nuance

CHU de RENNES, le ministère débloque 1 648 000 €, les grévistes poursuivent leur mobilisation

illustrationAprès plus de 8 semaines de grève, les agents du Centre Hospitalier Guillaume Régnier de Rennes, viennent d'obtenir une première avancée significative. A l’occasion d’une réunion la semaine dernière en préfecture de Rennes, le cabinet de la Ministre de la Santé a annoncé le déblocage d’une somme de 1 648 000 € destiné au CHGR.  

Cette somme se décompose comme suit :
- 520 000 € de crédits non reconductibles sur les fonds régionaux pour le projet médico-soignant
- 500 000 € de crédits non reconductibles pour l’investissement immobilier
- 300 000 € de crédits non reconductibles pour la Maison d’Accueil Spécialisé du CHGGR
- 264 000 € de crédits reconductibles dans le cadre du dégel ministériel (sommes gelées en début 2017)
- 84 000 € de crédits reconductibles

Si le syndicat SUD SANTE, à l'origine du mouvement, se félicite du déblocage de ces sommes, il maintient par ailleurs la pression sur les autorités de tutelle en appelant à la poursuite du mouvement. Il dénonce le manque de lits d’hospitalisation pour accueillir les patients en souffrance psychologique ainsi que le manque de personnels soignants. Pour répondre à l'urgence de la situation, il réclame l'ouverture de 20 lits supplémentaires et la création de 15 emplois sur le pool de remplacement.


Enfin, le syndicat fustige le management par la peur instauré par la direction qui place un grand nombre de personnel dans une situation de souffrance au travail .

La prochaine assemblée générale du personnel aura lieu mardi 16 janvier à 14h.

Descripteur MESH : Réunion , Santé , Lits , Mouvement , Patients , Peur , Pression , Travail

nuance

Actualités professionnelles: Les +