nuance

L'OMS rappelle l'intérêt du préservatif contre le VIH

Un rapport sur l'efficacité des préservatifs a récemment été rendu public. Réalisé par les Centers for Disease Control and Prevention américains, cette revue de la littérature médicale indique que lorsqu'ils sont utilisés correctement, les préservatifs réduisent le risque d'infection par le VIH chez les hommes et les femmes et le risque de blennorragie chez les hommes. Pour certaines MST, son efficacité est encore discutée.

Cette analyse a été initiée en en juin 2000 en collaboration avec l'Organisation Mondiale de la Santé. Le rapport a été rendu public au mois d'août 2001 et il peut être téléchargé dans son intégralité à l'adresse http://www.niaid.nih.gov/dmid/stds/condomreport.pdf .

Le comité chargé du rapport a retenu 180 références bibliographiques pour émettre son avis final. L'OMS a tenu à revenir sur le contenu de ce rapport qui a été a priori mal interprété par certains. Plusieurs informations rédigées suite à sa publication laissaient entendre que le préservatif n'était pas efficace contre les maladies sexuellement transmissibles.

Les principales conclusions du rapport sont pourtant claires et peuvent être reprises en trois points :

- Une utilisation correcte des préservatifs en latex réduit le risque d'infection par le VIH chez les hommes et les femmes et le risque de blennorragie chez les hommes

- Les études en laboratoires ont démontré l'imperméabilité du latex des préservatifs pour les agents infectieux présents dans les sécrétions génitales, notamment vis à vis des virus les plus petits

- Pour certaines MST transmissibles par contact cutané, le préservatif pourrait être moins efficace car il ne couvre pas totalement les zones pouvant être en contact

Source : OMS

Descripteur MESH : Risque , Hommes , Femmes , Infection , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Littérature , Revue de la littérature , Latex , Laboratoires , Maladies sexuellement transmissibles , Organisation mondiale de la santé , Santé , Virus

nuance

Recherche scientifique: Les +