nuance

Asthme : feu vert du CHMP pour le Dupixent® (dupilumab) de SANOFI

illustrationLe Comité des médicaments à usage humain (CHMP, Committee for Medicinal Products for Human Use) de l'Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable concernant Dupixent® (dupilumab) et recommandé son approbation dans l'Union européenne, chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans, pour le traitement adjuvant d'entretien de l'asthme sévère, caractérisé par une inflammation de type 2 avec élévation du taux d'éosinophiles et (ou) de la FeNo et inadéquatement contrôlé par de fortes doses de corticoïdes inhalés en association avec un autre médicament prescrit en traitement d'entretien.

L'avis favorable du CHMP repose sur les données cliniques de 2 888 adultes et adolescents ayant participé à trois essais pivots du programme global LIBERTY ASTHMA, dont les essais de phase III QUEST et VENTURE. L'essai QUEST a comparé Dupixent à un placebo dans le traitement de l'asthme inadéquatement contrôlé par des doses modérées ou élevées de corticoïdes inhalés, en plus d'un deuxième médicament de contrôle. L'essai VENTURE a pour sa part comparé Dupixent à un placebo chez des patients présentant un asthme dépendant des corticoïdes par voie orale. La Commission européenne devrait rendre sa décision définitive sur cette nouvelle indication du Dupixent dans les prochains mois.

 

Dupixent est un anticorps monoclonal humain qui inhibe la signalisation de l'interleukine 4 (IL-4) et de l'interleukine 13 (IL-13), deux protéines jouant un rôle central dans l'inflammation de type 2 caractéristique de certains types d'asthme, ainsi que de plusieurs autres maladies allergiques. Cet effet s'accompagne d'une réduction des biomarqueurs de l'inflammation de type 2, comme la fraction de monoxyde d'azote dans l'air expiré (FeNO), les immunoglobulines E (IgE) et l'éotaxine-3 (CCL26).

 

Les patients souffrant d'asthme sévère présentent souvent des symptômes persistants non contrôlés en dépit d'un traitement standard, ce qui les rend candidats à un traitement par agent biologique. Les symptômes de l'asthme non contrôlé incluent la toux, une respiration sifflante et des difficultés respiratoires et exposent les patients à des crises sévères pouvant nécessiter des consultations aux urgences ou des hospitalisations. L'administration de corticoïdes inhalés peut permettre de soulager les symptômes sévères à court terme. Toutefois, les recommandations thérapeutiques actuelles préconisent de limiter leur utilisation au long cours aux patients qui présentent des symptômes sévères en raison des effets secondaires graves qu'ils peuvent occasionner.

 

Dupixent est développé conjointement par Sanofi et Regeneron dans le cadre d'un accord de collaboration global. En octobre 2018, Dupixent a été approuvé aux États-Unis dans le traitement adjuvant d'entretien de l'asthme modéré à sévère à phénotype éosinophilique ou dépendant des corticoïdes par voie orale, chez les patients à partir de 12 ans. Dupixent ne doit pas être utilisé pour le traitement des difficultés respiratoires soudaines. Ce médicament est actuellement évalué au Japon dans le traitement de certains types d'asthme.

 

Dupixent est actuellement approuvé dans l'Union européenne dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de l'adulte candidat à un traitement systémique. Il est également approuvé dans plusieurs autres pays dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère de certaines catégories de patients.

 

Programme de développement du dupilumab

 

Sanofi et Regeneron consacrent plusieurs programmes de développement clinique de grande envergure au dupilumab et l'étudient dans le traitement de maladies modulées par une inflammation de type 2, comme la polypose nasosinusienne (phase III, clôturée), la dermatite atopique de l'enfant (6 à 11 ans ; phase III), la dermatite atopique pédiatrique (6 mois à 5 ans, phase II/III), la dermatite atopique de l'adolescent (12 à 17 ans ; phase III clôturée), la dermatite atopique pédiatrique (6 mois à 5 ans, phase II/III), l'oesophagite à éosinophiles (phase II/III) et les allergies alimentaires et environnementales (phase II). Un prochain essai clinique dans le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive est prévu. Dupilumab est également étudié en association avec l'agent REGN3500, qui cible l'interleukine 33 (IL-33). Ces indications potentielles sont expérimentales et aucun organisme de réglementation n'a encore évalué les profils de sécurité et d'efficacité du dupilumab dans ces indications.

Descripteur MESH : Entretien , Asthme , Inflammation , Union européenne , Adolescent , Adulte , Association , Patients , Dermatite , Essais , Placebo , Programmes , Sécurité , Enfant , Essai clinique , Japon , Phénotype , Air , Respiration , Oesophagite , Rôle , Anticorps , Immunoglobulines , Protéines , Azote , Urgences , Toux , Oesophagite à éosinophiles

nuance

Médicaments: Les +