Capacité d’accueil hospitalières en 2020 : hausse de 700 en soins critiques, baisse de 5700 en hospitalisation conventionnelle

illustrationLes capacités d’accueil des structures hospitalières ont évolué de façon contrastée en 2020 selon une nouvelle publication de la DREES. Si les capacités d’accueil en hospitalisation complète ne cessent de diminuer depuis 2013 avec une baisse de 1,5 % entre 2020 et 2019, le nombre de place en hospitalisation partielle suit une tendance inverse avec 1,7 % de hausse. Le nombre de lits en soins critiques a augmenté de 3,6 % et les hospitalisations à domicile de 10,8 %.

2983 établissements en 2020 soit une baisse de 0,8 %

1 342 hôpitaux publics, 667 établissements privés à but non lucratif et 974 cliniques privées. Telle est la composition du paysage hospitalier français en 2020. 25 sites géographiques ont fermé leur porte en 2020, soit une baisse de 0,8 % qui confirme la tendance observée ces dernières années. La DREES révèle que depuis 2013, le nombre d’entités géographiques appartenant à un hôpital public est passé de 1420 en 2013 à 1342 en 2020, soit une baisse de 5,5 %. Cette évolution s’explique essentiellement par la disparition des hôpitaux locaux. Les cliniques privées sont passées dans le même temps de 1020 à 974 entités (-4,5 %), et le secteur privé à but non lucratif a vu le nombre d’établissements évoluer de 685 en 2013 à 667 en 2020.

27 000 lits d’hospitalisation fermés depuis 2013

Virage ambulatoire et baisse des personnels hospitaliers sont selon la DRESS les deux principaux facteurs expliquant la tendance baissière des capacités d’hospitalisation conventionnelle. En effet depuis 2013, 27 000 lits ont été fermés dans les établissements de santé, soit une baisse de 6,5 %. En 2020, les capacités d’accueil de ces 2 983 établissements de santé se répartissent entre hospitalisation complète (387 000 lits) et partielle (80 000 places). 

En 2020, 5700 lits ont été fermés soit un recul de -1,5 %. En revanche, le nombre de places reste dynamique ( 1,7 %), avec une progression qui reste plus importante en moyen séjour ( 4,7 %) qu’en court séjour ( 2,4 %). Le nombre de places en hospitalisation complète a augmenté de 8200 depuis 2013 sous l’effet d’innovations médicales qui ont transformé les modes de prise en charge notamment en chirurgie.

+700 places en soins critiques

À l'inverse des capacités d’accueil totales en hospitalisation complète, le nombre de lits de soins critiques (réanimation, soins intensifs et surveillance continue), très sollicités pendant l’épidémie de Covid-19, a augmenté de 3,6 % ( 700) entre fin 2019 et fin 2020. En particulier, la capacité d’accueil en réanimation a progressé de 14,5 %.

Selon la DREES « Cette augmentation résulterait pour moitié de l’augmentation des capacités d’accueil des établissements déjà équipés en 2019, mais également, pour l’autre moitié, de l’ouverture de lits de réanimation dans 63 établissements qui n’en disposaient pas du tout avant la crise. »

 

Capacités d’accueil en hospitalisation complète et partielle en 2020, par discipline d'équipement

 

2020

Évolution
2019-2020
(en %)

Nombre de lits d'hospitalisation complète

386 835

-1,5

MCO

198 159

-1,9

SSR

103 784

-0,9

Psychiatrie

54 312

-1,2

SLD

30 580

-1,2

Nombre de places d'hospitalisation partielle

80 089

1,7

MCO

34 609

2,4

SSR

15 866

4,7

Psychiatrie

29 614

-0,5

Capacités d'accueil en HAD1

21 276

10,8

MCO : médecine, chirurgie, obstétrique et odontologie ; SSR : soins de suite et de réadaptation ; SLD : soins de longue durée.
1. Les capacités de prise en charge en hospitalisation à domicile (HAD) sont mesurées par le nombre de patients pouvant être pris en charge simultanément par les établissements d’HAD. Le terme « places », utilisé auparavant pour désigner les capacités d’accueil, a été abandonné pour ne pas le confondre avec les places des services d’hospitalisation conventionnelle.
Champ • France métropolitaine et DROM (incluant Saint-Martin et Saint-Barthélemy), y compris le SSA.
Sources • DREES, SAE 2019 (bases statistiques) et SAE 2020 (bases administratives), traitements DREES.

 

21300 patients en HAD en 2020

En 2020, les capacités de prise en charge en hospitalisation à domicile connaissent une augmentation plus forte que les années précédentes ( 10,8 %, après 6,2 % en 2019) probablement en lien avec la crise sanitaire de la Covid-19. Avec un total de 21 300 patients, elles représentent ainsi 7,0 % des capacités de l’hospitalisation complète en court et moyen séjours (hors psychiatrie), contre 2,1 % en 2006.

 

Voir la publication complète

Descripteur MESH : Hospitalisation , Soins , Lits , Réanimation , Hospitalisation à domicile , Hôpitaux , Santé , Patients , Obstétrique , France , Statistiques , Hôpitaux publics , Établissements de santé , Secteur privé , Médecine , Temps , Psychiatrie , Odontologie , Soins de suite , Soins de longue durée , Soins intensifs

Hôpital: Les +