nuance

Tuberculose : vers un test de dépistage précoce plus efficace

Un nouveau test sanguin permettrait une identification plus fine des cas de tuberculose-infection. Ce test est basé sur la détection de lymphocytes T répondant à un antigène spécifique à Mycobacterium tuberculosis. D'après une étude parue dans le Lancet ce test est plus précis que l'intradermoréaction pour l'identification des personnes asymptomatiques mais exposées à M. tuberculosis.

Ce travail est présenté par Ajit Lalvani et des collaborateurs de l'Université d'Oxford. La recrudescence de la tuberculose dans le monde nécessite plus que jamais une méthode efficace pour identifier les sujets infectés et asymptomatiques. Cette identification repose sur les réactions cutanées à la tuberculine. Ce test est néanmoins peu spécifique en raison d'une réaction croisée chez les personnes qui ont reçu le BCG ou ont été exposées à d'autres mycobactéries.

Ce groupe de chercheurs et médecins s'est intéressé à l'antigène ESAT-6, spécifique de M. tuberculosis et absent des souches utilisées pour le BCG. L'objectif était d'identifier par ELISPOT (enzyme-linked immunospot) les lymphocytes T répondant à cet antigène.

Ce test sanguin a été comparé au test de réaction à la tuberculine chez 50 personnes asymptomatiques dont le degré d'exposition à M. tuberculosis était connu.

Le test ESAT-6 ELISPOT rendait mieux compte du degré d'exposition que la réaction cutanée à la tuberculine. Les résultats de l'ELISPOT n'étaient pas corrélés à un éventuel BCG, alors que les faux positifs étaient plus fréquents avec le test de réaction à la tuberculine.

"Notre test pourrait être utilisé pour identifier des personnes récemment infectées ou des individus qui présentent un risque élevé d'infection dans des pays où la prévalence de la tuberculose est faible", commente Lalvani.

"Ce test pourrait faciliter le contrôle des flambées de tuberculose et aider à la mise en œuvre de traitements préventifs ciblés sur des personnes où l'infection est latente". D'après lui, seule une étude sur le long terme permettra de juger de la valeur du test sur le terrain.

Source : Lancet 2001;357:2017-21.

Descripteur MESH : Infectiologie , Personnes , Tuberculose , Infection , Lymphocytes , Lymphocytes T , Précis , Tuberculine , Faux positifs , Médecins , Prévalence , Risque , Travail

nuance

Recherche scientifique: Les +