nuance

L'éthanol et la cocaïne stimulent la production d'endorphines dans le nucleus accumbens

Il est clairement établi que la consommation de drogues augmente le niveau de dopamine dans le nucleus accumbens et que cette augmentation joue un rôle important dans les processus de récompense qui sous-tendent les conduites addictives. De nouvelles recherches menées chez le rat montrent que la libération d'endorphines en réponse à la prise de psychostimulants pourrait elle aussi contribuer à l'établissement de la dépendance.

Bien que menée chez le rongeur, cette étude conduite par des chercheurs de l'Université de Caroline du Nord laisse penser qu'un mécanisme similaire est présent également chez l'homme. Le Dr Foster Olive et ses collaborateurs viennent de publier leurs résultats sur le site internet du Journal of Neuroscience.

"C'est la première fois que l'on démontre que des drogues courantes augmentent les niveaux d'endorphine-bêta dans une région clé du cerveau qui influence l'addiction", a déclaré dans un communiqué le Dr Clyde Hodge qui a participé à cette étude. "Le nom de cette région cérébrale importante est le nucleus accumbens. Nous étions plusieurs à suspecter cette réponse, mais elle n'avait jamais été démontrée jusqu'à présent car les méthodes pour la tester n'étaient pas disponibles".

Pour ce travail, les chercheurs ont mesuré la production d'endorphine par microdialyse et radio-immunologie en phase solide sur des rats non immobilisés. Ces animaux avaient préalablement reçu différentes drogues : éthanol, cocaïne, D-amphétamine, nicotine.

"Nous supposons que cette libération d'endorphine induite par une drogue peut contribuer au phénomène de renforcement positif et aux propriétés stimulantes de l'alcool et des psychostimulants", commente Hodge. Cette augmentation des endorphines n'a pas été retrouvée avec la nicotine. Les chercheurs estiment que le mécanisme est peut-être différent ou la dose de nicotine utilisée trop faible. Ces résultats demandent à être confirmés chez l'homme mais ils ouvrent déjà la voie à de nouveaux travaux sur le rôle des endorphines dans les phénomènes de pharmacodépendance.

Source : JNeurosci, 2001, 21:RC184 (1-5). University of North Carolina at Chapel Hill

Descripteur MESH : Endorphines , Addiction , Cocaïne , Éthanol , Psychiatrie , Rôle , Récompense , Dopamine , Joue , Nicotine , Travail , Radio , Microdialyse , Méthodes , Internet , Cerveau , Caroline du Nord , Animaux

nuance

Recherche scientifique: Les +