nuance

La FDA met en garde sur la rétention de gadolinium dans l'organisme

illustrationAlors que la position des autorités américaines sur les risques liés à l'usage de produits de contraste à base de gadolinium (GBCA)  était jusque là plus permissive que celle de l'European Medicines Agency (EMA), la  Food and Drug Administration (FDA) a lancé le 19 décembre dernier une mise en garde sur la rétention du Gadolinium après une IRM.

En effet, après avoir consulté le Medical Imaging Drugs Advisory Committee, la FDA a annoncé, de nouvelles mesures visant à limiter les risques de rétention de gadolinium dans le corps dont les effets à long terme sont encore mal évalués :


Un guide à destination des patients devra être rédigé afin de mieux les informer sur les risques encourus et aussi d'améliorer la qualité de la communication entre le patient et les praticiens.

• Elle recommande aux professionnels de santé de tenir compte non seulement du profil de chaque patient (femme enceinte, enfants, patients souffrants d'inflammation) mais aussi du profil de risque de chaque produit de contraste, et de l'historique des soins pratiqués afin de minimiser les risques encourus. Elle conseille de limiter leur usage quand c'est possible.

• Elle appelle les patients et les professionnels à rapporter tout effet indésirable

• Elle enjoint les fabricant à conduire sans tarder des nouvelles études afin de mieux évaluer les risques

La FDA précise qu'à ce jour aucune preuve scientifique n'établit de lien direct entre la rétention de gadolinium et d'éventuels effets indésirables sur la santé des patients. Le ratio bénéfice risque penche donc clairement en faveur des GBCA approuvés.

Cependant il semblerait que les GBCA dit linéaires soient plus à même d'être stockés durablement dans les tissus que les GBCA dit macrocycliques. Ils présentent donc un profil de risque potentiellement plus élevé selon la FDA.

De son coté en mars 2017, l'European Medicines Agency (EMA) avait recommandé de suspendre l'autorisation de mise sur le marché de quatre agents de contraste à base de gadolinium linéaire suite aux recherches menées par le PRAC .

Descripteur MESH : Gadolinium , Patients , Risque , Radiologie , Santé , Cerveau , Communication , Inflammation , Mars , Soins , Tissus

nuance

Pratique médicale: Les +