nuance

Un essai de thérapie génique dans la polyarthrite rhumatoïde

Des chercheurs américains décrivent dans la revue Human Gene Therapy un essai de thérapie génique sur le traitement de l'inflammation articulaire dans la polyarthrite rhumatoïde. Basée sur la production d'interleukine 13, cette approche a donné de bons résultats chez le rat.

Cette nouvelle approche est présentée par le Dr James Woods et le Dr Alisa Koch, tous deux professeurs de médecine à la Northwestern University Medical School.

Ils rappellent que l'interleukine 13 (IL-13) est une cytokine anti-inflammatoire qui réduit la production de cytokines pro-inflammatoires impliquées dans l'inflammation articulaire comme le TNF (Tumor Necrosis Factor).

Des travaux antérieurs ont montré que les niveaux d'IL-13 étaient relativement bas dans les articulations de rats frappés d'arthrites et dans le liquide synovial de patients souffrant d'arthrite. Ces observations ont donc conduit à l'hypothèse que la production des cytokines pro-inflammatoires n'était pas correctement régulée.

Dans leur étude, Woods et Koch ont développé un vecteur porteur du gène de l'interleukine 13. Lorsque ce vecteur était injecté dans les articulations de rats utilisés comme modèle d'arthrite, la production d'IL-13 a entraîné une réduction du processus inflammatoire local. Par ailleurs, ce même vecteur a évité le développement d'une arthrite chez des rats normaux.

Source : Northwestern University. Human Gene Therapy 2002; Feb 10.

Descripteur MESH : Inflammation , Polyarthrite rhumatoïde , Arthrite , Articulations , Cytokines , Médecine , Patients

nuance

Recherche scientifique: Les +