nuance

La journée sans toubibs : Une journée d’une rare ampleur

SOS Médecins France se félicite du succès de la journée sans toubibs qui a mis en évidence un mouvement unitaire d’une rare ampleur.

Le civisme de la population, qui a manifesté son respect pour les « toubibs » en limitant ses appels au strict nécessaire, mérite les plus vifs remerciements de la part de SOS Médecins.

Il démontre à quel point le médecin et le citoyen sont unis dans un même souci de défense de la liberté du patient , de la dignité du praticien et de la qualité des soins. Dans ce contexte, cette journée ne pouvait pas déboucher sur une impasse : quelques progrès ont été accomplis. Elle aurait, cependant, dû ouvrir la voie à une refondation du système des soins et nous en sommes encore loin. Nous retenons un point positif : la pénibilité du travail de nuit est mieux reconnue. C’était une des demandes de SOS Médecins. Elle a été suivie, en partie, puisque l’indemnité a été augmentée selon les tranches d’heures nocturnes.

Nous notons cependant trois sujets qui méritent un réel approfondissement :

- L’équivalence de la visite et de la consultation que nous avons défini comme l’acte médical unique selon le principe C=V n’a pas été retenu même si le sujet est vaguement évoqué comme une piste de réflexion pour le futur. Il s’agit là d’un sujet fondamental.

- Aucune décision n’a été prise sur la revalorisation de l’indemnité de déplacement d’autant que les propositions de la CNAM au titre de la consultation sont très détaillées.

- La visite à domicile n’est pas reconnue comme un acquis social majeur de la médecine en France, bien au contraire. La campagne de communication presse envisagée par la CNAM pour la fin du premier trimestre 2002 est, en effet, destinée à donner aux patients « des repères pour l’usage de soins à domicile justifiés ». Une telle restriction sémantique ne devrait plus avoir cours. C’est pourquoi SOS Médecins, qui est néanmoins convaincu de l’utilité de fournir au patient les informations les plus complètes sur le bon usage des dispositifs de soins, souhaite être associé à la préparation et au déroulement de cette campagne.

Beaucoup d’autres sujets ont été abordés entre la CNAM et MG France. Il s’agit de pistes ou d’ébauches de propositions sur lesquelles il est difficile de se prononcer aujourd’hui en raison de leur imprécision.

La situation est donc loin d’être clarifiée.

La solidarité des médecins, l’unité en construction des professions médicales et paramédicales, mais aussi le soutien de la population, constituent un socle particulièrement solide pour aller plus loin. C’est pourquoi les divergences de position qui apparaissent aujourd’hui dans le mouvement syndical nous semblent de nature conjoncturelle, compte tenu de l’ampleur du travail qui reste à accomplir et auquel SOS Médecins participera plus étroitement que jamais.

Pour toute information complémentaire, merci de bien vouloir contacter :

Frédéric Bastian, président de SOS Médecins France

Port : 06 62 17 08 58

Géraldine Chambeaudie, Carles Rheims Consultants

Tel : 01 56 58 51 59 – Port : 06 12 89 76 49

Descripteur MESH : Médecins , France , Mouvement , Soins , Population , Travail , Communication , Déplacement , Liberté , Médecine , Nature , Patients , Professions , Sémantique

nuance

Actualités professionnelles: Les +