d'ALIMTA(R) (pemetrexed pour injection) en fonction de l'histologie pour le traitement de première intention du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avancé, la forme la plus courante de cancer du poumon. Cette approbation - la troisième obtenue par le pemetrexed en Europe - intervient suite à l'avis positif initial émis le 21 février 2008 par le Comité pour les produits médicaux à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne du médicament (European Medicines Agency, EMEA). […].

Précisions sur les aspects cliniques et biologiques de la fièvre hémorragique avec syndrome rénal dans les Ardennes en 1997-99

Caducee.net, le 11 juillet 2000 : Au total, 48 observations de la fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR) ont été coligées dans le département des Ardennes de janvier 1997 à décembre 1999 dont 40 sur l’année 1999, rapportent dans la revue Médecine et Maladies Infectieuses des médecins de l’hôpital Corvisart de Charleville-Mézières et des chercheurs du Centre National de Référence pour les fièvres hémorragiques de l’Institut Pasteur de Paris. […].

Un défaut dans la glycosylation des protéines induit une forme de lupus érythémateux disséminé chez la souris

Caducee.net, le 30 janvier 2001 : Des chercheurs de l'Université de Californie indiquent q'une mutation du gène codant une enzyme impliquée dans la glycosylation des protéines induit chez la souris une maladie auto-immune comparable au lupus érythémateux disséminé (LED). Ce résultat fournit de nouvelles données sur la compréhension des origines possibles des maladies auto-immunes et les auteurs estiment qu'il pourrait fournir des indications pour la recherche des causes du LED. […].

Une nouvel agent thérapeutique potentiel pour les maladies auto-immunes

Caducee.net, le 27 avril 2000 : Des chercheurs de la société ZymoGenetics rapportent dans le dernier numéro de Nature avoir développé un nouvel agent immunosuppresseur prometteur pour le traitement du lupus érythémateux disséminé (LED) et vraisemblablement pour d'autres maladies auto-immunes. Cet agent est capable d'inhiber certains symptômes de la maladie et de prolonger l'espérance de vie chez un modèle murin de LED. Ces travaux ont également permis de mettre en cause une cytokine nommé zTNF4 ainsi que deux de ses récepteurs. […].

Syndromes néphrotiques : découverte d'un gène directement impliqué dans la survenue de ces affections

Caducee.net, le 03 avril 2000 : Une équipe française vient d'identifier un gène cellulaire dont certaines mutations sont à l'origine de syndromes néphrotiques. Ce gène, baptisé NPHS2, code pour une protéine jusqu'alors inconnue et nommée podocine. Cette découverte, publiée dans le numéro d'avril de Nature Genetics, devrait permettre d'approfondir la compréhension des processus biologiques à l'origine des syndromes néphrotiques. […].

nuance

Les plus

12