nuance

Les exemptions de port du masque facial dont bénéficient les patients atteints de maladies respiratoires ne sont pas fondées scientifiquement

illustrationLITTLEPORT, Angleterre, 12 octobre 2020 /PRNewswire/ -- De nombreuses fausses nouvelles dans le domaine de la santé, des canulars, ainsi que des informations non objectives sur la pandémie de COVID-19 actuelle circulent sur Internet, ainsi que dans la presse et à la télévision. Cependant, la confusion et la désinformation s'introduisent parfois par les voies officielles. Et cela peut avoir de graves conséquences.

L'une d'elles concerne l'exemption du port du masque facial pour les patients atteints de maladies respiratoires, un masque pourtant obligatoire ailleurs pour tous, aussi bien dans les espaces communs extérieurs qu'intérieurs depuis mai 2020. Les lois espagnoles et britanniques stipulent que  « les personnes qui présentent une difficulté respiratoire susceptible d'être aggravée par l'utilisation du masque, et celles pour lesquelles son utilisation est contre-indiquée pour des raisons de santé ou d'invalidité, sont exemptées de cette obligation. »

Le Respiratory Effectiveness Group (le « REG » - https://www.regresearchnetwork.org/), un groupe international indépendant de médecins et de chercheurs qui exercent en Espagne, au Royaume-Uni et dans de nombreux États membres de l'UE, ainsi qu'aux États-Unis, au Canada et en Australie, entre autres, a examiné les données scientifiques disponibles sur ce sujet.

Dans un article publié aujourd'hui dans le European Respiratory Journal (accessible à l'adresse : https://doi.org/10.1183/13993003.03325-2020), l'une des revues internationales les plus prestigieuses dans le domaine des affections respiratoires, il a été conclu qu'il n'existait aucune preuve scientifique à l'appui de cette exception, et que les patients atteints d'une maladie respiratoire courent en réalité un risque élevé de contracter une forme sévère de COVID-19, en Espagne, au Royaume-Uni et ailleurs. Nous devons parvenir à éliminer cette exception.

Le Dr Joan B. Soriano, épidémiologiste médical au service des maladies respiratoires de l'hôpital La Princesa, à Madrid, en Espagne, membre de l'équipe clinique du réseau d'échange de connaissances sur la COVID-19 de l'OMS et auteur principal de l'article, a déclaré : « Les patients souffrant d'asthme, de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou d'autres maladies respiratoires devraient porter un masque, sans exception. Ceux qui ne peuvent tolérer le port du masque doivent limiter leurs activité à l'extérieur de leur domicile. »

La non-utilisation du masque dans le but d'éviter une crise d'asthme, des exacerbations de BPCO, ou d'autres maladies respiratoires, en raison d'une prétendue augmentation des pressions inspiratoires due au port du masque, est sans fondement.

La professeure Sinthia Bosnic-Anticevich, du Woolcock Institute de l'Université de Sydney, qui est présidente du REG et également co-auteure de l'article, a déclaré pour sa part : « Si vous ou l'un de vos proches souffrez d'asthme, de BPCO ou d'une autre maladie respiratoire chronique, portez un masque pour vous protéger et pour protéger les autres. Il s'agit d'un nouveau virus et d'une nouvelle maladie, mais une information claire et les décisions de chacun sont d'une importance capitale pour vaincre cette pandémie. »

On estime à 545 millions le nombre de personnes souffrant d'une maladie respiratoire chronique dans le monde, et le fait de ne pas porter de masque facial peut entraîner un risque accru de contamination personnelle et collective.

Pour de plus amples informations :
Michael Walker
Directeur général du REG
Courriel : michael@regresearchnetwork.org

Remarque : citation complète de la source comme suit :
Soriano JB, Anzueto A, Bosnic Anticevich S, et al. Face masks, respiratory patients and COVID-19 (Masques faciaux, patients atteints de maladies respiratoires et COVID-19). Eur Respir J 2020; sous presse (https://doi.org/10.1183/13993003.03325-2020).

Descripteur MESH : Patients , Santé , Angleterre , Internet , Confusion , Télévision , Maladie , Espagne , Asthme , Risque , Personnes , Masques , Auteur , Médecins , Virus , Réseau , Australie , Face , Membres

nuance

Epidémiologie: Les +