nuance

Un peptide d’Helicobacter pylori induit la mort des lymphocytes anti tumoraux

Une étude franco suédoise publiée dans la revue The Journal of Clinical Investigation montre que la bactérie Helicobacter pylori produit un peptide, Hp(2-20), qui a la capacité d’attirer les monocytes et de réduire la viabilité des lymphocytes anti tumoraux, expliquant ainsi les risques de cancer accrus lors des infections par cette bactérie.

Les infections à Helicobacter pylori provoquent des gastrites chroniques, caractérisées par une infiltration massive de la muqueuse de cellules pro inflammatoires telles que les monocytes et les macrophages.

L’inflammation engendrée constitue un risque d’adénocarcinome. Ce mécanisme est cependant peu compris, mais on sait que les leucocytes sont souvent sous le contrôle de peptides bactériens solubles. C’est pourquoi les auteurs se sont intéressés à l’effet d’un peptide dérivé de la bactérie, Hp(2-20), sur la modulation des cellules immunitaires pro inflammatoires.

Les chercheurs ont trouvé que Hp(2-20) était un chemoattractant des monocytes et qu’ils leur faisait produire des radicaux oxygénés par la NADPH oxydase via deux récepteurs de la famille des FPR.

Les monocytes activés par le peptide Hp(2-20) inhibent les fonctions des cellules T et des cellules Natural Killer (tueuses cytotoxiques) et provoquent l’apoptose de ces cellules.

Les auteurs, d’après ces résultats, supposent que le peptide Hp(2-20) contribue à l’accumulation et à l’activation des monocytes lors d’une gastrite chronique et qu’il induit la formation de radicaux libres provoquant la disparition des lymphocytes anti tumoraux, ce qui accrédite le fait que l’on trouve un risque augmenté de cancers lors des infections à Helicobacter pylori.

Source : J Clin Invest 2001;108(8):1221-8.

Descripteur MESH : Lymphocytes , Mort , Monocytes , Cellules , Risque , Famille , Gastrite , Leucocytes , Macrophages , Muqueuse , Peptides , Radicaux libres

nuance

Recherche scientifique: Les +