nuance

Asthme et génétique : quelles relations ?

L'influence génétique aurait un poids largement plus important que les facteurs environnementaux dans l'apparition de l'asthme chez les enfants. Ces différences ont été mises en évidence dans une étude qui portait sur près de 5.000 paires de jumeaux.

On a assisté à une augmentation constante du nombre de cas d'asthme dans les dernières décennies, surtout dans les pays industrialisés. Néanmoins, on ne connaît toujours pas avec précision les causes de cette tendance, c'est à dire la contribution relative des facteurs environnementaux (pollution, tabagisme passif, etc.) et génétiques.

Dans un article publié dans la revue Archives of Disease in Childhood, Koeppen-Schomerus et al. ont étudié un groupe de 4.910 jumeaux (monozygotes ou non) âgés de 4 ans pour mieux appréhender la part de la génétique dans l'asthme. Ces enfants étaient nés en Angleterre ou au Pays de Galles.

Leur analyse indique que pour les cas d'asthme identifiés, il y avait plus de similarités entre les jumeaux homozygotes que chez les hétérozygotes.

Selon leur analyse statistique, la part de l'influence génétique ou héritabilité est de 68 % alors que les facteurs environnementaux partagés par les jumeaux comptent pour 13 % (19 % pour les facteurs non partagés).

Les auteurs estiment donc que les facteurs environnementaux comme le régime alimentaire, la pollution de l'air sont bien moins important que le fond génétique de l'individu. Toutefois, la contribution de la génétique – qui n'est que partielle – ne doit pas faire oublier que de nombreux gènes sont vraisemblablement en jeu.

Source : Arch Dis Child 2001;85:398-400.

Descripteur MESH : Génétique , Asthme , Jumeaux , Air , Angleterre , Gènes , Pays de Galles , Régime alimentaire , Tabagisme

nuance

Recherche scientifique: Les +