Les revues scientifiques « prédatrices » constituent une menace croissante

illustrationLes publications dans des revues médicales et scientifiques sont la principale source d’information en médecine et contribuent au développement individuel des carrières des professionnels de santé. L’avènement des publications en libre accès s’est accompagné d’une multiplication de pratiques douteuses, voire frauduleuses, de la part d’éditeurs peu scrupuleux, motivés par les gains financiers résultant du paiement par les auteurs. Les revues dites « prédatrices » (ou illégitimes ou frauduleuses) constituent une menace croissante et mondiale, dupent les auteurs et les lecteurs, et participent à la mauvaise conduite scientifique. Le Code européen de conduite pour l’intégrité de la recherche [1] et la Charte des facultés de médecine [2] indique que le fait d’établir ou de soutenir des revues qui sapent le contrôle de la qualité de la recherche constitue une faute scientifique et une pratique inacceptable.

Une revue prédatrice est une revue qui ne suit pas les recommandations internationales des éditeurs de revues scientifiques et qui a comme priorité le profit réalisé aux dépens de toute considération de qualité de ce qui est publié. L’évaluation préalable critique et indépendante par les pairs est absente ou falsifiée, la vérification de la conformité éthique et réglementaire de la recherche ignorée ou négligée et le processus d’évaluation de la qualité scientifique absent ou déficient. Ces revues ont le plus souvent une politique agressive et sans discernement de sollicitation des articles.

Toutefois, il n’y a pas aujourd’hui de définition pragmatique et consensuelle de ce qui est ou n’est pas une revue prédatrice [3] et les tentatives d’établir une liste des revues prédatrices ont été un échec. La faculté de Médecine de Sorbonne Université a constitué une liste non exhaustive de revues scientifiques [4], présumées non prédatrices et dans lesquelles il est recommandé de soumettre des articles pour publication.

Cette liste est centrée sur les domaines de la santé, de la médecine, et de la biologie sans se prononcer sur d’autres domaines scientifiques où notre expertise collective est moindre, et aux revues de langues anglaise et française. La présence d’une revue dans cette liste n’est pas non plus une garantie contre la publication d’articles médiocres ou ne respectant pas les principes de l’intégrité scientifique. Il s’agit seulement d’une indication pour l’auteur ou le lecteur que la revue scientifique qui y figure semble bien conforme aux exigences de qualité et d’intégrité prônées par la faculté de Médecine.

Pour une revue qui n’y figurerait pas, l’auteur est engagé à vérifier la qualité de celle-ci. Cette liste s’applique à nos étudiants pour les mémoires et thèses, est utile pour la citation de références et pour la participation à l’activité éditoriale d’une revue. Cette liste n’est pas figée, mais destinée à être révisée régulièrement, car elle peut involontairement inclure des revues prédatrices ou des revues qui le deviendrait et afin d’inclure de nouvelles revues. La faculté de Médecine de Sorbonne Université préconise également le dépôt des prépublications et des manuscrits en libre accès dans les archives ouvertes gérées [5] par notre bibliothèque universitaire, en conformité avec la Charte pour le libre accès aux publications adoptée par Sorbonne Université en 2019. [6]

À l’heure où la recherche et la parole scientifiques sont volontiers malmenées, la faculté de Médecine de Sorbonne Université espère ainsi initier une démarche positive pour le respect de l’intégrité scientifique et que cette liste s’efface un jour devant une liste nationale consensuelle, ou mieux devant un label européen de qualité des revues scientifiques.

1- https://allea.org/allea-publishes-revised-edition-european-code-conduct-research-integrity/

2 - https://medecine.sorbonne-universite.fr/wp-content/uploads/2018/08/Charte-%C3%A9thique-et-d%C3%A9ontologie.pdf

3 - https://www.nature.com/articles/d41586-019-03759-y

4 - https://sante.sorbonne-universite.fr/recherche-0/listes-des-revues-non-predatrices

5 - https://hal.sorbonne-universite.fr/

6- https://www.sorbonne-universite.fr/sites/default/files/media/2020-01/Charte-libre-acces-publications.pdf

À propos de Sorbonne Université :

Sorbonne Université est une université pluridisciplinaire de recherche intensive de rang mondial. Structurée en trois facultés, elle couvre les champs des lettres, de la médecine et des sciences. Ancrée au cœur de Paris et présente en région, Sorbonne Université est impliquée dans la réussite de sa communauté étudiante. Elle s’engage à répondre aux grands enjeux sociétaux et à transmettre les connaissances issues de ses laboratoires et de ses équipes de recherche. Grâce à ses 52 000 étudiantes et étudiants, 6 400 personnels d’enseignement et de recherche et 3 900 personnels administratifs et techniques, Sorbonne Université se veut diverse, créatrice, innovante et ouverte sur le monde. Avec le Muséum national d’Histoire naturelle, l’Université de Technologie de Compiègne, l’INSEAD, le Pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt et France Education International, elle forme l’Alliance Sorbonne Université favorisant une approche globale de l’enseignement et de la recherche, promouvant l’accès au savoir, et développant des programmes et projets de formation. Sorbonne Université est également membre de l’Alliance 4EU , un modèle novateur d’université européenne.

Descripteur MESH : Recherche , Médecine , Publications , Santé , Paris , Étudiants , Technologie , France , Manuscrits , Programmes , Laboratoires , Archives , Démarche , Expertise , Politique , Biologie , Éthique , Parole

Recherche scientifique: Les +